TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Nabet, le Renard qui ne veut pas du désert…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 3 Novembre 2014

Qui aurait supposé que Raoul Nabet, en emportant la Présidence de l'APST, aurait eu le courage de révolutionner la vieille maison. Une révolution menée sur le mode badin, sans éclats ni violence. Une révolution qui était devenue inéluctable, mais que le vieux renard avait déjà prévue…



Il est clair que la décision des Pouvoirs publics a été largement appuyée, pour ne pas dire suggérée par ce petit bonhomme patelin… mais obstiné et conscient que c'était son rôle de protéger à la fois l'institution qu'il préside et les adhérents qui lui font confiance - DR : A.Nestora
Il est clair que la décision des Pouvoirs publics a été largement appuyée, pour ne pas dire suggérée par ce petit bonhomme patelin… mais obstiné et conscient que c'était son rôle de protéger à la fois l'institution qu'il préside et les adhérents qui lui font confiance - DR : A.Nestora
C'est une exclusivité que nous vous révélons aujourd'hui, avec la décision des pouvoirs publics de modifier le montant minimal de la garantie financière des professionnels du Tourisme (lire).

Une décision inéluctable, mais qui sera due essentiellement à l'obstination de ce petit homme, au regard pétillant et au sourire tellement malicieux que l'on se demande, à chaque entretien, si c'est du lard ou du cochon…

Et, très objectivement (oui, pour une fois), je pense que son arrivée à la tête de l'APST est une vraie bonne chose.

Même si les derniers évènements et les décisions qui viennent d'être prises, risquent de provoquer l'ire et la révolte chez beaucoup de ses détracteurs.

Et aussi de beaucoup d'adhérents.


Il est aussi vrai que l'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme était en danger.

Un danger latent certes, mais prévisible.

Faut dire aussi que, depuis quelques années, la conjoncture a évolué. Et pas nécessairement dans le bon sens.

Car les voyous et autres malfaisants, ceux qui pensent que solidarité bien ordonnée commence par soi-même au mépris de leurs clients, de leurs fournisseurs et qui finissent toujours par rebondir les poches pleines, ont proliféré aussi ces dernières années.

La case de l'Oncle Dom : Nabet, le Renard qui ne veut pas du désert…
Tout le monde connait les noms de ces escrocs (faut appeler un chat un chat) sans scrupules qui n'hésitent pas une seconde à donner des leçons à ceux qui, finalement, les ont nourris.

Remarquez, il suffit d'être patient : la justice finit toujours par triompher.

En attendant, la remise en cause de cette garantie financière, ou plus exactement, la "rénovation" de son montant minimal est une opération absolument indispensable et nécessaire.

Bien sûr, la pilule est un peu difficile à avaler. Bien sûr, passer d'une cotisation de 700 à 2100€ est embêtant, parfois très difficile à assumer.

En même temps, il est clair que tout a augmenté depuis ces dernières années et qu'une institution telle que l'APST est non seulement une opportunité fabuleuse, mais également une nécessité.

N'oublions pas que l'Europe, quoi qu'on en dise, se construit… Avec difficulté, je vous l'accorde.

Et que, pour parler uniquement tourisme, les directives à l'égard des professionnels du voyage sont claires et irrémédiables : le client doit être protégé, de plus en plus.

C'est d'ailleurs tout à l'honneur des professionnels que ces clients soient protégés et puissent avoir confiance en leurs prestataires.

Nabet a fait le bon choix.

Il est clair que la décision des Pouvoirs publics a été largement appuyée, pour ne pas dire suggérée par ce petit bonhomme patelin… mais obstiné et conscient que c'était son rôle de protéger à la fois l'institution qu'il préside et les adhérents qui lui font confiance.

Une manière aussi de mettre au pied du mur les organismes qui se veulent concurrents, ces banques qui rechignent de plus en plus à accorder le moindre crédit, mais qui gagnent quand même un peu d'argent en apportant une garantie financière souvent inefficace à ceux qui trouvent que l'APST est trop chère.

Une manière aussi de faire un petit pied de nez à ces adhérents qui ont cru que le soleil brillait davantage sous d'autres cieux…

Un pari risqué ? Pas tant que ça. Les adhérents quitteront-ils leur Association face à la montée des cotisations ?

