TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : "Jean-Marc (Siano) passe d'abord ton BAC", lui disaient ses proches...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 12 Mars 2014

Finalement, dans le tourisme c'est un peu comme en politique : on fréquente tous les Hilton de la terre et on a le sens des affaires (air connu). Jean-Marc Siano, qui connaît par coeur la chanson a lui aussi le blues du Business man, mais pour d'autres motifs. Il va devoir se produire à Bobigny pour un public restreint : les juges du Tribunal Correctionnel...



Si Siano n'avait pas le bac, c'est quand même un sacré débrouillard pour prétendre dans toutes ses "bio", y compris le "Who's Who", posséder un diplôme de Management Stratégique à l'ESCP de Paris, non ? /photo dr
Si Siano n'avait pas le bac, c'est quand même un sacré débrouillard pour prétendre dans toutes ses "bio", y compris le "Who's Who", posséder un diplôme de Management Stratégique à l'ESCP de Paris, non ? /photo dr
Ça fait maintenant trois ans que ça dure...

Jean-Marc Siano, longtemps assis au sommet du groupe TUI France, choyé et couvé par son actionnaire de référence, se retrouvait du jour au lendemain, éjecté du groupe et remplacé au pied levé par Pascal de Izaguirre.

A l'époque, TUI France perdait des millions et quasi chaque année, les actionnaires remettaient au pot.

Ça aura quand même coûté pas loin du milliard… et des centaines d'emplois !

A l'époque, passé l'effet de surprise, on pouvait supposer que les actionnaires, lassés de remettre au pot, avaient choisi de confier leur entreprise à des "nouveaux".

Et ce d'autant que déjà dans leur esprit de ces "grands stratèges" se dessinait la fusion entre Nouvelles Frontières et Marmara, acquis par le groupe quelques années plus tôt.

Ben, pas vraiment. C'est bien connu, dès que quelqu'un s'en va, il est de bon ton de procéder à un "inventaire"…

D'ailleurs, en politique, c'est quasi pareil. En termes financiers on appelle çà un audit.

Et, manque de bol, d'expertises comptables en audits de cabinets spécialisés, horreur et stupéfaction, apparaissaient quelques "irrégularités".

Des broutilles portant quand même sur quelques dizaines de millions d'euros qui faisaient défaut au bilan.

Selon les uns, 55 millions s'étaient envolés, selon d'autres (et c'est apparemment ce qui est retenu) "seulement" 36 millions… d'euros, bien sûr !

Aux yeux de beaucoup, les coupables étaient clairement identifiés : Jean-Marc Siano et son "complice" Patrick Lebufnoir, directeur financier.

La case de l'Oncle Dom : "Jean-Marc (Siano) passe d'abord ton BAC", lui disaient ses proches...
Faut dire que c'était pas clair, une poule n'y aurait (aux dires des experts) pas retrouvé ses petits.

Il semblerait que certaines pièces comptables étaient même "corrigées" au stylo !

Du moins manuscritement (et je manie la langue française comme je veux, qu'on se le dise) !

Certains évoquaient même des ventes d'hôtels appartenant au groupe un peu suspectes. De là à envisager quelques surfacturations maquillées en blanchiment, il n'y a avait qu'un pas.

On y trouvait même quelques sociétés intermédiaires qui se terminent toujours par "invest quelque chose" pas totalement claires…

Du coup, une plainte avait été engagée contre Siano et Lebufnoir.

Une première avait été classée sans suite, mais le dépôt d'une seconde plainte avait conduit la brigade financière à enquêter plus avant…

Mis en garde à vue, Siano avait toujours nié une quelconque culpabilité.

Il n'empêche qu'il comparaîtra en juin prochain, avec l’ex-directeur financier du voyagiste, Patrick Lebufnoir, devant la Chambre Correctionnelle de Bobigny, pour "présentation de faux bilans et informations non conformes sur deux exercices, avec pour conséquence un abus de confiance directement lié à cette présentation de faux bilans".

J'ai senti, dans le long entretien que j'ai eu avec l'avocat de J.-M. Siano, Maitre Llorca, un certain désarroi, dans la mesure où, me dit-il : "Je ne dispose pas des pièces du dossier et je n'ai pour tout document que ce que mon client a déclaré lors de sa garde à vue..."

Effectivement, c'est mince, même s'il n'est pas question de bafouer ici le sacro-saint principe de la présomption d'innocence…

En revanche, l'argument de la défense, arguant que son client "n'avait pas le bac et n'était pas expert-comptable", s'occupant uniquement de l'opérationnel sans s'occuper des sous, j'ai un peu de mal…

Et puis, si Siano n'avait pas le bac, c'est quand même un sacré débrouillard pour prétendre dans toutes ses "bio", y compris le "Who's Who", posséder un diplôme de Management Stratégique à l'ESCP de Paris, non ?

(...) "Il est impressionant", déclarait aux Echos en 2006 René Marc Chickli...

C'est bien le mot...

Bon, après on passe à Marmara, pour lequel la police a perquisitionné chez TUI. Les affaires marchent... à défaut des ventes !


Lu 5270 fois

Notez


1.Posté par ponset le 13/03/2014 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout dépend du type de diplôme...
Certains cursus des ESC (notamment ceux ouverts aux adultes) sont accessibles au "niveau bac" (sans le diplôme) ou au vu de l'expérience professionnelle.
JMS peut donc parfaitement être titulaire d'un diplôme de management stratégique ou autre sans avoir le bac.
Ceci dit l'argument est effectivement nul :(

2.Posté par Philippe Gloaguen le 13/03/2014 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour votre papier.

Son nom n'a jamais été mentionné dans l'annuaire des Anciens ESCP

En soutien à tous les gens qui ont perdu leur emploi, je pose une question vache:
quel est le boulot actuel de J-M Siano ?

3.Posté par Dominique Gobert le 13/03/2014 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question vache, cher Philippe. Officiellement, selon sa biographie du Who's Who, il est consultant. Mon gros nez me dit qu'il serait associé à la gestion d'une boite de relations basée sur le principe de l'échange...

4.Posté par elodie le 14/03/2014 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous êtes gonflé, mon cher Dominique... un papier entier d'hypothèses pour en arriver là : "
Effectivement, c'est mince, même s'il n'est pas question de bafouer ici le sacro-saint principe de la présomption d'innocence… "

Autres temps, autres moeurs, on écrivait des lettres qui commençaient par "Mon voisin s'appelle Gobert... "

(air connu)

5.Posté par PLB le 16/03/2014 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'était pas expert comptable mais son DAF, Patrick Lebufnoir, l'était !!! Ce dernier vit actuellement exilé dans la Palmeraie de Marrakech où il sert la même médecine à ses nouveaux employeurs si crédules…il coule une vie tranquille dans une villa, je le cite _"offerte par son ancien patron"_ et complice, pour service rendu au gang de NF. Bravo Dominique pour votre pugnacité, il y a tellement à découvrir sur le sujet !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com