TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : XL, Corsair, Joon... la valse des pantins ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 18 Octobre 2017

C’est quand les Assises du Transport aérien français ? Bientôt, c’est-à-dire au début, si tout va bien, de l’année 2018. Sera-t-il encore assez tôt pour que nos compagnies aériennes françaises, exsangues pour la plupart, puissent encore espérer des lendemains qui chantent ?



Si l'Etat français ne permet pas aux compagnies françaises de jouer sur un même pied d'égalité avec leurs concurrentes européennes, gare au crash...  - Crédit photo : Pixabay, photo libre pour usage commercial
Si l'Etat français ne permet pas aux compagnies françaises de jouer sur un même pied d'égalité avec leurs concurrentes européennes, gare au crash... - Crédit photo : Pixabay, photo libre pour usage commercial
C’est loin d’être sûr. C’est un peu comme le c... qui vient d’envoyer à l’ensemble du groupe TourMaG.com un mail intitulé « les générations futures vous dises (sic) merci », prônant une réduction « drastique » (tel Dame Hidalgo avec les bagnoles à Paris) sur le transport aérien.

Je vous passe les détails et cite la conclusion in extenso : « J’écris donc ici avec force que tous ceux qui promeuvent le voyage lointain, quelles qu’en soient les raisons, sont au mieux aujourd’hui des imbéciles inconscients, et seront considérés demain à juste titre comme des criminels ».

Et je tiens le texte à disposition…

Soyons clairs : notre transport aérien est en crise. Grave. L’année même a été très pénible pour nos compagnies aériennes, y compris la plus grosse.

Faut dire que, malgré la « transformation » économique et politique menée tambours battants par Président Macron possède encore quelques failles, particulièrement au niveau de l’Europe.

Il faut dire que l'abordage des Vikings tels Norwegian, profitant de la faille et de l’apathie de certains fonctionnaires tapis dans des bureaux insonorisés, fait beaucoup de mal… quitte à se faire eux-mêmes hara-kiri, histoire de rigoler.

Pour une fois d’ailleurs, je donnerai raison à ce vieux brigand d’O’ Leary lorsqu’il annonce la « fin » de ces Vikings qui auront passé le plus clair de leur temps à agresser les transporteurs européens, en vendant quasi à perte. Pour un résultat finalement mortel.

Air France ne va pas bien, malgré ce sursaut d’énergie et la création de cette compagnie hybride (mais ça, c’est tendance) qu’est (ou que sera) Joon (koun Koun, désolé).

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Pour les trois autres, (j’oublie volontairement Aigle Azur, dont les Chinois de HNA ne savent pas ou ne veulent pas quoi faire), la situation est très compliquée et il est certain que l’année 2018 va forcément connaître un certain nombre de « changements ».

Tout le monde s’est précipité sur la route vers Cuba. Erreur : ça ne fonctionne pas !

XL Airways, par exemple, tente déjà de réagir. Ce n’est plus un secret, pour cette compagnie gauloise, qui résiste encore et toujours à l’envahisseur, L’heure est au combat. Mais au moins, chez eux, c’est dans la transparence, leur président ayant entamé depuis quelques jours plusieurs séances de « communication » vis-à-vis de son personnel.

Parce que la situation est grave et que les pertes se font sentir, à coup de plusieurs millions d’euros. Et que les actionnaires, mêmes « blindés », n’ont qu’un temps...

Corsair, plus confidentielle, n’en mène pas large non plus (comme sa classe si je puis m’exprimer ainsi) et les actionnaires ne laisseront pas non plus trop longtemps les affaires se dégrader.

Air Caraïbes/French Blue restera celle qui tirera le mieux l'épingle de cet été pourri. Mais pour combien de temps ?

Dubreuil a totalement raté sa tentative de contrôle de XL ou Corsair et se retrouve désormais avec une flopée d’aéroplanes dont il ne sait pas trop quoi faire. Avec des frais de leasing considérables, lesquels, selon mes sources, avoisineraient 1 180 000€ mensuels !

En même temps, faut pas trop se croire immortel…

Reste maintenant à savoir qui va pouvoir tenter de tirer son épingle du jeu, oubliant volontairement les « aides » gouvernementales. Parce que, là, faut pas rêver : nos transporteurs ne demandent pas d’argent, mais juste qu’on leur permette de travailler sous pavillon français, à égalité avec leurs homologues européens du nord !

Bien évidemment qu’il va y avoir des alliances : c’est indispensable. C’est d’ailleurs le souhait des personnels, notamment entre XL et Corsair, ce qui pourrait, à terme, débarrasser TUI d’un gros poids et conforter deux entités qui possèdent sensiblement une flotte homogène (Corsair devrait se débarrasser de ses vieux, mais beaux 747 plus tôt que prévu) et assurer un renouveau à notre transport aérien.

D’autant que Corsair/XL, ça aurait de la gueule ! Sans oublier Air Austral, toujours dans l’ombre mais qui pourrait jouer les seconds couteaux…

A moins que les uns et les autres ne décident de la jouer solitaires, tel le cow-boy du même nom et de chercher de l'aide sous d'autres cieux...

Ou aller au crash…

Lu 3771 fois

Notez


1.Posté par serge13 le 19/10/2017 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que je vous lis, vous voyez tout en noir. TOUT. Du coup vous n'êtes plus trop crédible à mon sens, même si sur ce sujet (concentration des compagnie) je pense que vous avez raison. Le tourisme est une chose, le transport aérien une autre. AF, UU, XL, etc font toutes du fric. Toutes essaient de se mettre au diapason, ce qui cloche? Ce sont les syndicats aux pleins pouvoirs qui bloquent tout. SNPL entre autre. Bien à vous et merci pour tous ces sujets. Serge

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com