TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Boost, la grosse claque sur le pif du SNPL !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 17 Juillet 2017

En vlà une très belle claque pour le SNPL Air France et qui plus est largement méritée... Les pilotes, adhérents du syndicat ont voté à une très large majorité, leur accord pour la signature du projet Boost. Sur la base du texte rédigé par la direction du Groupe…



Pour Boost, si tout va bien et sauf rebuffade de dernière minute de la part du SNPL, la réservation ne sera possible que vers la fin du mois de juillet - Photo DR Air France
Pour Boost, si tout va bien et sauf rebuffade de dernière minute de la part du SNPL, la réservation ne sera possible que vers la fin du mois de juillet - Photo DR Air France
82,8% de participation, 78,2% d’approbation au texte ouvert à la signature et concocté par la direction du Groupe.

Un vrai succès pour Jean-Marc Janaillac qui voit, enfin, la possibilité de remettre en ordre la groupe Air France.

Et un vrai désaveu pour le SNPL, lequel n’aura réussi qu’à plomber un peu plus la compagnie depuis des années.

Sans forfanterie, et si j’étais à la place de Philippe Evain, le patron du syndicat, je démissionnerais vite fait, bien fait, en essayant de me faire oublier.

Tout ce qu’aura réussi cet homme, en essayant par tous les moyens de retarder la création indispensable de cette filiale à coûts réduits d’Air France, c’est de laisser la place à nos concurrents « traditionnels », British ou Lufthansa, lesquels commencent déjà à aligner leurs propres filiales low-cost pour la rentrée prochaine.

Pour Boost, si tout va bien et sauf combat d'arrière garde du SNPL, la réservation ne sera possible que vers la fin du mois de juillet. Tard. Beaucoup trop tard !

Et en même temps, tout ça pour ça. N’oublions jamais que le projet, soumis à l’approbation de l’ensemble des pilotes du Groupe, avait déjà recueilli leur approbation avec un score certes plus faible, mais de 58 et quelques pour cent quand même.

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Seulement, le SNPL n’a pas encore compris qu’un pilote c’est fait pour piloter et un patron pour diriger l’entreprise.

Foulant aux pieds toute forme de démocratie, il avait quand même réussi à ne pas signer le texte d’accord, au prétexte que les équipages ne (et c’est totalement authentique) disposeraient pas de toilettes privatives dans les nouveaux aéronefs Airbus A350, prévus à la livraison en 2019.

Et non, on ne rêve pas, c’est bien la triste réalité...

A tel point que les pilotes du SNPL, seuls admis à participer à ce récent scrutin, avaient trois possibilités : l’approbation pure et simple du projet Boost, l’approbation sous « conditions de meilleures garanties concernant la relocalisation de l’activité vers la France » (et les toilettes privatives) ou le rejet pur et simple de tout accord.

Pour les chiottes, c’est râpé, faudra faire comme tous les passagers. Au passage, il faut quand même savoir que l’installation de ces toilettes prenaient la place de deux sièges passagers qui rapportent plusieurs centaines de milliers d’euros chaque année.

Ça fait cher le pipi privatif, si je puis me permettre… même si c’est un pipi de pilote !

En même temps, si le SNPL Air France montrait la moindre empathie pour la réussite économique de l’entreprise, ça se saurait depuis longtemps...

Et, faut-il le répéter, il serait temps que les pilotes d’Air France, dont la majorité est consciente des réalités économiques de l’entreprise, qui aiment leur boulot et sont fiers de travailler pour l’une des plus belles compagnies mondiales, donnent un grand coup de manche à balai dans ce syndicat irresponsable et prennent enfin les commandes de leur destinée.

Leurs collègues, personnels navigants commerciaux, souvent regardés avec commisérations par ces seigneurs des airs ont finalement signé le nouvel accord collectif. Certes, pas parfait, mais qui a au moins le mérite de laisser entrevoir une sacrée embellie économique de la compagnie.

A l’heure où, dans notre monde, tout évolue à grande vitesse, il serait temps que les choses évoluent aussi chez Air France.

Parce qu’il n’y aura personne pour la racheter, si ce n’est pour l’euro symbolique !

Lu 11730 fois

Notez


1.Posté par mayoun le 18/07/2017 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
combats d'ego comme a la cgt goodyear qui ne font que mettre par terre leur propre entreprise. ils oublient le jour où ils ont été heureux et fiers d'y être embauchés. il va falloir que les syndicats rattrapent leurs 40 ans de retard et reactualisent leurs méthodes moyennageuses. Leurs faiblesses actuelles, mises au jour par leurs pertes d'adhérents, font le jeu habile des entreprises et des gouvernements pour grignoter les droits des salariés qui ont encore du travail, sans se préoccuper de ceux qui en cherchent....

