TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





"La Route des Gourmets" : Carole Metayer vend la gourmandise et le terroir français

Semaine de la femme 2013 sur TourMaG.com


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 3 Mars 2013

Vive les femmes ! Toute cette semaine TourMaG.com dresse 5 portraits de femmes, 5 entrepreneures, dont le parcours (parfois semé d'embûches), le courage et l'opiniâtreté sont les gages de la réussite. Aujourd'hui, place à Carole Metayer, qui vient de lancer son agence réceptive spécialisée dans le tourisme gourmand.



Carole Metayer a le sens du contact, la connaissance du commerce international et le goût de bien recevoir. Elle a aussi l’esprit d’entreprise. - DR
Carole Metayer a le sens du contact, la connaissance du commerce international et le goût de bien recevoir. Elle a aussi l’esprit d’entreprise. - DR
A 34 ans, Carole Metayer crée La Route des Gourmets, première agence spécialisée dans le tourisme gourmand.

Je l’ai rencontrée dans un bistrot parisien près de la Sorbonne. Elle sortait d’un cours sur le chocolat.

Inscrite à l’Institut de Géographie en première année de Master professionnel « Alimentation, cultures alimentaires » elle peaufine son expertise.

Quand elle se décide, voici un an, à obtenir les deux immatriculations, « Opérateur de voyages et de séjours » et « Exploitant de voiture de tourisme avec chauffeur » (ancienne « grande remise »), elle n’a aucune expérience dans le tourisme.

A son actif, le sens du contact, la connaissance du commerce international et le goût de bien recevoir. Elle a aussi l’esprit d’entreprise.

« Mes parents sont des entrepreneurs. Ils ont une imprimerie, un secteur où l'on se bat, où on ne compte pas ses heures. J’ai grandi dans cet univers».

Trouver une suite à Mexico City et au commerce international

Master de Commerce International en poche, Carole débute sa vie professionnelle dans l’industrie (Sagem Telecom) comme responsable à l’export, hors Europe.

Ce poste l’amène à beaucoup voyager. Elle s’y plait et y serait encore sans une rencontre. Histoire de cœur avec un avocat mexicain qui deviendra vite son mari.

« J’ai quitté mon travail pour suivre mon mari à Mexico City. C’était pour nous le départ d’une belle vie, une vie de famille avec des enfants.

Au bout d’un an, nous avons décidé d’un commun accord de revenir en France en raison de l’insécurité qui règne dans cette ville. Ce n’est pas une légende. Les kidnappings sont une réalité. J’ai vraiment eu peur
».

Elle ne veut pas effrayer les touristes qui voyagent au Mexique. « Ils découvrent le pays dans un autre contexte, ils échappent à la vie quotidienne ».

Retour en France. Carole, qui parle couramment anglais et qui a appris l’espagnol, recherche un job dans le commerce international.

« J’ai été confrontée à un problème de machisme. On me demandait si mon mari accepterait que je me déplace souvent à l’étranger. Après les processus d’entretiens, à compétence, expérience et diplômes égaux j’arrivais en deuxième position. On engageait toujours un homme ! »

Un projet directement inspiré d’une étude d’Atout France

Changement de cap. Comme elle tient à garder un lien avec les voyages et les pays étrangers elle se tourne vers le tourisme et retient deux faits :

- La gastronomie française vient d’entrer au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

- La nouvelle immatriculation facilite l’accès au métier d’agent de voyages.

« L’idée de faire découvrir mon pays par le biais d’un tourisme gourmand a germé. Je me suis informée. J’ai vu qu’il n’y avait pas beaucoup d’acteurs dans ce domaine.

J’ai lu une étude intéressante d’Atout France sur le potentiel et les opportunités de capitaliser la gastronomie française et son histoire auprès des touristes. Mon projet s’est directement inspiré de cette étude
».

L’histoire de l’alimentation et sa géographie culturelle sont au programme de première année du Master choisi par Carole. Les compétences visées offrent une expertise soit dans les métiers de l’agro-alimentaire, soit dans les métiers du tourisme liés aux productions agricoles et viticoles.

