TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : il faut arrêter les conneries maintenant !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 1 Avril 2014

Au revoir Bécassine, au revoir Miremont, au revoir tout le monde. Vive la connerie, vive l'incompétence, vive les stupides et vivent les cons !



Alors qu'il était prévu que Thierry Miremont, Président N°5 de Fram (et dernier), devienne Président salarié à temps complet, paf, il est viré ! - DR
Alors qu'il était prévu que Thierry Miremont, Président N°5 de Fram (et dernier), devienne Président salarié à temps complet, paf, il est viré ! - DR
Pour tout vous dire, j'avais préparé un super édito 1er avril, parce que, quoi qu'on en puisse penser, les traditions, ça a du bon.

Et puis, j'aime assez vous faire marrer, juste avant de me rendre à ce bon Ditex à Avignon (non, on ne dit pas "en" Avignon, mais "à" Avignon).

J'ai failli décliner, mais comme les électeurs de la Cité des Papes ont eu le bon réflexe, je peux m'y rendre sans craintes !

Vous l'aurez compris, mon titre concerne, hélas, Fram.

Et je m'en excuse par avance, auprès de ses salariés qui, une fois de plus, ne savent sûrement plus à quel sein… pardon, (un vieux fantasme), saint se vouer !

A l'heure où j'écris, je ne sais pas si Mademoiselle sera virée, de toute façon tout le monde s'en fout, elle sera venue, elle sera passée, sans traces.

En revanche, alors qu'il était prévu que Thierry Miremont, Président N°5 de Fram (et dernier), devienne Président salarié à temps complet, paf, il est viré !

La case de l'Oncle Dom : il faut arrêter les conneries maintenant !
Soit dit en passant, c'est le mec qui aura fait le moins de temps au sein du Snav.

Élu au Conseil des producteurs, il devra, en plus démissionner…

Bon, j'imagine déjà la stupeur au cœur de la boite, des gens qui, à force de voir défiler des présidents, sont affublés d'un torticolis épouvantable (le syndrome du spectateur de Roland Garros) et qui vont encore stresser et se demander comment tout cela va-t-il finir…

On croyait la guerre intestine, familiale, entre les actionnaires de cette maison qui fut (comme celui du canon), le fleuron du voyage français enfin enterrée…

Que nenni ! Ni les uns, ni les autres n'ont désarmé, bien au contraire.

On pense ce que l'on veut de Thierry Miremont, c'est loin d'être mon propos, de même que de son prédécesseur (près de ses sœurs), Daniel Cohen, mais le premier, puis le second, avaient réussi à redonner un nouvel élan à la vieille maison.

Miremont, N°5, avait, avec quelques erreurs, une fougue parfois débordante et pas forcément bienvenue, réussi à remettre les choses en état de marche.

Restaient bien des problèmes à résoudre, mais le plan était sain, délicat, et surtout accepté par les actionnaires, lesquels, rappelons-le, l'avaient nommé.

Bon, d'accord, il avait peut-être envisagé quelques vidages de gens fidèles et de longue date dans l'entreprise, engagé quelques dépenses somptuaires...

Mais, si j'en crois mon gros nez (mais je dis toujours la vérité, malgré les communiqués manipulateurs et trompeurs), il avait été pressenti pour devenir le Président appointé et salarié de Fram nouvelle génération !

Et, pour ce qui est du salaire, c'était pas mal non plus. De l'ordre de 200.000 (oui, annuel quand même) + prime!

C'était sans compter sur les egos surdimensionnés de cette famille qui semble vivre encore au 19ème siècle.

Plutôt que de vendre il y a quelques années une boite en pleine santé, pour plus de 270 millions d'euros, frère et sœur avaient fait capoter la vente.

Ils n'auront finalement eu de cesse que de finir d'achever la société.

C'est poignant et dramatique. D'autant que l'éviction du dernier Président (le 5 dans l'ordre du tiercé ou du quinté, c'est pour mon pote Laurent) n'est due, encore une fois, qu'à des luttes intra-familiales.

Ben oui, parmi les actionnaires, en existe des qui veulent aussi être opérationnels, comme les vieilles ferrailles qui résistent encore et toujours à la corrosion.

