TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : il est temps de passer aux actes !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 18 Juillet 2016

En réunissant son « Comité d’Urgence Economique » consacré au Tourisme, Jean-Marc Ayrault ne savait pas. Comment, en effet, aurait-il pu deviner que le lendemain, ce serait l’horreur, du côté de Nice ?



Sans vouloir jouer les Cassandre, faudra bien admettre que le tueur fou de la Promenade des Anglais aura massacré froidement non seulement quelques centaines d’êtres humains, mais sonné aussi et pour un temps certain le glas du tourisme en France - Photo F.de La Mure / MAEDI
Sans vouloir jouer les Cassandre, faudra bien admettre que le tueur fou de la Promenade des Anglais aura massacré froidement non seulement quelques centaines d’êtres humains, mais sonné aussi et pour un temps certain le glas du tourisme en France - Photo F.de La Mure / MAEDI
Plus que jamais, le tourisme devient une vraie priorité économique nationale.

C’est sans doute à ça qu’il pensait, Jean-Marc Ayrault, en réunissant mercredi 13 juillet dernier, son Comité d’Urgence Economique sur le Tourisme.

C’était sûrement une bonne idée, ou du moins une manière de montrer que, conformément aux déclarations du Président, le tourisme en France restait une Grande Cause Nationale.

Encore que, à force de palabrer et d’organiser des comités et autres réunions, où les mots ne laissent pas toujours la place aux actes, on peut se demander si tout cela sert vraiment à quelque chose…

Pourtant, dans son point presse, tenu à l’issue de cette réunion, le Ministre avait tenu à appeler à une sorte de « mobilisation générale », afin de préserver à la France son rang de première destination touristique mondiale…

« Il faut montrer la détermination et la mobilisation de l’ensemble de la communauté touristique et adapter notre offre », soulignait Ayrault, ajoutant que « la mobilisation générale est désormais décrétée.

Le gouvernement est en première ligne, car il est important d’ancrer la France comme première destination mondiale et de l’inscrire dans la durée
».

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Ben c’est raté !

Et pour le moment, c’est plus à la mobilisation des réservistes que le gouvernement appelle à grands cris.

Parce que le lendemain, à Nice, avait lieu le plus ignoble attentat commis en France depuis l’année dernière.

Sans vouloir jouer les Cassandre, faudra bien admettre que le tueur fou de la Promenade des Anglais aura massacré froidement non seulement quelques dizaines d’êtres humains, mais sonné aussi et pour un temps certain le glas du tourisme en France.

Les poilus de Daesh n’en sont hélas pas à leur coup d’essai. Et outre le massacre de nous autres, chiens d’infidèles, le tourisme est une cible privilégiée de ces individus sans honneur.

La Tunisie par exemple, en paye un sacré prix.

Nice, ne l’oublions pas, est l’une des villes après la capitale, qui reçoit le plus de visiteurs en France. Selon les derniers chiffres de l’Office de Tourisme de la ville, en 2015, 4,3 millions de touristes ont été accueillis par la ville qui sent si bon le mimosa… en hiver !

Certes, il est encore bien trop tôt pour pouvoir mesurer la véritable portée de ce nouvel attentat sur le plan touristique.

Cependant, selon les hôteliers de Nice et ses environs, les annulations se succèdent. Les plus optimistes parlent de 20 à 30% d’annulations des réservations… sans pouvoir présager de la suite de la saison.

Sans même parler de « saisons » d’ailleurs. Un seul attentat, on pouvait supposer qu’avec le temps, « va, tout s’en va (je crois que c’est Léo Ferré qui chantait ça). »

Maintenant, à chaque saison sa catastrophe. A plus ou moins long terme, la première destination touristique au monde n’a hélas pas encore de beaux jours devant elle.

D’autant que le touriste, qu’il soit italien, belge, américain ou chinois, tient avant tout à sa quiétude.

Comité d’urgence ou pas, le touriste tient à sa vie. Comme quoi personne n’est parfait !

Lu 1589 fois

Notez


1.Posté par Fréderique le 19/07/2016 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je travaille dans pour une des principales centrales hôtelières présentes en France et je confirme les chiffres des annulations depuis vendredi dernier:
Nice: -37%
France Sud: -16%
Turquie: -67%

Reste du monde (du à la faillite de Lowcost Ltd): -14%


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com