TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Tunisie « jolie, amie, proche etc »... un concept qui a vécu ?

le pays découvre la liberté, la démocratie et les grèves !


Rédigé par Michèle SANI le Mercredi 9 Février 2011

En poste depuis 10 jours Mehdi Houas Ministre du Tourisme de Tunisie agit auprès de ses collègues du Gouvernement provisoire pour que le couvre-feu qui bloque les tour-opérateurs français dans leur relance de la destination soit levé. Le processus est en marche. Encore faut-il que calme et sérénité soit rétablis à travers l'ensemble du pays, un pays qui découvre dans le même temps la démocratie, la liberté et le droit de grève.



Mehdi Houas Ministre du Tourisme et du Commerce de Tunisie et Slim Chaker, Secrétaire d'Etat au Tourisme avec René-Marc Chikli (CETO) et Georges Colson SNAV)
Mehdi Houas Ministre du Tourisme et du Commerce de Tunisie et Slim Chaker, Secrétaire d'Etat au Tourisme avec René-Marc Chikli (CETO) et Georges Colson SNAV)
Des manifestions à vocation sociale, parfois violentes comme nous en connaissons de ce côté de la Méditerranée, ont encore eu lieu ces derniers jours.

« Il faut que les ondes de choc disparaissent pour que nous puissions prendre une décision sans retour et supprimer définitivement ce couvre-feu» a déclaré le ministre.

Ce serait une question de jours. Dès la fin du couvre-feu (minuit/04h00) il lancera des actions de promotion sur ses principaux marchés émetteurs, France en tête.

« Pas besoin de faire une promotion si l'aspect sécuritaire n'est pas garanti au client final. »

On peut annoncer sans se tromper que les formules d'une Tunisie « jolie, amie, proche etc » appartiendront vite au passé.

A Tunisie nouvelle, nouveaux messages. La Tunisie historique culturelle, traditionnelle, rapprochant le peuple de ses visiteurs avec un développement des gîtes et d'accueil et des logements chez l'habitant sont des projets sur lesquels travaille la nouvelle équipe.

Ce plan de relance prévoit de faire venir en Tunisie des décideurs, des artistes, des groupes d'influence et de créer, à court et moyen terme une série d'événements culturels.

« Pour une sécurité garantie au client final »

Mehdi Houas a annoncé qu'il était bien décidé à combler rapidement le retard pris sur Internet.

Il a rassuré les professionnels tunisiens à la peine en annonçant une démarche financière les aidant à supporter cette passe difficile.

Actuellement la moitié des hôtels sont fermés et les autres, à de rares exceptions près, sont quasiment vides alors qu'il leur faut payer salaires et charges fixes.

« Nous allons souffrir en 2011 mais ce sera une souffrance saine pour construire un avenir plus prospère que nous souhaitons partager avec ceux qui nous aurons aidé pendant les moment difficiles » dit l'entrepreneur devenu ministre par patriotisme, tout en affirmant ne pas être intéressé par une carrière politique.

Il est là pour six mois...

Combler le retard pris sur Internet

La Tunisie « jolie, amie, proche etc »...  un concept qui a vécu ?
Alors qu'en Tunisie, avant, pendant et juste après la révolution du 14 janvier la situation changeait d'heure en heure, elle change maintenant de jour en jour, en allant vers l'apaisement.

Est-ce suffisant pour rassurer et convaincre les vacanciers français de ne pas aller sur d'autres destinations et pour booster les ventes des mois d'été ?

Les tour-opérateurs spécialistes de la Tunisie qui ont fait cette semaine un voyage express à Tunis pour rencontrer pouvoirs publics et partenaires tunisiens s'en inquiètent.

Ils estiment aussi qu'une partie de la réponse est dans les réseaux de distribution en contact direct avec les clients consommateurs.

Les membres du CETO, majors sur la Tunisie, ont déclaré mettre en place d'importants éductours destinés à rassurer et informer leurs prescripteurs sur les conditions d'accueil et de séjours en Tunisie. . Marmara avait dégainé le premier en lançant un millier d'invitations dès le 27 janvier.

« Brader les prix, une spirale dangereuse »

René-Marc Chikli a rappelé la part du trafic Tunisie pour les membres du CETO.

Sur le 1 400 000 français qui ont fait le voyage en Tunisie en 2010, ils avaient fait partir près de 900 000 clients, 600 000 en forfaits et 300 000 en vols secs.

Le président du CETO a par ailleurs reconnu que durant ces dernières semaines, les touristes européens qui n'avaient pas voulu être rapatriés n'avaient signalé aucun problème d'insécurité ou d'agressivité à leur encontre de la part des Tunisiens.

Georges Colson président du SNAV a su trouver les mots pour dire l'émotion qu'avait fait naître en France les images des révoltes et de la révolution du 14 janvier.

« Etre ici avec vous est une fierté, un honneur. Les agents de voyages de France par ma voix vous adressent un message chaleureux de solidarité. Je vous assure que cette belle aventure nous voulons la vivre avec vous ».

Le même, président du Conseil de Surveillance de FRAM a ajouté en toute connaissance de cause : « Brader les prix est une spirale dangereuse ». Il fait partie de ces voyagistes français qui ont investi dans des filiales hôtelières en Tunisie.

« Profitez de cette période pour motiver, pour former vos salariés et pour améliorer vos services et vos produits. La Tunisie qui s'ouvre à la liberté va avoir de nouvelles cartes à jouer. Demain elle aura à livrer de grandes batailles concurrentielles ».

« C'est maintenant à vous de nous aider »

Offrir des prix promotionnels utiles à une relance est une démarche qui a sans doute fait ses preuves, mais la Tunisie change et son discours aussi.

