TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Nouvelle Calédonie :''2013 s’annonce passionnément... nous allons changer de braquet !'

La destination mise sur le développement local pour attirer la clientèle


Rédigé par Aline PONTAILLER le Vendredi 28 Septembre 2012

Fréquentation en croissance joyeuse, projets de développement à l’ambition bouillonnante, la satisfaction se lit sur les visages des représentants du tourisme calédonien. « 2013 s’annonce passionnément ! Nous allons changer de braquet ! », tel est le slogan personnel du directeur de l’OT.



Dominique Michaud, DG de Deva, et Jean-Michel Foutrein, directeur de l'OT Nouvelle Calédonie Sud - DR : A.P.
Dominique Michaud, DG de Deva, et Jean-Michel Foutrein, directeur de l'OT Nouvelle Calédonie Sud - DR : A.P.
Contrairement à beaucoup d’autres qui faisaient contre mauvaise fortune bon cœur dans les allées de Top Résa, sur le stand de la Nouvelle Calédonie l’ambiance était à la bonne humeur.

« Nous devenons enfin une destination à part entière. Avec un travail de fond depuis plusieurs années, et l’aide de reportages télévisés comme « Des racines et des ailes », la fréquentation globale atteint des records, 111 875 touristes en 2011.

Le marché français, avec ses 34 600 arrivées en 2011 (contre 25 000 en 2010) progresse de 38,8 % et nous sommes déjà à +31% sur les sept premiers mois de 2012
» s’exclame Jean-Michel Foutrein, directeur de l’OT de la province Sud.


Deux 5* pour 2013, dont un, enfin, en brousse !

D’autres bonnes nouvelles viennent conforter les chiffres.

Hormis la fin des travaux de rénovation de l’aéroport de Tontouta et le relooking des cabines et des équipages d’Air Calin, deux ouvertures d’hôtels haut de gamme en 2013 devraient encore booster la communication de l’archipel.

La chaîne Hilton a rénové complètement La Promenade Résidence sur l’Anse Vata et va ouvrir 150 chambres et suites 5* en juillet, toutes avec vue sur mer au cœur des quartiers touristiques de Nouméa.

Mais le gros morceau de l’année sera l’ouverture du Sheraton Deva Golf Resort and Spa 5* à Bourail.

Après plusieurs années de palabres pour regrouper et harmoniser toutes les forces vives de la côte ouest, le groupe Starwood, qui gère déjà le Méridien Nouméa et celui de l’Île des Pins, va inaugurer, en décembre 2013, un projet assez exceptionnel.

Le projet Deva est un laboratoire de travail participatif

Sur 8000 hectares de brousse, de mer et de montagne, face à un récif déclaré Patrimoine naturel de l’Unesco en 2008, le complexe proposera 120 chambres et 60 cases mélanésiennes dans le respect de la plus pure architecture locale.

Tout comme ont été respectées, dans la préparation du projet, tous les desiderata des habitants de la région. Une SEM a été créée pour fédérer les énergies et effacer les barrières sociales et communautaires qui sont de règle sur un territoire multi ethnique.

« Nous avons commencé par faire des fouilles sur le terrain sous le contrôle des ethnies et les emplacements des constructions ont tenu compte des découvertes faites dans le sol. C’est un des rares endroits de la côte ouest sans nickel, ce qui l’a préservé de toute destruction et nous tenons à le conserver en l’état » affirme Dominique Michaud, GM des hôtels Starwood sur l’île.

Les 5000 habitants de Bourail, dont 35% ont moins de 20 ans, auront donc à leur porte un outil de développement conséquent, le premier depuis l’implantation des sociétés minières. Ce développement agro-pastoral, culturel et économique devrait accompagner la création d’activités touristiques indirectes qui intéressent beaucoup les élus de la province sud.

« Deva concentre dans un même espace, tel un laboratoire, tous les défis que la Nouvelle Calédonie doit relever », dit Jean-Yves Lemenant, conseiller auprès du président de la province.

Sur ce territoire vierge et immense, 20 hectares seront dédiés aux structures d’hébergement, avec piscine et spa, et pas moins de 60 seront consacrés au golf 18 trous, ce qui devrait vite en faire un must au royaume des golfeurs.

Les autres sports proposés par le domaine seront tous verts et écologiques : randonnées pédestres, VTT, équestres, éducation à la biodiversité, plongée libre… L’ensemble devrait déboucher sur l’obtention d’un label vert.

Pour l’anecdote, ce lieu privilégié avait été repéré dès les années 70 par Gilbert Trigano, une référence en matière de beaux sites. Restait à fédérer les forces locales. Il semble que ce soit chose faite aujourd’hui.

Chez les voisins du nord, on peaufine l’accueil

Les acteurs de la province nord sont eux aussi tournés vers le développement local, mais à plus petite échelle économique.

« Notre clientèle est celle des affinitaires en visite familiale et des hommes d’affaires qui transitent dans les usines et exploitations minières. Nos hôtels sont complets sans les touristes du lundi au jeudi.

La promotion de notre province doit donc être un peu différente, même si, sur les grands événements internationaux comme Top Résa, nous faisons front commun toutes provinces confondues pour vendre l’archipel
», constate Jacqueline Riahi, directrice de l’OT Nord.

Les investissements sont consacrés à la réhabilitation des structures existantes et à la création d’un GR qui fera suite à celui qui part de Nouméa.

« Au sud, les randonneurs font étape en gîtes. Chez nous, ils seront hébergés dans les tribus. Ce sera un bon moyen de découvrir le mode de vie kanak. »

Et ce qui demande de consacrer beaucoup d’efforts de persuasion pour accoutumer les hôtes aux curieux comportements des visiteurs d’un soir. Sous la houlette de Jean-Marie Tjibaou, cet apprivoisement-là a été réussi à Hienghene. Pourquoi pas dans le reste de la province ?

Le développement de structures et activités touristiques dans le reste de l’île devrait permettre aux chiffres de fréquentation de continuer à s’envoler et éviter un trop grand déséquilibre entre les deux moitiés du « caillou », ce petit paradis des antipodes qui mérite si peu son surnom.

Lu 2794 fois

Notez


1.Posté par VOYER Eric le 01/10/2012 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Le seul problème en Nouvelle Calédonie, c'est la formation pour "l'accueil et la qualité de service"
et pour changer de braquet, il va falloir prendre sérieusement en considération cette problématique..

Il faut très vite créer une Académie de formation pour les jeunes intéressés par les métiers de l'accueil et du service dans l'hôtellerie et la restauration " We Smile" est prèt !
A votre disposition
EV

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com