TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : à chacun son métier et les vache(rie)s seront bien gardées !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 14 Janvier 2014

Pour tout vous dire, les sujets ne manquaient pas ce soir : les purges en Selectourie, les tacos furios (les taxis bien sûr)… Finalement, le problème soulevé par le papier de Pierre Coronas, futur Pulitzer de la presse pro mérite quelques commentaires.



Finalement, y'a pas à dire : à chacun son métier…

Il n'y a qu'à lire ce qui arrive à ces deux agences (lire ci-dessus ou dessous, je sais pas trop), pour s'en convaincre.

Ben oui, c'est sûr qu'à force de vouloir désintermédier, fallait s'attendre à quelques dérapages.

Dérapages qui frisent carrément l'arnaque, surtout lorsqu'ils sont orchestrés par certains malfaisants qui ont longtemps exercé au sein de notre belle famille française.

Loin de moi l'idée saugrenue de vouloir jeter la pierre aux agences qui ont voulu jouer aux producteurs.

D'ailleurs, vraiment, fabriquer un voyage pour des groupes (ou même pour des simples individuels), c'est tout simple.

On se demande bien pourquoi des TO, cette branche qui ne pense qu'à supprimer les commissions aux distributeurs, se décarcassent.

Et en plus, faut les payer, bien après le retour des clients. Non, mais et puis quoi encore ?

Et donc, l'idée est venue de désintermédier. Puis c'est tellement fastoche : on prend un annuaire de réceptifs, on choisit, un nom, peut-être deux et on envoie un fax (un mail pour les plus audacieux).

La réponse arrive : "un hôtel pour cinquante personnes à Pétaouchnock ? Pas de problème, m'siou, envoyez les dollars, vos clients vont être soignés". La suite, vous pouvez la lire…

Bien sûr, cette histoire est loin d'être drôle, les deux agences qui sont en cause, n'auront, au bout du compte que leurs yeux pour se lamenter de s'être fait cocufiées dans les grandes largeurs (ou longueur, c'est selon).

Vous me direz, en ce moment, cocufier, c'est très tendance…

En outre (à vin, je préfère), et comme le souligne très justement Raoul Nabet, les agences qui jouent ce jeu de la désintermédiation mettent en péril leur propre existence.

Parce que, bien évidemment, des escrocs et des pourris, c'est pas ce qui manque dans le monde. (J'ai des tas de noms, merci d'envoyer un chèque… non flottants) !

Et quand un réceptif vous plante de quelque dizaines de milliers de dollars (ou d'euros) à l'autre bout du monde, récupérer le fric, c'est loin d'être évident…

Mais bon, qui ne risque rien n'a rien, si je puis me permettre.

Mais, en attendant et si l'agence soucieuse de gagner de l'argent en se passant des "intermédiaires" veut passer un temps fou à vérifier la solvabilité et la compétence du réceptif à qui elle s'adresse, je me demande ce qu'elle va gagner…

D'ailleurs, à force de pondre des nouveaux "moteurs de réceptifs" (oui, j'ai pas trouvé de nom plus poétique) qui, à peine nés, commencent déjà à s'essouffler, aux dires de certaines agences qui commencent à en revenir, je me demande si tout ça est bien sérieux !

Et qu'il est très dangereux de jouer au con… mais que tout s'apprend !

En tout cas, je connais des producteurs qui vont faire un large sourire en découvrant toutes ces improbabilités. Parce que je persiste et je signe (mais ça, c'est tous les jours), chacun son métier.

Pour les escrocs et les malfaisants, je les garde !

D'ailleurs, à ce propos, j'en profite, en mon nom propre et qui n'engage que moi, pour saluer bien amicalement mon amie Sophie Orivel qui vient de se faire virer de Selectourie… pour raison économiques. Et aussi Fabienne Kergoat, pour faire bonne mesure.

Courage Sophie... Courage Fabienne !


Lu 11426 fois

Notez


1.Posté par clauder le 14/01/2014 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vengeance est un plat qui se mange froid
Les réglements de comptes commencent chez Selectourafat après quelques mois de tempérence de la part du"bouillant Président" qui nous promettait transparence,unité et travail dans la sérénité.
Quelques soient les qualités et les capacités de l'homme pour le développement du réseau on ne peut regretter ces agissements qui risquent de raviver les polémiques entre deux cultures différentes qui ont eu du mal à se rapprocher. Tout ce qui arrive avait été prédit par certains, car il n'y a pas de causes économiques, si il y a un peu de baisse le réseau se porte bien et puis après tout le Président peut baisser ses émoluments et ses frais....
Voila ne pouvant se représenter à l'approche des élections malgré les promesses faites au congrés de se consacrer"à l'écriture pour ses petits enfants" il faut trouverun moyen détourné pour conserver avantages et pouvoir,chose facile lorsque l'on à la majorioté au CA et de placer ses pions.
Dommage un tel comportement à l'approche des élections risque de donner une mauvaise image du réseau au moment du lancement de la nouvelle marque mais voilà le tourisme c'est comme en politique, ces personnes ont été trop près d'un ancien président peu importe les compétences "on vire" pour satisfaire les égos , tient il y a longtemps que je n'en avait pas parler.
Et n'oublions pas JPM est avant tout un politique....Les adhérents apprécieront........