Peut-être certains…

A condition que les banques et les autres organismes, qui ne sont que des concurrents style "Tigre en Papier", puissent avoir la volonté de suivre.

Ce que je ne crois pas.

En revanche, un retour de certaines brebis égarées ne me parait pas impossible. Loin de là...

Lu 5768 fois

Tags : APST, Nabet
Notez


1.Posté par CamembAir le 03/11/2014 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois pas en quoi cela va résoudre le problème des '"voyous", de leurs femmes, leurs fils, neveux, et autres prénoms de la famille qui souvent prennent la relève...
Juste on fait payer plus la majorité pour mieux assumer et donc garder ces trublions qui se servent de prête-noms pour revenir après chaque hold-up.

Je rajoute que ce ne sont pas les petites structures, limite artisanales, qui creusent des pertes a apst, mais ce sont eux qui seront les plus touchées par cette gausse carrément hallucinante !
Et je pense tout particulièrement aux structures réceptives France, qui participent le plus a notre économie en amenant du cash.
Ce qui est autrement plus profitable que ceux qui se battent entre chiens, y compris la plupart des trublions spécialistes de la cessation d’activité, pour faire dépenser son argent ailleurs....

Ca coûte combien en frais de structures et charges l'apst ??

2.Posté par LadyM le 03/11/2014 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien d'augmenter la cotisation des distributeurs... mais ces derniers ne sont toujours pas pris en charge devant le dépot de bilan des TO ou compagnies aériennes !! Alors pourquoi nous faire payer plus cher ???
Pourquoi la garantie de l APS qui couvre les clients directs des TO ne s'applique pas aux agences de voyages qui cotisent chaque année et qui ne sont pas les plus couteuses en terme de sinistre ?
En clair nous cotisons pour régler les sinistres des TO et des clients qui ne sont pas les notres....
Vous trouvez çà normal et juste ?
Je veux bien etre solidaire, mais je voudrais aussi que lAPS le soit pour moi en cas de besoin.
Réflexion Mr NABET !!!!! Réflexion messieurs les Journalistes !!!!!

3.Posté par TIENDONC le 03/11/2014 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'APST serait elle devenue sponsor de Tourmag ?... :-)

4.Posté par Remize le 03/11/2014 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas sûr qu’APST perde des adhérents. De nombreuses banques se désengagent de plus en plus de ce marché et pour certaines d’entre-elles cette hausse sera une bonne excuse pour le faire. Leurs clients devront bien se garantir ailleurs. Et où ? Pourquoi pas à l’APST ?

5.Posté par rick Sailor le 03/11/2014 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ami

Est-ce un soutien par solidarité gérontocratique ou les effets de la fumée de la moquette où chien Charly s’installe pour fumer ? Votre analyse est fausse. Pire, dangereuse ! La compétitivité n’est pas affaire de coûts de la garantie mais de capacité à se garantir sans coût en raison d’une activité économique saine. Comment pensez-vous que les réassureurs assurent les assureurs ?

En clair, il vaut toujours mieux prévenir que guérir ce que l’APST ne semble pas savoir faire. Les banques ont bien compris cet aspect du business des agences de voyages et font des propositions nettement plus attractives que l’APST. Non elles ne se désengagent pas, elles ont appris à mesurer le risque du domaine. Croyez vous que Voyageurs du Monde puisse rencontrer des soucis de garanties ?

Mais au-delà, de quoi parlons-nous ? De la garantie des fonds déposés et non de l’exécution d’une vente. Cette exécution est sensée être liée à la défaillance de l’entreprise via une notion de solidarité totalement dépassée.

L’APST ne sauve pas le système mais se sauve elle-même et contrairement à ce que vous pensez, faire peser tous les risques sur une seule entité c’est dangereux. C’est la première raison qui explique le départ de certains gros et les départs à venir, d’autres entreprises du domaine. La capillarité économique ne peut jouer sur la hausse des garanties, elle-même entrainant une hausse des cotisations. On peut étendre les garanties sans forcément ajuster les cotisations. Regardez la MAAF comme la MAIF elles jouent toutes les deux sur la notion de « plus pour moins ». On sait en décortiquant qu’elle analyse le risque client avant de l’assurer.