2.Posté par yabelso le 18/07/2017 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’histoire des toilettes privatives sur l’A350 à venir a été résolue au moyen classique très très souvent utilisé entre AF et ses PNT, qui tient en un mot : c-o-m-p-e-n-s-e-r!!!
Puisque ces sièges supplémentaires sur A350 doivent générer 15 millions d’€ de revenus en plus…il suffira d’en rétrocéder une partie collectivement aux PNT A350…… ( pas les autres car » l’effort » est ici uniquement fait par ces PNT la, n’est ce pas!! La solidarité à ses limites! ) Le principe de la compensation au profit PNT , chez AF, c’est aussi vieux que l’existence de la compagnie elle même…et fait d’ailleurs l’objet d’un proverbe interne:
" Il n’est pas de probleme PNT que la creation d’une prime spécifique, ou la modification à leur avantage du mode de calcul d’une prime existante, ne puisse résoudre "….

3.Posté par papagolf le 18/07/2017 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi, client, je refuse d'utiliser les toilettes du personnel. Si j'accepte, ai-je droit à une compensation ?
Quand aux 15 millions pour 2 sièges...plus de 20.000 EUR par jour et par siège...ou alors ce sont des toilettes avec jacuzzi qui occupent bien plus de 2 sièges.
Je suis toujours fasciné par le fait qu'un syndicat puisse s'opposer à la mise en place d'une entreprise ou d'une filiale en... France.

4.Posté par idress le 18/07/2017 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dominique


On ne tire pas sur une ambulance. On ne tire pas sur des gens (SNPL) qui veulent proteger le ciel Francais des mefaits de l'Europe. On ne tire pas sur la compagnie nationale. A vous lire, on pourrait croire que vous souhaitez , non seulement, la disparition d'AF, mais , egalement, la disparition de la nation, d'un echelon administratif de premiere importance qui s'appelle la France. Vous vous rejouissez de l'expansion d'Easyjet , vous ne vous etes jamais offusqué de la disparition d' AOM-AIRLIBERTE......

Vous etes orienté consommateurs ( c'est à dire orienté par le marché) alors , qu'à votre age, vous devriez etre orienté nation.......... Reprenez vous Dominique.


bien cdlt

5.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 18/07/2017 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Idress, j'espère que vous rigolez. Si le SNPL voulait protéger le ciel français et leur compagnie, ça se saurait depuis longtemps. Quant aux méfaits de l'Europe, même si celle-ci a ses faiblesses, c'est une formidable avancée...
Pour le reste, je vous laisse à vos considérations qui sentent plutôt ce parti pourri qui émet des relents de racisme, de xénophobie et d'intolérance.
Je ne me réjouis pas de l'expansion d'easyjet, je constate simplement leur volonté de vivre. Quant à AOM-Air Liberté, ça fait bien longtemps et Air France a été un acteur pariculièrement actif dans sa disparition.
Pour mon âge, je garde encore ma liberté de m'orienter comme je le souhaite.

6.Posté par papagolf le 18/07/2017 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Dominique!

7.Posté par Papadopoulos le 18/07/2017 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Idress,

Vous n'avez pas compris que le business a horreur du vide ? EsayJet et consorts ne vont pas attendre que le SNPL se décide. Ils remplissent le vide.

Vous avez oublié que le patriotisme n'a pas sa place dans le business ? Que ça plaise ou pas, l'argent n'a pas d'odeur. Peu importe qu'il vient d’Italie, d'Allemagne ou de France.

8.Posté par jean le 19/07/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
air france va créer une nouvelle compagnie low cost mais elle existe déjà elle se nomme transavia,il suffit de rajouter des avions long courrier low cost et profiter de transavia pour l'administratif!!!!mais bon en France celà parait compliqué d'utiliser ce que l'on a déjà

9.Posté par Matt le 19/07/2017 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dominique,

Je n'ai pas besoin d'aller bien loin pour être convaincu que cette chronique n'est qu'un pamphlet sans fondement : en fait, l'encart lui même, affirmant que cet accord est "sur la base du texte rédigé par la direction du groupe", se suffit à lui même, tant il est inexact : le titre 1 de cet accord, consacrant la création et l'encadrement de la compagnie connue sous le nom de code de Boost, a été intégralement rédigé par le SNPL et ses Conseils juridiques. Pourquoi ? Parce que dans la première mouture, la rédaction (proposée par la direction) était tellement imprécise et maladroite que l'existence même de cette entité pouvait être attaquée en justice au motif de délit de marchandage. Ceci a été admis (à demi mot) par la direction du groupe.
D'autre part, le texte proposé par le syndicat (ou appelons le comme tel) était très proche de celui ouvert à signature. En fait c'était le même, à deux "détails" près, pour être concis. Ainsi, les pilotes ont simplement indiqué qu'il n'était pas nécessaire d'aller obtenir ces deux points. Ils ont en revanche approuvé à une très large majorité un projet âprement négocié par leur syndicat, et ce depuis plus de 9 mois.