Le plus difficile : présenter mon projet devant l’APST

Quid des démarches administratives et financières et du dépôt de dossier ?

« A l’exception d’un prévisionnel financier réalisé par expert-comptable j’ai tout fait par moi-même. Le plus difficile fut de présenter mon projet par écrit et par oral devant la Commission de l’APST… que des hommes… ! »

Ce fut rapide. Le dossier déposé à l’APST en septembre 2012 et remis à Atout France la veille d’une Commission. Elle obtient son immatriculation le 6 novembre 2012.

La voici donc gérante majoritaire d’une Sarl au capital de 7 500 euros, domiciliée chez elle, avec une garantie financière. « Grâce au Tutorat de l’Association des Seniors du Tourisme, ma garantie APST est couverte pendant deux ans ».

Cette semaine elle retourne à l’APST pour suivre, entre deux cours, une formation sur la gestion d’entreprise.

Un site marchand en 5 langues

A la question de savoir sur quels critères s’appuieront et sa production et ses ventes Carole répond en donnant quelques exemples. « C’est venu naturellement mais j’ai fait beaucoup de recherches historiques.

J’ai pris contact avec des grands maîtres de la gastronomie française, fromagers, charcutiers, pâtissiers, chocolatiers, producteurs de fruits et légumes. Le Salon de l’Agriculture qui vient de fermer ses portes a été particulièrement intéressant.

Je me suis organisée pour proposer des dîners d’hôtes dans des appartements typiquement parisiens. J’ai mis au point un circuit sur les peintres impressionnistes et la cuisine. Il mène à Auvers-sur-Oise et Giverny. Je propose la découverte de la cuisine du moyen-âge dans le cadre d’une journée à Provins…
».

Depuis quelques jours elle a son site marchand présenté en 5 langues (français, anglais, portugais, coréen et espagnol) qu’elle a réalisé toute seule. Cela lui a pris deux mois.

Les clients peuvent choisir, s’inscrire, et payer en ligne.

Elle s’est assurée de la collaboration de deux amies étrangères vivant à Paris, l’une coréenne, inscrite au même Master qu’elle et l’autre, brésilienne passionnée de gastronomie.

Sa documentation à l’OT de Paris et dans des hôtels ciblés

« J’ai déposé ma documentation à l’Office de Tourisme de Paris. Je suis allée dans des hôtels susceptibles d’accueillir les touristes intéressés par mes programmes.

Un Brésilien n’aura pas les mêmes goûts et envies qu’un Américain ou un Asiatique. J’ai aussi pris contact avec une association de concierges
».

L’immatriculation « grande remise » donne à Carole toute latitude pour se mettre au volant et transporter ses clients, 8 au maximum. Ses prix sont calculés avec départ et retour, soit du centre de Paris, soit de l’hôtel où réside le client.

Elle a le projet de sortir dès 2014 du périmètre francilien pour engager un partenariat avec des agences réceptives régionales passionnées et désireuses de développer un tourisme gourmand.

Elle commence à avoir quelques demandes. Un bémol dans ce secteur qu’elle découvre : la concurrence déloyale.

« Cette concurrence je l’ai surtout identifiée dans les communautés étrangères qui vivent à Paris. Ils sont nombreux à proposer à leurs ressortissants des sorties touristiques avec transport en dehors de toute réglementation.»

A la fin de notre rencontre elle me pose cette question : « Savez pourquoi on mange avec une fourchette, 3 fois par jour autour d’une table ? » et repart sans me donner de réponse. Nous nous reverrons.

Lu 3450 fois

Notez


1.Posté par Hector le 13/11/2013 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
An excellent service and the best information and tastings of French food and wines.

In fact, we contacted this agency from Mexico. We exposed them that we wanted to do a gastronomic tour in France.
Our tour was full of pleasant surprises and our guide was a real expert in food. (She obtained a Master “Terroir Français”
Thanks again !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com