TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : TUI-Transat, la grande valse des clubs… bondissants !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 25 Octobre 2016

Sans surprise aucune, la Commission Européenne en charge de la concurrence a donné son aval « sans restriction aucune » au rachat par TUI de Transat France. Une opération qui permet au géant allemand de s’accaparer la première place sur le marché du tourisme français…



Un Club  : avec lancer de tongs à l’heure de l’apéro garanti ? TUI ! Un circuit en autobus ? TUI. Un Splash aqualand à champignons en famille ? TUI ! Un séjour entre adultes sans marmots hyperactifs ? TUI ! Un voyage « sur-mesure » mais à prix « canon » ? TUI ! - Capture écran
Un Club : avec lancer de tongs à l’heure de l’apéro garanti ? TUI ! Un circuit en autobus ? TUI. Un Splash aqualand à champignons en famille ? TUI ! Un séjour entre adultes sans marmots hyperactifs ? TUI ! Un voyage « sur-mesure » mais à prix « canon » ? TUI ! - Capture écran
« C’est une excellente nouvelle pour TUI France et Transat France » clamait dans une belle envolée lyrique Pascal de Izaguirre, plus bondissant que jamais dans son communiqué.

Certes, pour TUI France, c’est une bonne nouvelle, d’autant que l’opération n’aura pas coûté très cher.

Selon certaines sources proches du dossier, la transaction s’élèverait à 62M€, soit un peu plus que l’offre initiale de TUI.

Et, malgré les conclusions émises par le Commission Européenne, laquelle indique que « compte tenu de la pression concurrentielle que les autres voyagistes continueraient à exercer sur l’entité issue de la concentration (TUI + Transat), celle-ci ne risquait pas de s’effectuer au détriment des consommateurs ».

Ben, pas si sûr...

Indéniablement, cette « association » ne va pas laisser grand choix au consommateur, même si « l’offre présentée deviendra la plus complète du marché, permettant de répondre à toutes les envies de voyager », comme le dit si bien le boss de TUI France.

Un Club : avec lancer de tongs à l’heure de l’apéro garanti ? TUI !
Un circuit en autobus ? TUI !
Un Splash aqualand à champignons en famille ? TUI !
Un séjour entre adultes sans marmots hyperactifs ? TUI !
Un voyage « sur-mesure » mais à prix « canon » ? TUI !

Le supermarché des voyages, histoire de dire, en revenant et après avoir publié sur les réseaux sociaux les étapes, les assiettes et autres stupidités, « j’ai fait l’Asie (Amérique, Europe, à chacun de remplir les cases » !

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Quant à la concurrence, faudra sacrément s’aligner, question prix.

Car, on le sait bien, qualité rime forcément, dans la tête du consommateur, avec tarif bas. Même si le consommateur est de très mauvaise foi !

Ça, c’était pour le consommateur. Reste maintenant de nombreuses questions en suspens, plus techniques… et sociales.

Faut pas se leurrer. Entre deux entités qui fabriquent le même produit (ou très similaire), dont l’une rachète l’autre et compte tenu du contexte économique, il va falloir forcément trancher. 1+1 ne font pas deux…

Izaguirre et Caradec auront beau faire les « Kékes » devant moi (c’est une expression du Sud-Ouest) en affirmant que tout va bien, qu’on s’entend mieux que des frères siamois, faudra forcément que l’un vire l’autre. Normal !

Et que les équipes se délitent. Normal aussi. Et que les syndicats ne pourront pas préserver tout le monde.

J’imagine d’ailleurs très mal que le « racheteur » n’ait pas provisionné un plan social…

Pour les professionnels, la distribution en particulier, ça ne va pas être non plus de la tarte. Ne serait-ce qu’au niveau des agences de voyages des uns et des autres. Les réseaux TUI et Transat vont devoir faire des choix…

D’ailleurs, toujours au niveau de la distribution, quid des différents référencements ? TUI France devrait (ou pas) reconduire ses accords avec les gros réseaux de distribution… Notamment avec Selectour, organisation de laquelle Transat France avait claqué la porte l’année dernière.

TUI devrait être en position de force pour « renégocier » un sacré référencement…

Et accessoirement, couper l’herbe sous le pied à pas mal de ses concurrents…

Et enfermer la distribution sous son aile… protectrice et totalement désintéressée !

Ça craint…

Lu 3177 fois

Notez


1.Posté par Pourquoi ? le 25/10/2016 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher M.Gobert, qu'est ce qui vous laisse penser qu'un client TUI aura plus tendance à dire " j'ai fais l'Asie..." qu'un autre client ? Il existerai des clients ayant une certaine façon de faire attitrés à chaque TO ? Intéressant...cela pourrait faire l'objet d'un article passionnant !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com