TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Atout France piratée par le SIG ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 19 Avril 2017

Comment filer quelques peaux de bananes sous les godasses des copains, juste avant de fermer la boutique et liquider aussi ce qui restait dans le budget ? En voilà un exemple qui pourrait être marrant, mais qui n’est que stupide…



L'agence de pub n’a rien trouvé de mieux que de pondre une campagne de promotion du tourisme français en France intitulée « Françonaute » - DR Capture écran
L'agence de pub n’a rien trouvé de mieux que de pondre une campagne de promotion du tourisme français en France intitulée « Françonaute » - DR Capture écran
C’était en novembre dernier. Face à la dégringolade que connaissait la fréquentation touristique en France, Jean-Marc Ayrault, réveillé en sursaut, avait décidé qu’il « fallait faire quelque chose » !

Histoire sans doute de préparer les futures élections, un budget attribué « à la relance du tourisme en France » de 42,7 M€ avait été débloqué. 10 M€ immédiatement versés à Atout France et, pour ne pas faire trop de jaloux 500.000€ au SIG, Service d’Information du Gouvernement, afin que ce dernier « gère » une campagne de communication à destination des touristes français.

Pour que, du moins suppute-je, afin de les inciter à visiter notre beau et magnifique pays…

Pourquoi filer cette manne au SIG ? Mystère, mais ça doit être dans les normes. Après tout, Atout France, c’est conçu pour inciter les étrangers à venir en France. Chacun sa m… en quelque sorte.

Sauf que, pour le Service d’Info du Gouvernement, la communication touristique, c’est visiblement pas son truc. Du coup, vite fait, bien fait, et pour 500 000 balles, on te vous a sélectionné une agence de pub : TBWA (une agence pas vraiment française, mais bon, Ayrault était déjà reparti vers d’autres rêves siesteux).

Et cette belle maison n’a rien trouvé de mieux que de pondre une campagne de promotion du tourisme français en France intitulée « Françonaute ».

Principalement tournée vers l’œnotourisme à destination de nos régions viticoles, telles la Champagne ou le Bordelais.

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Inutile, peut-être certains d’entre vous l’auront découverte, que cette campagne vous donne plutôt envie de rester au chaud dans votre confort douillet plutôt qu’aller boire une coupette de Champagne sur les rives champenoises.

Ne serait-ce que par le visuel (dont je vous ai mis, ne reculant devant rien) le visuel en tête de cet excellent papier.

Un cosmonaute, habillé en spationaute mais portant le patronyme de Franconaute, erre à travers les vignes, tel ET réclamant « téléphone maison » auprès de grappes de raisins qui n’avaient qu’une seule trouille : être barbouillé par un vulgaire insecticide/pesticide venu d’une autre planète.

Le même d’ailleurs erre aussi sur la dune d’Arcachon (ce qui m’énerve profondément et a fait hurler les huitres du Banc d’Arguin, juste en face) ou encore au Cap Fréhel, histoire de remuer la mer et manquer de faire chavirer quelques « pointus ».

Le problème, c’est aussi que le SIG, dans sa grande magnificence, n’avait rien trouvé de mieux que de s’inviter (en force ?) sur le site France.fr, que gère Atout France.

Inutile de vous dire l’ire des viticulteurs, lesquels voient en ce « Françonaute » un vilain équipé d’une combinaison de Protection Individuelle rappelant ceux portés lors des traitements phytosanitaires.

Le visuel qui a mis en colère Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne - DR
Le visuel qui a mis en colère Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne - DR
« C’est un petit coup de canif à notre image, portant sur un sujet sur lequel nous avons fait tant d’efforts depuis quinze ans, en diminuant par deux les quantités de produits utilisés » s’insurge le CICV (Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne).

Une énorme stupidité, pour laquelle Atout France, une fois de plus, a porté le chapeau contrainte et forcée par un gouvernement qui se fout du tourisme comme de sa première défaite électorale…

Avec, en prime, le fait d’avoir bazardé au milieu des vignes, non pas des produits nuisibles à la bonne santé de la planète, mais 500.000 balles qui auraient pu servir à autre chose.

Atout France a immédiatement dégagé vite fait bien fait cette stupide campagne sans aucun intérêt, laquelle n’était évidemment pas de son fait.

Quant aux touristes français, ce genre de campagne… ils s’en cognent !

Lu 1764 fois

Notez


1.Posté par mille sabords le 20/04/2017 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
500 000 euros jetés!!!
La suppression de la TVA demandée depuis des années sur les ( faibles) marges des opérateurs réceptif qui eux doivent payer cher leur participation sur les salons et workshop d' Atout France, eu été une meilleure décision qui aurait mis la France à armes égales avec l'Espagne et l'Italie.
Pour faire venir les touristes en France il faut être compétitif par rapport à nos pays voisins ...
Commençons par le début ...

2.Posté par Embata le 21/04/2017 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si bon souvenir, le passage d'une campagne pub tourisme par le SIG (ou ses prédécesseurs) n'a rien de nouveau et se pratique depuis des années pour les promotions franco-françaises. Et cela pour une raison simple: en général ces types de campagne interviennent dans des périodes de crise pour des actions de relance et bénéficient à ce titre du label "intérêt général" .Or ce type de campagnes publiques est coordonné par le SIG ce qui ouvre droit à des tarifs spéciaux et donc à un budget média plus performant (mais aussi quelques contraintes).Par contre l'intervention du SIG ne signifie pas le traitement obligatoire par ce service de la conception de la campagne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com