TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Smartbox, la mise en bière by Denis Wathier...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 7 Juillet 2013

Selon les Echos, Smartbox, dont le sympathique Denis Wathier préside les destinées en France, est à vendre. Le problème c'est que personne ne se bouscule au portillon pour racheter… Pourtant, Denis Wathier devait parvenir à rendre la Boite "vendable". Erreur de casting ?



Les patrons de Smartbox avaient pris une super pointure du monde du tourisme, le redresseur de torts et de boites, le chevalier blanc du tourisme.
Les patrons de Smartbox avaient pris une super pointure du monde du tourisme, le redresseur de torts et de boites, le chevalier blanc du tourisme.
D'où la judicieuse question posée dans les colonnes d`'un de nos confrères : quel avenir pour Smartbox ? Et, plus généralement, quel avenir pour les concepteurs de Box en général, du moins en ce qui concerne l'industrie touristique ?

Parce que franchement, après un démarrage en fanfare, on peut pas dire que les Box aient connu une grande réussite.

Faut dire que certains se sont engouffrés sur le créneau, sans vraiment trop s'occuper des détails. Au fil du temps, les Rêves en cadeaux, Happy Time et autres box dont je ne me souviens même plus du patronyme tellement ils auront été éphémères, ont mis la clé sous le paillasson.

Sans état d'âme, ni pour leurs clients, ni pour les organismes de garantie… Et encore, quand ils étaient immatriculés.

Pour Smartbox, y'avait rien à craindre. Les actionnaires avaient dans leur manche le remède et l'homme qu'il fallait. Oui, mesdames, messieurs, le miracle de la réussite et de la pérennité de l'entreprise avait été recruté (à quel prix ?) par les patrons de Smartbox.

Ils avaient pris une super pointure du monde du tourisme, le redresseur de torts et de boites, le chevalier blanc du tourisme.

La case de l'Oncle Dom :  Smartbox, la mise en bière by Denis Wathier...
C'était un bon choix, incontestablement.

Humainement, tout d'abord, puisque le Directeur général choisi pour diriger Smartbox venait d'être remercié de chez Thomas Cook France.

Et, c'est vrai qu'à un certain âge, c'est pas facile de retrouver un boulot.

Comment ? De qui parle-je –t-il ? Pardon, mais de Monsieur Denis Wathier, bien sur. Personnage tellement charismatique que chez Thomas Cook France, on s'en souvient encore.

Mais je digresse. Or donc, le choix, outre celui d'être humain, était judicieux, puisque Smartbox, sentant le vent tourner, avait besoin d'un dirigeant "redresseur de torts" et susceptible de trouver rapidement des économies à réaliser dans la maison.

Là encore, Denis Wathier était l'homme de la situation. En deux coups les gros (ça change de la cuillère à pot !), l'homme au regard d'acier vous vire quelque 90 salariés (sur 400, soit quasi un quart du personnel), ferme des boutiques et lance la Box virtuelle…

Une c... que le plus "débutant" des marketeux n'aurait même pas osé proposer, mais c'est pas grave. Ça occupe, ça fait parler et ça mange pas de pain !

Conclusion : malgré ces initiatives brillantes, Smartbox est toujors en perte de vitesse et les rares acheteurs potentiels ont présenté des offres… juste pour rire !

Et pourtant, la mission de Denis Wathier était claire : rendre l'entreprise "vendable". Ben, je voudrais pas dire, mais pour le moment, c'est loin d'être gagné…

Cependant, rien n'est perdu pour lui : il parait que chez Fram, on cherche encore des "restructurateurs" (ils en sont au second en quelques mois).

Là, je suis sûr que Denis Wathier pourrait rapidement monter en puissance, comme le disait Raymond Domenech, lui aussi un grand professionnel !


Lu 6680 fois

Notez


1.Posté par SuperResistant le 08/07/2013 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ah ah... !! vous êtes trop fort Mr Gobert, j'adore !

Vous êtes un des rares à faire la chasse à ces imposteurs qui tuent les talents et le savoir faire des marques mais qui passent pour des "killers", des grands, du bon, qui sont dans tous les cercles de grands entrepreneurs !! Imposture !

... je me souviens qu'un jour dans son bureau de Clichy, il prit la décision tel un oracle, en vrai stratège, sublime visionnaire , "il faut que Thomas Cook se lance dans le coffret cadeau et dans... les ventes privées" !
Sur les coffrets, ça sentait déjà le roussi pour le business (au moins en France), car déjà Groupon et autres consorts mettaient à mal ce business florissant.
Sur les ventes privées, bon courage pour passer après Ventes et Voyage privés mais bon... ! D'ailleurs - petit jeu- qui peut me donner la marque du site de ventes privées de Thomas Cook ?
... mais ça n'est pas grave, après les échecs du rachat de Jet Tours, de la relance de Jumbo, DW trouvera surement bien un job à sa mesure...
J'ai bien quelques idées mais ça pourrait être "discourtois, injurieux voire diffamatoire" !
Merci Mr Gobert !

2.Posté par Bruno Guerineau le 08/07/2013 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
En un mot là ou Denis passe l'actionnaire trépasse !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com