Au lieu de pénaliser les entreprises saines, il faut s’attaquer aux maillons faibles. Vous l’aviez souligné pour votre ami, Monsieur Romano tout comme pour Marsans en son heure.

Monsieur Nabet est un homme plus que respectable et respecté mais sa vision est à court terme. Elle est dangereuse.

Votre très dévoué
Rick

6.Posté par rick Sailor le 03/11/2014 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé cher ami

Un oubli malencontreux pénalise la lecture.

L'erreur est dans la phrase suivante, désormais corrigée : " La compétitivité n’est pas affaire de coûts de la garantie mais de capacité à se garantir sans coût trop élevé en raison d’une activité économique saine. Comment pensez-vous que les réassureurs assurent les assureurs ?

Bien à vous
Rick

7.Posté par Ledabe le 03/11/2014 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand une chronique du Rick sur l'excellent Tourmag ! Toujours plein de bons sens et de logique !
Rick mérite d'être à la une
Le Dabe

8.Posté par Dominique Gobert le 03/11/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rick,
Etant d'un naturel plutôt positif, j'oubierai vite le caractère gérontologique de votre remarque, ainsi que la moquette. Je fume, certes, mais du bon tabac et Chien Charly ne supporte pas la moquette. Ni sa fumée.
Ceci étant, je vous reconnais bien là, dans votre définition de la "solidarité dépassée". Chacun pour soi et... les escrocs pour tous.
Activité économique saine, dites-vous? Certes, prouvez le!
En revanche, je suis d'accord avec vous sur le fait d'établir le "risque client avant de l'assurer". C'est une notion qui a été renforcée par la nouvelle équipe dirigeante de l'APST, laquelle semble en avoir fini avec cette notion de "copinage" qui était de règle depuis fort longtemps.
Dangereux clamez-vous?
Vos appréciations d'un autre temps me font penser le contraire. Mais il est vrai que les escrocs, toujours plus nombreux, sont accueillis au sein de cette "grande famille" avec convivialité.
Et qu'ils renaissent avec l'approbation de tous.
Cher Rick, je crois que vous avez tout faux, mais c'est votre manière d'exister, ce que je respecte profondément!

9.Posté par RASLEBOL le 03/11/2014 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis à la tête d'une agence qui n'a connu aucun souci de trésorerie depuis sa création, qui travaille sereinement dans le respect de ses clients et fournisseurs. Ces mesures découlent effectivement de la conjoncture, mais également et surtout de ces bandits si bien nommés, dont certains sont toujours adhérents à l'APST, vendent "de la merde" à longueur d'année, et continuent à mettre à mal notre activité. Ou des autres qui ont péri de leurs magouilles, ... dont les anciens gérants sont aujourd'hui affiliés à des TO bien connus. qu'a fait l'APST dans ces 10 dernières années pour éradiquer notre métier de Alors oui la question, je me la pose : vais-je aller voir ailleurs pour ne plus cautionner ce que l'APST aurait dû faire depuis un moment ? vais-je être tenté ? D'autant plus que je n'aurai pas le couperet au-dessus de la tête comme en ce moment, alors que tout va bien ...

10.Posté par Rick Sailor le 06/11/2014 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami

Quel passéisme, quel regard paternaliste sur le passé.Quel donneur de leçons.
Qu'avez vous réussi comme entrepreneur ?

Vous le robin des bois des inutiles venez nous donner une leçon de business alors qu'en tant qu'entrepreneur vous avez largement raté votre entreprise. Je ne vous le reproche pas car l'erreur est humaine. Mais il ne faut jamais oublier le fruit de l'expérience !

Mais venir défendre aussi piètrement une structure dépassée et largement incapable d'anticiper l'avenir. Voilà qui vous honore et ridiculise une fois de plus cette profession.

D'une certaine façon vous êtes le Pierre Antoine Romano des mots. Vous distribuez largement des idées que vous n'avez pas. Des connaissances financières qui vous échappent. Faute d'avoir gagné de l'argent, vous reprochez aux autres de garder le leur ? Pire, d'en gagner eux mêmes !

Après tout pourquoi pas, c'est bien aussi votre façon d'exister dans un métier qui glorifie les pré retraités et les anciens.

Courage, plus que quelques années pour atteindre le nirvana de l'âge!
Bien à vous cher ami

Votre Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com