TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : le joli bras d'honneur de Raoul Nabet aux amis qui n'en sont pas...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 20 Novembre 2014

Finalement, beaucoup de bruit et d'agitation. Mais, du moins pour le moment, peu de grand chambardement. Une manœuvre brillante, je n'hésite pas à l'écrire, qui devrait permettre à l'APST de s'en tirer par le haut et faire porter le chapeau aux services gouvernementaux… qui n'ont pas vu le coup venir.



L'augmentation des cotisations aura permis à Raoul Nabet, malin comme trois singes, de faire le tri et de reconnaître ses vrais "amis" - DR
L'augmentation des cotisations aura permis à Raoul Nabet, malin comme trois singes, de faire le tri et de reconnaître ses vrais "amis" - DR
Accessoirement, cette manœuvre aura aussi permis à la profession de faire le tri et chacun reconnaîtra les siens.

Je sais, diront certains, c'est toujours la même chose : l'intérêt collectif passe avant l'intérêt particulier et il est toujours irritant, lorsque l'on cotise sans jamais avoir recours à l'aide collective, de payer pour des indélicats qui profitent sans vergogne du système.

Je voudrais pas insister, mais notre système de Sécurité Sociale souffre du même mal… et pourtant, ce mal est un des plus grands bienfaits que le pays puisse offrir à ses concitoyens.

Toutes proportions gardées, l'APST n'en est pas arrivée à un tel niveau. Néanmoins, faut quand même bien prendre en compte le fait que la profession, économiquement, n'est pas au mieux de sa forme.

D'ailleurs, si elle l'était, je n'aurais pas à écrire ces lignes et il n'y aurait même pas de débat ! Le problème de la "garantie" est latent depuis plus de cinq ans.

La case de l'Oncle Dom : le joli bras d'honneur de Raoul Nabet aux amis qui n'en sont pas...
Auparavant, la situation était, non pas brillante, mais plutôt sereine, "c'était le bon temps" diraient nos "anciens" (dont beaucoup sont encore en place) et, bon an, mal an, les défaillances étaient surtout dues davantage à une mauvaise adaptation de l'évolution du marché qu'à une gestion plus ou moins rigoureuse… ou honnête !

De part et d'autre, tant de la part des adhérents que de la part des gestionnaires de la Caisse de garantie.

Manque de pot, le monde étant ce qu'il est et la nature humaine aussi, bon nombre de voyagistes ont flairé la bonne aubaine, l'occase qui ne passe qu'une fois… et roule ma poule.

C'était le temps où l'on connaissait le copain du copain de la copine, on buvait un coup, une bonne bouffe et paf… On signait, on était "ami" et Hop (non pas la compagnie aérienne), le tour était joué.

Contre-garantie ? Mais de quoi parlait-on ? Ça, c'était pour les assureurs… ou les banques !

Ceci n'expliquant pas cela, de quelque 1 à 2 millions d'euros de sinistres par an, le volume a augmenté. Et, à l'arrivée, ce sont environ 5 millions de sinistres qui se sont révélés.

Sinistres qu'il a fallu que l'APST, en vrai défenseur du consommateur, paye en totalité, alors que souvent la contre garantie était inexistante.

L'Etat, pour qui le tourisme est la soixantième (j'aurai pu mettre n'importe quoi) roues du char, ne s'en ait jamais ému. Pour cause, il s'en foutait joyeusement !

Jusqu'à ces derniers mois. Et il fallait bien arrêter de taper dans les réserves. Ou disparaître, ce qui aurait mis l'Etat dans un sacré pétrin.

D'où cet arrêté, qui n'est brutal que pour ceux qui veulent le faire croire, parce qu'autrement, bien envisagé depuis de longs mois déjà. Et dont tous les représentants élus de la profession étaient parfaitement au fait.

Mais, comme toute décision désagréable à présenter vis-à-vis de ses électeurs, il est plus facile de jouer la surprise que d'assumer des mesures inévitables.

D'ailleurs, tout ceci était si bien préparé, que, finalement, la décision de l'APST de ne pas réclamer le doublement de la contre garantie n'est pas une grande surprise. J'aurais même tendance à penser que c'était prévu…

Quant à augmenter les cotisations, si l'on regarde ce qui se passe chez nos voisins, c'est quand même supportable.

Et, franchement, lors de cette réunion lundi avec Carole Delga, je me demande ce que vont pouvoir demander les "étonnés" de la dernière heure… Qui savaient !

En tout cas, ça aura permis à Nabet, malin comme trois singes, de faire le tri et de reconnaître ses vrais "amis".

La vraie manœuvre c'était bien d'augmenter les cotisations…

Et, accessoirement, de faire un joli bras d'honneur aux amis qui n'en sont pas !

Lu 2404 fois

Tags : APST, Delga, Nabet
Notez


1.Posté par Sylvian le 21/11/2014 08:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc selon vous, le dispositif débile des 20% va être abandonné ?

En tout cas, OUI à l''augmentation des cotisations annuelles de l''APS qui permettront de la sauver et NON au doublement des taux, imaginé pour de mauvaises raisons de basse stratégie

2.Posté par certemaibon le 21/11/2014 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas si la manœuvre porte ses fruits puis que l'APST enregistre quand même de nombreux départs et pas des moindres...........

3.Posté par Rick Sailor le 21/11/2014 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

C'est triste de vieillir. On ne lui demande pas d'avoir des amis et de les compter, on lui demande de gérer intelligemment des garanties ! Décidément vous confondez business et café du commerce !

Où est la gestion du risque ? Comment lutter contre les producteurs et les groupistes véreux ?
Basta la solidarité du 1 pour 1 ! Que les risques réels payent plus. Que les petits, sans risque pendant deux, trois ou quatre ans, voient les cotisations baisser.

Cette idée à la C.N de péréquation à l'identique est stupide.
perso je regarde ailleurs ma garantie.

Bien à vous
Votre Rick

4.Posté par Barthelemy le 23/11/2014 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Rick
Enfin un peu de bon sens
De plus pour faire court, comme d'habitude les donneurs de leçons ou de conseils ne sont pas les payeurs....
Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com