TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Garantie financière, on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 31 Août 2017

On a parfois reproché à Atout France de ne pas être assez vigilant sur les garanties financières. On a souvent vu beaucoup d’opérateurs de voyages se tourner vers des garants parfois limites…



"Combien d’opérateurs indélicats avons-nous connu qui ont planté et leurs clients et leurs garants ?" - Photo © fox17 - Fotolia.com
"Combien d’opérateurs indélicats avons-nous connu qui ont planté et leurs clients et leurs garants ?" - Photo © fox17 - Fotolia.com
Le tourisme est vraiment un secteur d’activité très particulier et soumis, de la part de la législation, à des règles strictes.

Législation française d’une part, assortie, puisque nous sommes Européens, aux règles encore plus contraignantes, de la part de Bruxelles.

Tout ceci afin d’assurer une protection maximale pour la clientèle, ce qui, après tout, est plutôt une bonne chose.

Combien d’opérateurs indélicats avons-nous connu qui ont planté et leurs clients et leurs garants ?


Tiens, à ce propos, il semblerait bien que le dernier "défailli" en date, après avoir fait disparaître par un tour magistral de passe-passe la contre-garantie laissée à son garant, en l’occurrence l’APST, soit en passe de resurgir sur le marché en ouvrant, sous couvert d’un ami, une nouvelle agence de voyages à Paris… Et pour faire bonne mesure, il aurait aussi acquis une officine de coiffure (ben oui, y’a pas de sot métier) toujours à Paris !

Bon, c’était digression, mais je pense que du côté de l’APST, on va surveiller.

En revanche, l’histoire révélée ce jour dans nos colonnes mérite quand même réflexion.

Un certain nombre d’opérateurs de tourisme, par souci certain de payer moins cher afin de disposer d’une garantie financière obligatoire, se sont tournés vers des garants plus « cools » que notre caisse de solidarité ou que des assureurs professionnels.

Je rappelle quand même que les banques qui fournissaient aussi ces garanties ont finalement renoncé, compte tenu de la nouvelle législation européenne stipulant la "garantie totale des fonds déposés par le client".

Certaines sociétés européennes, telles Schneider Securities ont dû trouver un intérêt à proposer une garantie financière, ce que l’on ne peut absolument pas leur reprocher. Apparemment, les cotisations sont moins élevées que les "garants classiques", pas de caution demandée, contre-garanties en « cash » … Séduisant !

Le problème était quand même, et c’est important, que Schneider ne disposait pas d’accréditation européenne et devait en quelque sorte, sous-traiter ses prestations auprès d’une autre société, qui, elle, disposait de ce passeport européen.

Mais vint le Brexit. Une cata pour Schneider Securities qui devrait perdre sa licence en 2018.

Le problème c’est que Schneider Securities s’est benoîtement dit que ce n’était pas grave et qu’il suffisait de déposer des demandes dans d’autres pays européens, tels l’Allemagne ou le Portugal, afin de pouvoir opérer en France.

Un peu l’histoire d’easyJet qui va créer une filiale en Autriche…

Le problème étant aussi que Schneider a perdu sa licence depuis le 3 août 2017 et, par conséquent, a été rayée des listes d’Atout France.

Sans toutefois prévenir ses clients, ce que, bien entendu, Atout France, garant de la législation française, s’est empressé de faire illico.

Atout France justifie sa position du fait que Schneider avait été avertie dès 2016, qualifiant même de "mauvaise foi" l’attitude du garant anglais.

Atout France a été bien souvent l’objet de critiques. Cette fois, on ne peut que souligner cette attitude responsable. En espérant que les opérateurs de voyages clients de la société anglaise pourront, sans être lésés, retrouver rapidement un garant respectueux de notre législation.

L’Europe a ses droits… et ses devoirs ! Les Grands-Bretons ont voulu le beurre et l’argent du beurre, mais ça ne marche pas à tous les coups !

Lu 1602 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com