TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : bientôt un passeport pour un Brexit ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 6 Septembre 2017

Voilà une nouvelle qui, si elle était avérée, pourrait devenir contraignante pour nos voyagistes et par conséquent, leurs distributeurs. Figurez-vous que le Brexit, actuellement en cours de négociations avec Bruxelles…



Les Grands Bretons préparent de nouvelles dispositions concernant la circulation des voyageurs européens - DR : bluedesign Fotolia
Les Grands Bretons préparent de nouvelles dispositions concernant la circulation des voyageurs européens - DR : bluedesign Fotolia
Ce sont nos amis de RapideVisa qui nous ont alertés.

D’après un document « de travail gouvernemental » issu des services du Royaume-Uni, il semblerait que les Grands Bretons préparent de nouvelles dispositions concernant la circulation des voyageurs européens (voir photo ci-dessous).

Une mesure qui pourrait prendre effet lors de la sortie définitive hors de l’Europe du Royaume de la vieille Queen, soit aux alentours de 2019.

Selon, et je cite le document, le porte-parole du gouvernement UK a confirmé l'existence d'un projet dans ce sens : « Nous présenterons à l’automne nos premières propositions pour un nouveau système d’immigration qui reprend le contrôle des frontières du Royaume-Uni ». L'objectif serait de « maîtriser les flux d'immigration ».

Damned. Déjà que les Anglais se sont bien débarrassés de la patate chaude que représentait la grande immigration de ces « damnés de la terre », qui restent la plupart du temps bloqués à Calais, errant comme des malheureux en tentant d’atteindre la terre promise, il semble maintenant assez clair qu’il faudra et ce dès 2018, un passeport afin de voyager vers le Royaume-Uni.

La case de l’Oncle Dom : bientôt un passeport pour un Brexit ?
Mais pas seulement pour les réfugiés. Si je lis bien le document, cette « obligation » concernerait tous les voyageurs européens, y compris bien entendu, nous, les Français mangeurs de grenouilles.

Finies donc les formalités simplifiées, la carte d’identité (et la bleue aussi) permettant de se rendre à London, histoire de faire un petit coup de shopping.

Bon, pas non plus de quoi trop s’affoler, mais il convient de rester vigilants dans les discussions qui vont définir les conditions de sortie du Royaume-Uni de cette Europe qu’ils méprisent, mais dont ils ont quand même usé, pour ne pas dire abusé !

En tout cas, easyJet aura largement anticipé cette sortie et tient absolument à rester en Europe. N’a-t-elle pas créé une filiale en Europe, du côté de l’Autriche ? Pas si mal que ça l’Europe, n’est-il pas ?

En même temps, si cette histoire se confirme, on pourrait aussi peut-être voir renaître, en franchissant le channel avec un passeport dûment tamponné, une zone duty free.

Après tout, si le Royaume d’Elisabeth quitte le continent, la directive de 1999 qui supprime les zones détaxées en Europe deviendrait caduque et du coup, à nous les petites anglaises cigarettes détaxées.

Comme quoi, faut toujours rester positif et à chaque contrariété suit un petit bonheur.

Tiens, tant que j’y pense, faudra pas non plus tomber malade chez les Grands Bretons lorsqu’ils auront appliqué le Brexit.

Notre bonne Sécu, grâce à la carte européenne d’assurance maladie, ne pourra plus assurer la gratuité des soins. Et là, faudra raquer sévère, parce que là-bas, les prestations médicales sont plutôt salées…

Allez et pour faire bonne mesure, si jamais les choses ne se passent pas très bien, il sera indispensable de prévenir vos clients d’être économes avec leurs appels téléphoniques mobiles, lesquels, contrairement au reste de l’Europe, pourront être surtaxés par les différents opérateurs !

Hélas, les divorces sont souvent douloureux, particulièrement lorsque l’on est marié depuis des lustres…

Je me demande même si les Anglais ne vont pas demander une « pension compensatoire » à l’Europe.

Comment, shocking ?


Lu 2089 fois

Notez


1.Posté par Dan le 07/09/2017 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Tonton,
Ne vous enflammez pas sur les bonnes affaires à faire en Angleterre avec les cloppes détaxées. Le prix moyen est de 10€ et même en déduisant 20% de VAT, ça reste plus cher qu'en France.

Mais prenez plutôt un thé. C'est plus parfumé et moins nocif :-)

2.Posté par idress le 07/09/2017 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Cher Dominique

je ne vois pas ce qui est choquant dans le fait de controler qui entre sur votre territoire. Faites vous entrer n'importe qui chez vous, sans controle ??? l'Angleterre, pas plus que la France, n'est un hotel, contrairement à ce qu'affirme Jacques Attali. Et l'Europe est une geographie, comme disait De Gaulle, et si elle devient une structure politique, alors nous sommes en URSS. Easyjet, dans la tournure des événements, n'a plus de nationalité. C'est une structure apatride, qui n'a que faire des frontières, qui n'a que faire des Etats, et , donc, qui n'a que faire des citoyens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com