TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Malaysia Airlines, comment un vol peut-il se... volatiliser ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 17 Mars 2014

Plus d'une semaine que le vol de Malaysia Airlines a disparu sur la route entre Kuala Lumpur et Pékin. Sans aucun signal de désespoir, sans prévenir… sans rien ! A croire qu'Hergé et son "Vol 714 pour Sydney" était un album prémonitoire…



Vingt-cinq pays recherchent le Boeing 777 de Malaysia Airlines.

Le vol MH 370 qui a quitté la piste de Kuala Lumpur la semaine dernière s'est depuis, vol...atilisé.

Depuis, on se perd en… conjonctures (on con…jacte aussi beaucoup, faut dire que la communication des autorités malaysiennes n'est pas franchement au Top).

Bon, d'accord, comme on ne sait rien, fallait bien commencer par quelque chose.

L'accident ? C'est ce qui paraissait le plus plausible. Seulement, pas une trace, pas un message de détresse, le vide absolu…

Bon, après ça, on reconnait que sur les 3000 et quelques passagers, il en étaient quelques-uns qui n'étaient pas clairs.

Des qui, parait-il, voyageaient avec des passeports volés.

Ce qui, soit dit entre parenthèses, démontre que la sécurité à l'embarquement, c'est pas encore ça.

C'est bien beau de piquer les bouteilles d'eau ou les flacons de parfums, quand ce ne sont pas les briquets à des passagers qui n'osent même plus avoir dans le bagage cabine un malheureux stylo, mais à quoi ça sert exactement ?

A l'heure du passeport biométrique, on peut se poser des questions.

Il appert (mais oui, j'aime) que les pauvres gars qui possédaient ces passeports volés avaient envie d'émigrer vers des horizons plus mieux que leur pays d'origine…

La case de l'Oncle Dom : Malaysia Airlines, comment un vol peut-il se... volatiliser ?
Naïvement, on pouvait supposer qu'un avion aussi gros qu'un Boinge 21 (ben oui, trois fois 7), qui pèse plus de 250 tonnes au départ, ne disparaissait pas comme ça des radars.

Ou, à plus forte raison, de la vue des satellites qui peuvent repérer une coccinelle en train de bouffer un puceron dans votre jardin…

On pouvait supposer qu'un vol commercial était suivi quasi de bout en bout de son chemin…

On pouvait supposer que ce même aéroplane, s'il changeait de route, était immédiatement contacté et remis dans le droit chemin. On pouvait supposer…

On a même évoqué l'instabilité psychologique des pilotes. Pourquoi pas.

N'empêche que, quand on veut se suicider, il me parait difficile de voler durant six longues heures, avant de trouver le lieu idéal pour se cracher (c'est exprès), entraînant en même temps dans sa trajectoire quelque 300 malheureux qui n'avaient rien demandé à personne, non ?

Reste l'hypothèse du vol du vol MH 370, fort bien décrit par mon confrère Vigoureux dans le Point.

Là, on est carrément dans Tintin, avec l'ignoble Rastapopoulos (rien à voir avec un colonel grec) qui veut faire avouer au vieux milliardaire Carreidas le numéro de ses comptes bancaires en Suisse.

Comme Cahuzac n'était pas à bord, l'histoire tombe d'elle-même…

D'un autre côté, j'aime assez cette hypothèse? Parce que, optimiste, je peux supposer que l'aéronef a fini par se poser sur une terre, hostile certes, mais avec ses passagers. Vivants.

Parce que, au-delà de toute considération malsaine, le pire doit être pour les familles qui, depuis plus de sept jours vivent un horrible cauchemar et se demandent ce qu'il est advenu de leurs femmes, enfants, parents…

Et, pour tout vous dire, même si ça peut paraître cynique, je préférerais cent fois avoir été à bord du vol MH 370 plutôt que de tourner en rond en me demandant où sont mes proches.

Si c'est un accident, c'est hélas la vie. Si c'est un vol, c'est ignoble ! Ce n'est que mon avis mais je le partage...


Lu 3176 fois

Notez


1.Posté par FRANCOIS FILLOUX le 17/03/2014 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je le verrai bien sur une piste en Corée du Nord , mais comment ne pas repérer les différents portables des passagers à bord? Pourquoi n'envoie t on pas Horacio et ses experts? Navarro étant un peu en rupture d'âge...remarquez ils ont retrouvé Saddam Hussein et Ben Laden alors ne désespérons pas sauf s'il a amerri dans les ordures dérivantes de Fukushima...entre frigos , Honda, Toyota , séchoirs à cheveux on aura du mal à identifier des parcelles de Boing.......

2.Posté par Patin le 17/03/2014 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est effectivement a ce jour inconcevable de perdre un avion comme ça en "claquant des doigts" !!!
de plus l'on a rien retrouvé, pas un morceau ou un debrit et les téléphones des passagés qui sonnent tjs veux donc dire que l'avion ne c'est pas crashé ou abimé en mer mais bien qu'il c'est posé quelque part dans le monde mais ou ? on ne cherche peut etre pas au bon endroit

3.Posté par Janposain le 17/03/2014 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop forts ces ricains......Ils sont en train de tourner la nouvelle saison de lost et tout le monde marche à fond.......

4.Posté par laura le 17/03/2014 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci pour votre article : un petit bol d'air qui balaie les diverses propositions rocambolesques..

un vol peut se volatiliser avec cette technologie de pointe l'armement :
http://www.military.com/daily-news/2013/12/17/invisible-planes-china-us-race-for-cloaking-tech.html ( désolée c'est en anglais traduction possible par google traduction (approximatif mais ..)

Pour chercher des spécialistes de cette technologie, il faut demander par exemple à Freescale (spécialiste - entre autres - de technologies de la guerre électronique).
Mais 20 personnes de freescale étaient à bord de ce boeing ils sont donc un peu sous le choc malheureusement... pour eux et leurs proches.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com