TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : au Znav les deux candidats c'est... blanc bonnet et bonnet blanc !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 22 Avril 2014

Demain, le Snav aura un nouveau Président. Deux candidats, deux personnalités, deux hommes… Juste avant l'élection, nous leur avons posé les questions qui tuent. Pourtant, on a un peu l'impression qu'ils ont chacun copié sur l'autre. Blanc bonnet et bonnet blanc, aurait dit en son temps un vieux politique à l'accent rocailleux…



JP Mas et Lucien Salemi, blanc bonnet et Bonnet blanc ? Illustration: René Magritte, Décalcomania.
JP Mas et Lucien Salemi, blanc bonnet et Bonnet blanc ? Illustration: René Magritte, Décalcomania.
Surprise, surprise...

Nous avons voulu laisser les deux candidats à la présidence du Znav, Lucien Lulu Salemi et Jean-Pierre Mas le Chat, s'exprimer à travers une interview croisée.

Croisée mais pas forcément entremêlée... On pensait naïvement, à la Rédac, que nos questions étaient suffisamment "fines" et que, grâce à leur subtilité, on allait avoir des réponses qui allaient nous faire croire à un avenir pur et radieux pour la profession.

On allait peut-être savoir lequel des deux allait percer au-dessus de la mêlée et de la masse brumeuse de l'apathie ambiante de cette profession…

Eh bien, force est de constater en ce lundi soir de Pâques que c'est pas ça.

Effectivement, on pouvait pas se douter qu'ils allaient copier l'un sur l'autre. Ou, encore moins, faire réponses communes, au mot près. Ce qui s'appelle un "copié-coller" en langage 21èmesièclesque.

Le Chat d'un côté, Lulu de l'autre, ils sont d'accord sur tout. A croire que tout est écrit d'avance et que finalement, on va se retrouver avec un Président et un vice-président interchangeables.

La case de l'Oncle Dom : au Znav les deux candidats c'est... blanc bonnet et bonnet blanc !
Du Poutine-Medvedev en quelque sorte. Et tant pis pour ce pauvre Soubielle qui va constater doucement mais surement que son ticket ne vaudra, dans quelques heures, même plus un pet de lapin…

Je passe rapide sur la première question : Mas avait prévu de longue date (et ce n'est pas un secret) de se présenter à la présidence du syndicat.

Lulu, finalement, ne voulait pas trop y aller, mais comme de bonnes âmes l'ont convaincu d'être le rempart face au Chat, bonne pomme, il s'est dévoué…

Sur l'institution Snavienne, JPM et Lulu sont sur le même créneau : ça fonctionne. JPM laisse quand même entendre que si "la base était plus large", ça serait mieux.

Ce que ne conteste pas Lulu qui, lui aussi entend convaincre les adhérents "afin qu'ils se reconnaissent dans une nouvelle nomenclature".

Pas de surprise en cas d'élection de l'un ou l'autre : les mesures prioritaires sont quasi les mêmes, avec toutefois quelques formulations différentes.

Mais, et c'est plutôt bien, il faudra avant tout que la profession, unie, puisse s'exprimer d'une seule et même voix face aux pouvoirs publics, ainsi que devant les instances européennes.

Bien évidemment, il faudra communiquer "de façon collective et astucieuse (ça c'est JPM, malin) tant qu'il n'y a pas de budget sur les garanties fournies aux consommateurs par les professionnels du voyage".

En revanche, Lulu va plus loin en soulignant le danger que représente la Directive européenne pour l'intermédiation en cas de "surprotection" du consommateur.

Quelques détails dans la formulation entre les deux challengers : l'un pense peut-être un peu plus nouvelles technologies et "cross canal", tandis que l'autre souligne la dimension culturelle des métiers du voyage…

Pour la suite du questionnaire, c'est l'harmonie parfaite.

La santé financière du Znav ? Réponse quasi identique au mot près de l'un et l'autre : un syndicat n'a pas vocation à dégager des bénéfices… et je vous laisse lire la suite.

