TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Restons groupir… et repliés sur nous !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 8 Juillet 2016

Marrant. Malgré le nombre ahurissant de sondages et d’études diverses et variées que nous recevons quotidiennement, on s’aperçoit que les Français, comme disait en d’autres temps, ce bon vieux Charles, sont des veaux…



Encore une fois, à l’heure actuelle, il est quasi aussi sûr d’aller prendre un verre rue de Charonne à Paris que de se faire bronzer sur une plage de Djerba… ou se faire une descente du Nil à bord d’un de ces magnifiques navires qui se dessèchent de plus en plus au long du fleuve sacré ! © Julien Eichinger - Fotolia.com
Encore une fois, à l’heure actuelle, il est quasi aussi sûr d’aller prendre un verre rue de Charonne à Paris que de se faire bronzer sur une plage de Djerba… ou se faire une descente du Nil à bord d’un de ces magnifiques navires qui se dessèchent de plus en plus au long du fleuve sacré ! © Julien Eichinger - Fotolia.com
Malheureusement, il est impossible, du moins je le crois, on ne peut rien faire.

J’ai été assez sidéré lors de la présentation des résultats du Seto, la semaine dernière. Particulièrement sur l’évolution des départs depuis une dizaine d’années.

Étonnant. On aurait pu croire que durant cette dernière décennie, l’évolution des moyens de communication aidant, l’explosion des routes aériennes, cet engouement traditionnel de nos concitoyens pour la découverte de nouvelles destinations leur ouvrirait le monde et les pousseraient à aller encore plus loin.

D’accord, la situation géopolitique a marqué un temps d’arrêt important et il est normal que les touristes aient eu une crainte raisonnable vis-à-vis de certaines destinations.

Faut quand même pas non plus exagérer. Encore une fois, à l’heure actuelle, il est quasi aussi sûr d’aller prendre un verre rue de Charonne à Paris que de se faire bronzer sur une plage de Djerba… ou se faire une descente du Nil à bord d’un de ces magnifiques navires qui se dessèchent de plus en plus au long du fleuve sacré !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Ben, finalement, c’est intolérable. Non seulement, nos propres agences de voyages « déconseillent » les voyages vers ces pays abandonnés, nos tour-opérateurs, hormis quelques irréductibles style Voyageurs du Monde qui persistent et signent, abandonnent ces destinations.

Destinations qui ne craignent pas plus (ni moins certes) que Bruxelles, Paris ou Orlando, pour ne citer que les plus récents.

Le plus étonnant étant quand même que, cette population européenne, qui a de plus en plus de mal à s’harmoniser, n’a qu’une idée : se replier sur elle-même !

Au plus grand bénéfice d’ailleurs des Canaries, de l’Espagne ou de la Grèce par exemple. Comme quoi, rien ne se crée, mais tout se perd…

Bon, René-Marc Chikli, président du Seto fait bonne figure, car il est aussi malin. Plutôt que de déplorer cette apathie touristique, il préfère (mais c’est de bonne guerre) vanter la bonne santé des tour-opérateurs, dont il vante « la vitalité » car, avec leur sens aigu de l’opportunité, « ils ont su faire migrer les clients en déplaçant les capacités ».

Ouais, faut peut-être pas trop prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, comme le concevait Michel Audiard.

Les touristes français, comme leurs congénères japonais ou américains, sont des craintus.

Peut-être à juste titre d’ailleurs, quand on se prépare, durant des mois, à passer des vacances tranquilles et en toute sérénité, on n’a pas nécessairement envie de se rendre dans un « pays à risques ».

En même temps, faut bien se dire, et tant que le problème n’aura pas été résolu d’une manière drastique - mais qui osera enfin prendre une décision politique, dans cette Europe qui se délite de plus en plus - que tel le show qui doit continuer, les affaires le doivent aussi.

Et que, comme d’habitude, le client décide, ce qui est son droit le plus absolu.

La Tunisie, le Maroc, l’Egypte, maintenant la Turquie deviennent des destinations « perdues ». Grèce, Espagne, Canaries reprennent du poil de la bête…

Et nous, on se replie sur nous-mêmes. Triste constat !

En cette année anniversaire de l’instauration des congés payés, j’ai une pensée pour ce vieux Léon (Blum pour les incultes), favorisateur sans le savoir de nos tour-opérateurs et distributeurs français !

Allez, enfin un week-end ensoleillé…

Lu 1815 fois

Notez


1.Posté par HERVE le 08/07/2016 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr GOBERT, etes vous vraiment sur que VdM conseille à ses clients d'aller en Egypte ?
Je veux bien croire que VdM réponde positivement à une demande explicite d'un client mais conseiller ?... Permettez moi d'en douter !

Par ailleurs et compte tenu des recommandations, certes parfois abusives de diplimatie.fr, n'importe quel avocat de base aura beau jeu de plaider le manque de conseil d'une agence envers son client en cas de grave problématique et là... was passiert ?