10.Posté par Michel plino le 19/07/2017 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cet article qui d'abord me fait beaucoup rire, et qui ensuite fait une parfaite démonstration de la frustration de ceux qui ne jouent aucun rôle dans l'évolution de ce secteur; cher auteur, si les pilotes ont à ce point un comportement insuportable à vos yeux, je vous suggère de dénoncer l'ensemble des règles de votre corporation dont vous n'avez bénéficié que par recopie des combats menés par les pilotes; si enfin ça ne suffisait pas, pensez donc à aller servir des plateaux dans un restaurant classique et vous aurez sûrement moins de temps accordé par votre employeur pour rédiger ce ramassis d'anneries,Ce temps passé à ne produire rien d'autre que des arguments grostesques concernant tout sauf votre propre corporation ! vous venez d'enterrer vos propres conditions en allant pleurer un accord qui était en train de vous échapper et qui condamne l'avenir de vos collègues à très brève échéance; quoi qu'il advienne, vous êtes déjà hors des clous en relayant ces idées de caniveaux, et perdez toute crédibilité à vous évertuer à faire croire aux gens normalement câblés que tout se résume à une histoire de toilette; votre direction l'a bien compris, elle en use et en abuse; continuez car on se marre bien à vous lire !

11.Posté par Frederic le 19/07/2017 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Gobert,
Votre connaissance du dossier Boost est pitoyable, et votre haine envers notre corporation est incompréhensible.

Le projet initialement présenté par Air France (pilotes , pnc, ps) était juste inconcevable juridiquement ..... tout simplement !
C'est le travail réalisé entre notre service juridique, les responsables syndicaux et la direction d'Air France que Boost est maintenant abouti.
Pensez-vous que 78% des pilotes qui ont voté pour un projet fiable soient contre son syndicat ?

C'est grâce à l'opiniâtreté de Philippe Evain et de son bureau que les emplois Français seront préservés et qu'Air France pourra concurrencer des pirates de l'aérien comme Ryanair (creusez d'ailleurs le sujet)

Bonnes réflexions......

12.Posté par Esowes le 20/07/2017 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Gobert, votre amateurisme est confondant.
Votre tribune (je réserve le terme "article" aux vrais journalistes) démontre une ignorance profonde du dossier que vous prétendez couvrir.

Pour votre information, rapidement :

- Boost ne sera pas une "low-cost". Air France en possède déjà une: Transavia.
- Le texte approuvé par la grande majorité des adhérents du SNPL est le fruit d'une négociation menée par ce syndicat. Le projet initial de la direction était extrêmement éloigné de cette dernière version. À 2 points près, il est d'ailleurs identique au texte proposé par le SNPL.
- Bien entendu, vous ne mentionnez que l'un de ces deux points d'achoppement, car il est effectivement facile à tourner en dérision. Ce choix de la facilité ne vous honore pas... Le second point, bien plus technique et important, est visiblement peu "vendeur" à vos yeux car il ne permet pas de bafouer le SNPL comme il vous plaît tant de le faire.

Un peu de sérieux Mr Gobert, nous ne sommes plus en cours de récréation.

13.Posté par jean le 20/07/2017 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pirate de l'air où pas(ryanair)!!!!je ne prends plus air France depuis longtemps je veux être considéré comme un client et pas comme un usager!!!!je nomme d'ailleurs cette cie air gréve!!!j'ai eu plusieurs vols annulés à la dernière minute et air grève avait refusé de me rembourser les frais induits,elle l'a fait car procès que le cie n'a pas préféré avoir d'autant plus qu'annuler un vol à la dernière minute ce ne peut être une grève car il y a un prévis de 3 jours!!!

14.Posté par papagolf le 20/07/2017 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Esowes,
"- Boost ne sera pas une "low-cost". Air France en possède déjà une: Transavia"
Vous aviez raison, Boost ne sera pas une low-cost...ce sera Joon qui le sera.
L'amateurisme de Dominique a trouvé un concurrent..
LQT:
Air France : La nouvelle compagnie à bas coûts s'appelle Joon
Air France a révélé jeudi le nom de sa filiale à coûts réduits : Joon. Le principe avait été approuvé le 17 juillet par les ..........

15.Posté par jean le 20/07/2017 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et que deviens transavia la compagnie low cost d'air france/klm!!!!

16.Posté par Papadopoulos le 20/07/2017 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,
Vous n'avez jamais voyagé sur British Airways ?

17.Posté par jean le 21/07/2017 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
non j'habite Paris et pas le royaume uni,ce qui m'intéresse c'est ma cie"nationale"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com