Et que l'on ne veut pas jeter, des fois que "ça peut encore servir"… Même si ça ne sert à rien et que c'est périmé depuis longtemps !

Comme cette gestion est périmée depuis longtemps… Mais, en attendant, 600 salariés sont en attente, vont encore passer quelques mauvaises nuits et perdre la confiance qu'ils avaient cru, l'espace d'un matin, retrouver. Un clan a remporté une nouvelle manche…

En attendant, peut-être, que les banquiers ou les technocrates du CIRI mettent leur grain de sel.

Mais, pendant ce temps-là, les conneries continuent… Et toujours pas d'investisseur à l'horizon...

Dra-ma-ti-que !

Lu 3847 fois

Tags : Fram, Miremont
Notez


1.Posté par Ritchy le 01/04/2014 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramatique ? pire que ça je dirais ...
Quelques années de perdues, sans compter quelques euros de jetés par les fenêtres ...
Tout ce qui avait pu être amorçé, pour enfin changer de siècle, l'a en parti été ... Mais trop de changement visiblement, trop de frilosité ... il faut absolument garder tous les amis sous le coude, c'est tellement flatteur ...
Gaspillage à tous les étages, et il ne reste quoi ? j'espère me tromper mais on dirait que pas grand chose ...
Personnellement, ça me fait juste penser aux mines de gardanne (je ne connais que celles là) aux chantier navals (navaux ? ;) de la ciotat ... navrant en tout cas, maintenus pendant quelques années à coup de subvention, pour finir par péricliter, plutôt que de tenter d'être un peu radical quand les caisses sont encore un peu pleines et qu'on a les moyens du changement ...
Vanité quand tu nous tiens ... voilà du boudin ....
Et qui va trinquer ? ... je bise à vore anciens collègues ....

2.Posté par clauder le 01/04/2014 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Catastrophique pour l'image de FRAM et ses fidèles collaborateurs !
Une fois de plus toujours les Egos qui étouffent cette profession , ces gens qui ne savent pas laisser la place à de nouvelles idées , qui protègent le copain du copain pour services ou Bise ness (c'est rigolo) rendus au détriment de salariés fidèles qui se battent pour protéger leur emploi, d'agents de voyages qui répondent présents mais pour combien de temps...
Mr Polderman doit se retourner dans sa tombe ......
Arrêter de vous battre laissez les compétences sauver cette entreprise fleuron et symbôle dans notre métier et même dans notre pays.
Profitez un peu de l'argent qu'elle vous offre avec vos enfants et petis enfants, profitez de la
vie...mais diable arrêtez ce saccage et là vos Egos seront saufs car on parlera de vous comme des gens raisonnables.
Bon courage aux collaborateurs, continuez à y croire....

3.Posté par Dr House le 01/04/2014 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il semblerait que Mr Colson est subi une lobotomie et Mme Chaubet une trépanation. Celles ci expliquant cela.

4.Posté par GINGER le 02/04/2014 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A 200 000 euros, ça fait chère la connerie.
On comprend mieux que le SNAV, dans le contexte actuel et compte tenu des efforts de la profession au cours des dernières années, n'ait d'autres choix que de geler les salaires en 2014, et que l’ensemble des entreprises de l’industrie du voyage doive contrôler très strictement ses coûts et notamment ses frais du personnel.
La crise mon bon monsieur, la crise......
Salutations

5.Posté par Kathy Oucha le 03/04/2014 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On était en pleine Conjuration des imbéciles, nous voici à rejouer une nouvelle fois, et ce sera très certainement le dernier acter de Mediocratie (le pouvoir des médiocres) pour ne pas écrire Idiocracy ou, ce serait plus approprié, Idiots Crassie.

6.Posté par DROUX le 04/04/2014 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Gobert : vos articles sont très intéressants à lire mais vos idées politiques, on s'en balance. La qualité première d'un journaliste n'est-elle pas la neutralité ???

7.Posté par Elodie le 09/04/2014 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais... Monsieur Gobert n'est pas un journaliste. C'est un chroniqueur --- il y a un monde de nuances...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com