Nous avons assez de soucis comme cela sans avoir à s'en créer d'autres !

2.Posté par jerome le 08/07/2016 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hervé à TOTALEMENT raison, que ce soit sur VDM, ou que ce soit sur le fait qu'en cas de problème n'importe quel avocat pourra aisément plaider le manque de conseil d'une agence envers son client...

Mon opinion, qui n'engage que moi, reste que Monsieur Dominique Gobert n'est là que pour faire des articles dans lesquels ils donnent des leçons à tout le monde... Des leçons dont il n'est pas, je ne peux le croire, convaincu à chaque fois...

3.Posté par dominique le 08/07/2016 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord avec Hervé. Les agences de voyages sont toujours responsables lorsque les voyages de leurs clients se passent mal alors pourquoi prendre le risque d'envoyer des clients dans des pays dits à risque ? Même si aucun pays n'est sûr, on peut limiter les risques, non ?
Personnellement je n'ai pas envie d'aller en Tunisie, en Egypte, en Turquie, même par solidarité pour les professionnels du tourisme de ces pays .Mes vacances ces dernières années étaient en Europe et je suis partie plus sereine. Je suis comme mes clients.

4.Posté par Fred L le 08/07/2016 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

BRAVO et merci d'avoir mis au jour cette intolérable situation!! Je suggère que, suite à ces propos courageux et éclairés, Monsieur Gobert, pour montrer l'exemple et être le premier à lutter contre le repli qu'il dénonce, fasse lui même un périple dans ces ô combien magnifiques et sinistrées destinations. Périple dont il nous posterait régulièrement un article, une photo, pour nous rassurer.

Je rappelle qu'il a dernièrement bravé le sens commun en se rendant en Iran, dans des conditions apparemment difficiles, et dont il nous a gratifiés au retour d'un billet plein de bon sens humaniste, témoignant d'une ouverture d'esprit sans pareille; autant dire une qualité dont il n'a plus a faire la preuve, Montesquieu et ses Lettres Persanes n'a qu'à bien se tenir!

Donc MERCI, MERCI mille fois Monsieur Gobert d'être pour nous un indicateur avisé nous rappelant régulièrement les limites du bon goût, de l'objectivité, et de l'éthique indispensables pour ne pas sombrer dans l'obscurantisme ambiant.

Bon week end ensoleillé à tous, où que vous soyez.

5.Posté par Flyman le 08/07/2016 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En fait...pourquoi vendre ces destinations si le client n'en veut pas? Le client est toujours Roi, n'est pas?
Perdre son temps en arguments pour le convaincre que Djerba est aussi cool qu'Ibiza, pas le temps. Time is money :-)

6.Posté par BABAS le 08/07/2016 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'est en effet pas superflu de rappeler la responsabilité directe de l'agence de voyage vis-à-vis du client (Article L211.16 du Code du Tourisme) et l'obligation d'information de la part du professionnel également.

Le Monde est moins sûr et la prudence généralisée s'impose. Les médias nous le rappellent quotidiennement. Cela ne peut donc être le fait des agences de voyages...

Malheureusement le terrorisme mondialisé et les difficultés économiques (qui sont très intimement liés) sont à l'origine de beaucoup de craintes.

Tant que le risque terroriste ne sera pas combattu de manière drastique et que le redressement de l'économie ne sera pas fait, les deux se nourriront l'un l'autre et plus que le Tourisme, c'est la société toute entière qui continuera à en souffrir !

7.Posté par Christian Jean le 08/07/2016 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Un édito journalier demande bien du talent, alors on ressort les mêmes « marronniers » en expliquant tout et son contraire, espérant être lu et si possible soulever une (de plus en plus) petite polémique. Et oui c’est dur la vie d’un éditorialiste en manque d’inspiration ! …

Très cordialement

8.Posté par max pecas le 09/07/2016 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chronique très "bobo de gauche moralisateur, émanant d'une personne clairement déconnectée de la société civile et de ses peurs. Notre civilisation est en guerre contre l'obscurantisme, et cette façon de culpabiliser ceux qui en sont victimes est insupportable. qui n'a plus pieds avec la réalité"... avec en plus la prétention de "donner l'exemple"...

9.Posté par westar le 12/07/2016 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour


C est vrai que c est moralisateur comme edito. Pire : ecoutez Radio Voyageurs, avec JFRIAL, MYLABBE etc .........la vous allez pouvoir ecouter un débat aussi atrocement bobo, que politiquement non dénué d'idéologies bien pourries.

j 'ai meme entendu JP NADIR, recommander aux gouvernants Anglais de se laver les mains du dernier referendum........ ayant des origines Galloises, j'ai eu juste envie de lui botter ses petites fesses


vous voulez du 100 p cent systeme ? vous voulez de l edito 100 p cent Goldman Sachs.....je vous recommande radio voyageurs, c'est le parfait complement de l'unique Dominique Gobert !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com