TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : chacun son job et les vaches seront bien gardées...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 25 Septembre 2014

Tiens, curieusement durant ce salon, moi qui passe mon temps à me balader et enregistrer les tendances, j'ai pas trop entendu de déclarations fracassantes. Si ce n'est cette éternelle suspicion entre producteurs et distributeurs, lors d'un débat… sans grande virulence.



Pour les réceptifs, les bons et les grands, installés sur le marché français, la réponse est claire: non, on ne prend pas (ou si peu) de parts de marché aux TO  - DR
Pour les réceptifs, les bons et les grands, installés sur le marché français, la réponse est claire: non, on ne prend pas (ou si peu) de parts de marché aux TO - DR
Réceptifs, distributeurs, producteurs... les ingrédients de la salade étaient bien calmes, pour ne pas dire sereins, lors du débat organisé à l'occasion de Top Résa hier.

Faut dire que le sujet n'était pas franchement le perdreau de l'année, mais bon...

La question étant formulée, comme d'habitude : est-ce que les agents de voyages qui passent directement par des réceptifs font du tort aux producteurs ?

Faut dire que, depuis quelques années, cette manière de procéder est plutôt tendance…

Et que, finalement, distributeurs, réceptifs et TO semblent quasi d'accord.

Pour les réceptifs, les bons et les grands, installés sur le marché français, la réponse est claire: non, on ne prend pas (ou si peu) de parts de marché aux TO.

Bon, nuance quand même Claudia Terrade, de Qimbaya, on supprime un peu les intermédiaires, mais c'est l'époque qui veut ça.

La case de l'Oncle Dom : chacun son job et les vaches seront bien gardées...
D'autant que l'on ne peut pas apprendre à une agence de voyages à construire un produit…

Intéressant d'ailleurs la réponse apportée par Guillaume Linton, d'Asia. En clair, c'est un "on s'en fout"!

C'est vrai, les outils ont changé, notamment avec ces plateformes de réceptifs, où, en théorie, chaque agence abonnée peut aller faire son marché…

J'aime bien d'ailleurs, la suite: le vrai sujet, explique-t-il, c'est de savoir faire son métier et, là je rejoins Asia, les agences devront choisir : soit distribuer, soit construire !

Une manière délicate de rappeler que les TO en ont peut-être un peu marre de fournier des services à ceux qui, finalement, après avoir repéré les bonnes astuces d'un produit TO, tentent de le remodeler à leur sauce…

Ne serait-ce pas sous-jacer (ben oui, j'aime les inventions verbales) que les TO finiront, un jour ou l'autre, par se constituer une bande de distributeurs fidèles, rémunérés et servis au mieux, tandis que les autres seront zappés ?

Un peu d'ailleurs ce qu'avait annoncé le Président de TUI France lors d'un congrès mémorable à Rome, si je me souviens bien. Depuis, on a vu…

Mais ce qui n'était pas valable hier peut le redevenir demain.

Et puis, n'oublions pas qu'un réceptif sur le court ou moyen-courrier, traité par une agence en direct, c'est relativement facile.

Allez construire un produit "sur mesure" pour un client qui veut partir vers une destination lointaine, en Asie par exemple ou en Amérique du Sud ? Faut quand même être mariole, non ?

Bien évidemment, je ne terminerai pas cet édito, sans citer Adriana Minchella, laquelle, décidemment, après son coup de gueule de la semaine dernière, poursuit aussi une politique de diplomatie, car, rappelle-t-elle, tous les métiers sont liés… à condition de bien les accomplir !

Harmonie, dit-elle. Il faut travailler en harmonie.

Y'a plus qu'à !


Lu 2038 fois

Notez


1.Posté par BESSE MARTINE le 26/09/2014 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MARIOLE, VOUS AVEZ DIT MARIOLE ?

Je ne me sens pas du tout "mariole" comme vous le dites ; j'organise du sur mesure en Asie, particulièrement sur le Vietnam, avec Tourcom réceptifs ; service au top, qualité des prestations, RAPIDITE dans les réponses, et du vrai sur mesure! Des clients Ravis!
Et si être "mariole" était le fait de pouvoir écrire ce genre de propos, sans connaître le fond des choses
Croyez moi, avec mes quelques années d'expérience, il faut mieux travailler avec un réceptif sûr en Asie, qu'un réceptif que l'on ne connait ni d'Eve ni d'Adam sur une destination proche
Bonne journée à vous
Martine BESSE

2.Posté par Dominique Gobert le 27/09/2014 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non, non, chère Martine, ce n'est pas du tout ce que j'ai voulu dire, bien au contraire. Quand je dis "faut être mariole", ça signifie qu'il est très difficile de monter un voyage sur mesure dans un pays plus... lointain!
Et c'est justement pour cela que vous avez toute votre utilité et que vous ne faites pas un métier facile!
Bien amicalement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com