TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : XL Airways devient une compagnie franco-française !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 12 Septembre 2014

Pendant qu'Air France tente de sauver sa peau à l'horizon lointain de 2020 si tout va bien, en évitant de passer sous contrôle batave, une petite compagnie française, va, grâce à sa pugnacité et contre vents et marées venues du lac Léman, demeurer sous la bannière nationale…



C'est une belle histoire, pas un roman. Dont je ne connais pas encore totalement la fin.

Comme aurait pu le dire Coluche, c'est l'histoire d'un mec… Un fou, passionné de la vie, de la vie et encore de la vie.

Avec, en plus, cette fascination qui nous a tous pris aux tripes, à un moment, le voyage aérien.

Laurent Magnin, puisque c'est son nom (personne n'est parfait), a toujours eu cette passion… et le désir de la faire partager.

Parce que, c'est bien de voir voler les avions, mais quand on peut voyager à bord, c'est encore mieux.

Corsair, compagnie pour laquelle j'ai une certaine affection, c'est aussi un peu lui.

XL Airways France (à l'époque) a réussi, grâce à lui et ses équipes à retrouver une première jeunesse, avant que les fabricants de volcans fous et fumants, proprios de la compagnie ne soient obligés de la fourguer à des malfaisants, tapis entre les montagnes et les lacs, un pays bien connu de Cahuzac, encore un menteur invétéré, soit dit en passant.

Et XL Airways, après ce théorique "rachat", a pu connaitre une seconde jeunesse.

Restait cependant la cruelle incertitude de sa pérennité. D'autant que le bon Franc Helvétique tardait quand même à rentrer dans les caisses de la compagnie.

Il est certain que, en France, non seulement monter une compagnie aérienne, mais surtout la rentabiliser, c'est pas vraiment facile.

Et que le pavillon français, dans son ensemble, est plutôt exsangue. C'est quasi un euphémisme...

Cependant, malgré ce marasme économico-politique que nous traversons en ce moment, il existe encore des mecs qui en ont… Ou alors qui sont complètement dingues !

La nouvelle devrait être annoncée dans les prochaines heures.

Mais c'est une grande première dans le paysage aérien français, pour une compagnie qui, après avoir traversé tempêtes, orages et gros typhons, va renaître de ses futures cendres présumées.

Comme je l'ai cité plus haut, les acheteurs, venus d'Helvétie (mais on trouve tous les fonds en Helvétie), n'ont jamais payé leur achat.

Et que la Justice a suivi son long cours. Pas tranquille, mais juste.

Selon mes informations, qui sont aussi justes que le cours de la justice, XL Airways restera une compagnie entièrement franco-française.

Et, je crois, pour la première fois, propriétaire à quasi 100% de son actionnariat.


En clair, après constatation de l'absence de versement des fonds dus par les actionnaires, 99% des actions de la compagnie ont été attribuées par le Tribunal de Bobigny à la Compagnie, la dernière action étant détenue par son Président, Laurent Magnin !

Avec la bénédiction appuyée des services de Bercy, de la DGAC et de l'ensemble, fait extrêmement rare, des organisations syndicales de XL.

Qui ont voté, à l'unanimité, lors du CE extraordinaire tenu mercredi 10 septembre, le nouveau changement d'actionnariat ! Et ses conséquences…

Et XL Airways se retrouve propriétaire… d'elle-même ! Une première, vous dis-je.

Ceci étant, la conjoncture n'est pas favorable. Comme la majorité des compagnies aériennes, XL a perdu de l'argent lors de son dernier exercice et, si j'en crois des sources proches du dossier (c'est un terme, excusez), va falloir maintenant "récupérer". Et s'appuyer sur un investisseur, sérieux, celui-ci.

Avec cependant un petit répit, la trésorerie de XL lui permet quand même de tenir largement.

Je suis prêt à parier qu'il n'y aura pas de plan social, parce que Magnin s'est toujours battu pour préserver les quelque 800 salariés du Groupe*.

Peut-être quelques uns seront remerciés, mais peu… Pas plus d'une dizaine.

Va falloir surement travailler plus pour gagner autant, abandonner certaines "facilités" de la part des navigants, rogner sur les dépenses, repenser la stratégie opérationnelle… Du sang et des larmes, en quelque sorte.

Mais pour une fois que dans ce pays, on a l'occasion d'assister à un sursaut économique volontaire de la part de ses citoyens, de ses forces vives, dirais-je, faudrait pas l'écraser comme une vieille bouse.

Ceci vaut particulièrement pour les banques, dans leur ensemble et leur grand manque de générosité.

Faut aussi participer et ne pas se contenter d'engranger le pognon de ceux qui se battent… et finissent par gagner!

Parce que, les banques, c'est quand on est au milieu du gué que l'on en a besoin, pas quand on a traversé. Notion très difficile à appréhender de la part d'un Picsou.

Bonne chance à cet XL Airways bien française et qui va prouver au PAF que l'impossible…

Vous connaissez la suite !


*XL Airways, Héliades, Crystal TO.

Lu 5540 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com