« Nous avons fait des efforts sur les prix quand la France était en crise. C'est maintenant à vous de nous aider » a lancé lors de la conférence de presse Afif Kchouk, homme de média et hôtelier.

Trouver un bon équilibre avec les aériens et leurs compagnies charters a été suggéré par les Tunisiens avec une écoute attentive du côté français « Moins de taxes », « davantage de subventions », « de la souplesse »...

Laissons le mot de la fin au président de la fédération tunisienne de l'hôtellerie, Mohamed Belajouza :

« Notre fédération a appelé tous ses adhérents à conserver leurs prix contractuels et à ne consentir aucune baisse. Nos hôtels ont atteint le niveau le plus bas. Nous ne pouvons pas aller plus loin. »

Mais résisteront-ils tous à la tentation ?


Lu 4051 fois
Notez


1.Posté par Gilles Gompertz // AVICO le 10/02/2011 07:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Tunisie, les Tunisiens, méritent bien plus qu'un discount de plus.

Rappelons à nos clients, à nos amis, à notre famille, que la Tunisie est une terre accueillante pour tous ses visiteurs, que la Méditerranée, le ciel, les plages, les villes, les oliviers y sont toujours aussi magnifiques, et que le souffle de liberté qui y souffle est un gage de convivialité dans l'accueil fait au touristes.

La Tunisie est déjà la destination soleil la moins chère du marché : plutôt que de demander une réduction tarifaire, laissons parler nos souvenirs et nos coeurs !

Djerba ou Sidi Bou Saïd ? Je n'hésite plus ! Cet été, ce sera les deux !
Vous aussi, venez boire un thé au pignons en terrasse, et laissez au serveur un pourboire aussi large que son sourire pour participer à la relance de l'économie tunisienne et la liberté retrouvée de la Tunisie...

D'ici là, vous pouvez aussi signer les Engagements du Jasmin : www.engagementsdujasmin.org

Bonne journée, et bonnes vacances !

2.Posté par Salaheddine Dridi le 10/02/2011 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
il faudrait justement une tunisie autre, une tunisie haut de gamme!

3.Posté par Salaheddine Dridi le 10/02/2011 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
je voulais dire il faudrait COMMUNIQUER une tunisie autre....
rectifiez svp
merci

4.Posté par JEAN PIERRE BEAUD le 10/02/2011 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Je travaille avec ce pays attachant qu’est la Tunisie, en tant que TO depuis plus de 20 ans, et je suis heureux aujourd’hui de voir que les nouvelles orientations qui se dessinent vont dans le sens d’une meilleure reconnaissance (y compris financière) de la qualité des produits et services fournis.
J’ai toujours pratiqué avec mes fournisseurs, au travers des différentes sociétés dirigées, (et notamment en temps que patron d’AEROSUN jusqu’en 2008 et de NEOFLY.travel depuis) une politique d’achat respectant cette qualité de services et la réalité de leurs couts d’exploitation. Cette démarche m’a conduit dans le couloir étroit compris entre « couts de production réalistes et prix de marché délirants ! ». Ceci face à des concurrents qui n’hésitaient pas à mettre à genoux financièrement leurs fournisseurs locaux pour conserver leurs marges confortables et unilatérales sur des produits bradés ! il est trop facile de proposer un séjour pour « 3 fois rien » quand on en fait supporter la charge à l’hôtelier ou à l’agence réceptive, laquelle n’avait pas d’autre choix que d’accepter au vu de ses échéances financières vis-à-vis de la banque ou autre créancier. Il est facile aussi de conserver des marges confortables dans ce processus vicié!
Lorsque reviendra le temps (bientôt, j’espère) de promouvoir à nouveau la destination grâce à une panoplie de mesures et notamment des tarifs attractifs, une ère nouvelle de collaboration pourrait sonner : le travail à livres « ouverts » avec un partage décent des plus-values éventuellement réalisées entre hôteliers ou réceptifs à destination d’une part, et TO ou agence de voyage d’autre part.

Dans la foulée de cette admirable révolution du Jasmin, il est temps de rétablir une relation commerciale équitable, en respectant les aspirations et la liberté en marche de nos partenaires et amis Tunisiens. Mais il est temps aussi de moraliser la relation financière et de rejeter les prédateurs…

JPB/10FEB11

5.Posté par legrand le 11/02/2011 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est être irresponsable que de laisser venir des touristes dans un clmat d'insécurité tel qu'il est actuellement. Rentrer des devise oui mais pas comme çà c'est du suicide surtout pour les touristes et ce n'est pas les respecter.

6.Posté par benoit le 12/02/2011 02:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@legrand : je suis entierement d'accord! a l'heure que l'on parle des gouvernorats se font prendre d'assaut, des gouverneurs abandonnent leur postes de peur des citoyens, la police, garde nationale et meme les militaires sont quasi invisibles (a l'entree de yasmin hammamet il y a 3 soldats pour securisée l'ensemble), il y a des mendiants de partout (qq vous allez en faire? les chasser?? comme sous les temps de ben ali?) a hammamet, a nabeul...
Tout rassemblement peut encore virer en confrontations musclées tant que les "fouteurs de troubles" ne sont pas capturé, n'en parlon memepas des prisonniers en liberte ( plus de 6000 encore en liberté) dont on n'entends plus parler.
a l'heure actuelle je vois mal des belles blondes en string et monokini bronzer tranquillement sur les plages de hammamet !! soyons realistes, et arretez de faire croire au monde qu'ici tout va pour le mieux. c'est souvent le danger non visible et silenceux qui est le plus dangereu! Et la prudence francaise est plus que comprehensible, personne ne vous empeche de venir, mais ne venez pas pleurer apres si ca fini mal, voila le message!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com