2.Posté par BUKHARI FRANCOISE le 14/01/2014 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paris, le 14 janvier 2014
Cher Dominique Gobert,
Vos propos sont toujours les plus justes de la profession ...
Tout comme vous, nous ne saurions trop conseiller aux agences de continuer à faire confiance à leurs tours opérateurs installés depuis longtemps en France qui travaillent honnêtement, qui payent leurs impôts et qui ont noué des partenariats de longue date avec des réceptifs qui travaillent eux aussi honnêtement ... à une époque où les réseaux encouragent les agences à traiter en direct avec des réceptifs à leurs risques et périls et à des niveaux de tarifs bien plus élevés puisque d'autres frais et pas des moindres entrent en ligne de compte (super-coms & co) !
Bien cordialement,
Françoise Bukhari
Mouvance Voyages
38 rue de Moscou
75008 Paris

3.Posté par Rick Sailor le 14/01/2014 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Clauder

Le niveau de bêtises que vous nous soumettez n'a d'égal que le peu de jugement de certains petits commerçants venus au voyage comme ils auraient pu le faire dans la droguerie, la maroquinerie ou tout autre commerce. Heureusement les agences de voyages sont bien éloignées de votre vision. Précisez moi qui a été élu à la tête de Selectour Afat ? Démocratiquement ?

Sans doute êtes vous bercé à la Gobertinade qui pense que le poujadisme est une règle de vie du petit commerçant qui doit aimer tout le monde, tout le temps. Une sorte de robin des bois mâtiné de Muriel Robin. Pourquoi pas, je respecte mon ami Dominique, d'autant plus qu'il nous évite TUI ces derniers jours. Sans doute les premiers effets de son traitement.

Comme ces dizaines de petits analystes de supermarché, persuadés qu'ils savent avant tout le monde et que le "vous verrez ce que vous verrez" est né avec eux, vous nous faites le coup du "on nous dit rien, on nous cache tout". Une sorte de petit Dieudonné de l’analyse économique ! Tous coupables. Et comme ces français qui rejettent leur président pour voter pour lui deux ans plus tard, vous nous faites le coup de JPM paré de toutes les crapuleries que la terre du tourisme peut imaginer !

Avez-vous un court instant imagine que le mot "compétence" ait une valeur ? Que le mot changement puisse exister ? Des départs toutes les entreprises en connaissent. C'est même la vie professionnelle !

Certes JPM adapte l'entreprise à sa main et sa volonté de développement. Tous ne peuvent en faire partie. Encore une fois c'est la vie politique et économique. Aux USA, la fin de mandat d'un président met plus de 10 000 personnes à la rue. Tout le monde l'accepte.

Alors, persuadé que je suis de votre énorme talent de voyant, cher Clauder, profitez en pour nous donner vos prévisions pour 2014. Les occasions de se marrer sont peu nombreuses !

Ami Calmant

Votre Rick

4.Posté par clauder le 14/01/2014 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Rick,
Je suis d'accord avec certains de vos propos et l'évolution, les remaniemenst au sein d'une entreprise .Mais il faut avoir été au coeur du débat depuis des années pour analyser une situation et à ma connaissance je n'ai pas critiqué le côté profesionnel de JPM . Je peux concevoir qu'il y ait des remaniements , mais pas des mensonges et des promesses non tenues , des promotions à haut niveau pour récompenser une fidélité lors de certaines affaires alors que dans toute entreprise qui se respecte il y aurait eu licenciement manu-militari. Que Sophie soit "virée" parce qu'elle avait publié la photo d'un administrateur qui lorgnait la poitrine de sa voisine; Bravo ça c'est du management !
Côté économie on va attendre les prud'hommes qui ne vont pas manquer.
Je ne suis ni analyste ni voyant ni petit commerçant, simplement un homme surement trop honnête et naîf mais pas au point de tout gober mon cher JPM.

5.Posté par Gekko le 14/01/2014 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Rick ; il est vrai que vous êtes un grand CEO et que Forbes n'attend plus que vous : en tout cas je pense qu'une carrière dans le cirage vous conviendrez (bien entendue en web to store).

Quant aux petits commerçants : ils vous rendent leur mépris

6.Posté par ponset le 14/01/2014 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est étonnant dans cette "histoire" comme dans celle de la "nomination" du Directeur Général, ce n'est pas tant le mode de fonctionnement du Président mais que certains puissent encore s'en étonner, voire s'en offusquer.
Voilà 20 ans que le Président préside et voilà 20 qu'il manipule, avec un certain succès et un art bien maitrisé, ceux qui l'entourent, le soutiennent et desquels il tient son pouvoir.
Mais pourquoi voudriez-vous qu'il change de stratégie ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com