Nous n'avons pas changé un traître mot. En attendant, s'il n'y a pas de nouveaux adhérents, y'a toujours pas de fric et sans artiche…

Idem pour le salaire du Président. Lulu et le Chat sont d'accord : cette question n'est pas essentielle... Et ta sœur ?

Suivait, pour JPM, la question qui fâche : "allez-vous démissionner de tous vos mandats en cas d'élection" ?

Superbe bottage en touche, du malin matou matois ! Quels mandats ? Colson est bien resté président de Fram et du Znav. Et alors ?

Au Conseil d'Administration, tous les réseaux volontaires sont représentés. Et alors ?

Et pour Selectour, je ne serai plus président dès juin 2014. Non, c'est sûr, mais le Gato sera toujours administrateur et pourquoi pas Directeur Général… Mais ça, c'est pour plus tard !

Pour Lulu, qui avait aussi la question qui "fâche", concernant son aspect "rassembleur", il s'en tire pas mal, balayant ce handicap d'une main de velours avec beaucoup de diplomatie… Une autre manière de botter en touche !

Et la fin, marrant, les deux sont d'accord sur tout : lutter contre le paracommercialisme, communiquer, rassembler les différents métiers du voyage, organiser la promo de la France… pas de souci, on est d'accord !

Et puis, en conclusion, je vous laisse découvrir la réponse que nous ont fourni les deux amis-candidats : "Je ne me présente pas contre Lucien/Jean-Pierre, ni en opposition avec lui.

Quoiqu’il advienne je travaillerai, comme je le fais depuis plusieurs années, avec le président, les membres du conseil d’administration, les présidents des conseils professionnels, des commissions et des régions
".

Un exercice de langue de bois de haute voltige... Tiens, au fait, y'en a pas un qui a mentionné les problèmes de la TVA pour les réceptifs…

Un oubli sans doute !

Lu 1596 fois

Tags : Mas, Salemi, Snav
Notez


1.Posté par M. sabord le 22/04/2014 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le CHAT et LULU , on se croirait dans le film où l'acteur GABIN retient ses mots....comme la "langue de bois de haute voltige" de nos futurs élus sur les points essentiels sur toutes les professions du Tourisme , J'oubliais tout le monde connait aussi la souris qui se cache derrière Lulu qui a recueilli autant de soutien pendant que " la masse brumeuse de l'apathie ambiante" ( je confirme) ne se rend pas compte que tout a déjà changé ... d'autant que les députés européens depuis le vote du 14 mars 2014 ont renforcé la protection des voyageurs.La TVA pour les réceptifs ? zappée et pour cause! , nos futurs acteurs n'ont pas encore pris de la hauteur pour avoir une vue d'ensemble, alors que la très brève" campagne d'élection " est basé sur la fédération des métiers ?? Quid..

2.Posté par Rick Sailor le 22/04/2014 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami

Vous reprochez au "Znav" de ne pas exister et vous passez votre temps à le torpiller.
Vous êtes un pompier pyromane persuadé que le pire "permanent" est la meilleure des solutions.

Candidats médiocres et sans avenir, projets faibles, manque de vision... Mais que proposez vous ? Et si pour une fois, en toute réalité et réalisme, vous formuliez dix propositions fortes pour la profession. Pas des vœux utopiques, des faits et uniquement des faits.

MYL qui évoque un métier en net recul a pourtant bien vécu de cette situation. A t-il des idées pour avancer ou pense t-il que la vision "vautour" est suffisante pour exister ? Où sont les donneurs de leçons, les rois de l'idée, les JF Rial, brillant gestionnaire, prompt à réagir sur tout surtout si globalement cela l'aide à avancer. Les MYL et Rial sont indispensables et nécessaires à une présidence d'union au SNAV. Messieurs engagez vous, au moins un peu ce métier a besoin de vous.

Construire est plus difficile que détruire.

Imaginez la fin de la distribution... Combien d'annonceurs resteront pour vous nourrir. En regardant vos publicités, ce ne sont pas les pure players qui vous font vivre ! Mais bien le circuit traditionnel.

Je ne vous le souhaite pas, mais imaginez la concentration via les acteurs du net !

Allez, sans rancune, le Snav est une machine à relancer, pas à enterrer.

Votre dévoué Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com