TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Norvège : une valeur sûre pour les TO Français qui ne perdent pas le Nord

40e édition du workshop du tourisme norvégien


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mercredi 25 Avril 2012

La 40e édition du workshop national du tourisme norvégien s'est déroulé la semaine dernière dans la ville de Fredrikstad, au sud-est d'Oslo. 7 tour-opérateurs français avaient fait le déplacement pour découvrir des nouveaux produits et retrouver leurs prestataires locaux. L'occasion de dénicher les nouveautés d'une destination à faible croissance sur le marché, mais dotée du panier moyen le plus élevé d'Europe.



Les TO français dans les rues de Fredrikstad, ville d'accueil de la 40e édition du workshop norvégien. DR
Les TO français dans les rues de Fredrikstad, ville d'accueil de la 40e édition du workshop norvégien. DR
Avec ses fjords, ses petites maisons rouges et la tranquillité de ses habitants, la Norvège est une destination rassurante pour les professionnels du tourisme.

En effet, dans un contexte politique international tendu, ils apprécient de travailler avec un pays réputé pour sa stabilité.

Le drame d'Oslo n'a d'ailleurs pas entamé leur confiance dans le potentiel touristique du pays.

La Norvège ne connaît pourtant pas une croissance exponentielle à cause de ses tarifs élevés.

Les voyageurs doivent bien souvent casser leur tirelire, avec des paniers moyens à 2000 euros "l'un des plus hauts de notre production Europe", assure Edwige Lefebvre, responsable de production chez Salaün Holidays.

Le prix constitue parfois un frein à la vente. "Lorsque les clients comparent, ils préfèrent parfois partir dans un hôtel 5 étoiles en Asie plutôt qu'en 3 étoiles en Norvège", remarque Pierre Lumbroso, directeur développement Europe chez Vacances Transat.

Un hiver difficile à vendre

La saison touristique reste également très courte, de juin à août maximum. Les ventes hivernales restent anecdotiques, malgré les efforts de l'office de tourisme.

"Il y a seulement 10% d'écart entre les tarifs de basse et de haute saison. C'est insuffisant pour faire venir les voyageurs", déplore Richard Carayon, PDG de Quartier Libre.

Barbara Grénie, directrice de production chez Kuoni confirme cette tendance. "Durant hiver, je ne vends que Laponie finlandaise, une région bien plus active que le nord norvégien".

Même avis pour Jean-Luc Hans, seul représentant de la Belgique, qui travaille chez BT Tours, la filiale de Salaün.

"Difficile de convaincre mes clients d'aller faire du ski en Norvège alors que les Alpes sont à seulement 1000 kilomètre et sont bien moins chères."

Pierre Lumbroso estime quant à lui que le pays pourrait davantage communiquer sur l'automne. "Il devraient prendre exemple sur le Canada qui a largement développé son offre sur l'Eté Indien. Un phénomène naturel qui existe également en Norvège, sans que les voyageurs le sachent".

Il reste donc encore des choses à découvrir et à exploiter en Norvège, un pays qui reste le pilier de la production sur la Scandinavie.


Lu 2163 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com