TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : les insondables mystères des sondages...

L'édito de Dominique GOBERT


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 20 Mars 2013

Juste avant l'ouverture du Salon Mondial du Tourisme, sondeurs et autres étudieurs-sondeurs se bousculent au portillon pour présenter chacun son "étude"…



La case de l'Oncle Dom : les insondables mystères des sondages...
Guy Raffour va encore faire un double saut périlleux. Désolé.

Mais vraiment, soit je suis d'une nullité crasse (et j'en connais beaucoup qui approuvent massivement), soit les derniers sondages c'est comme les chiffres du tourisme pondus par le Ministère : du grand n'importe quoi !

Ainsi, en début de semaine dernière, Opodo, en association avec le cabinet de mon ami Raffour, se réjouissait de la bonne tenue du tourisme "loisirs" sur l'année passée.

En clair, les Français sont partis plus, et beaucoup vers des destinations étrangères. TO et agences de voyages en ont été fort étonnées, mais, si l'étude le dit…

Mardi, c'était au tour de Protourisme de sortir son étude, celle-ci "prévisionnelle" pour la saison à venir.

Enfer et damnation : d'après Protourisme, pour les vacances des français en 2013, c'est (et je cite) "une baisse historique des intentions de départ et des budgets en berne". Damned !

La case de l'Oncle Dom : les insondables mystères des sondages...
Alors que l'année dernière Guy Raffour comptait quelque1.6 million de français supplémentaires partis en vacances, Protourisme affiche pour 2013 "3 millions de français de plus qui semblent renoncer à de vraies vacances".

Et de poursuivre par ce constat sans pitié : les intentions de départ des français baissent de 5% par rapport à l'année dernière!

Hier, heureusement, c'était ForwardKeys et Interface Tourisme France nous remontaient le moral (si l'on peut dire).

Ouf, ça va mieux, puisque le cabinet lui, titre "Le tourisme émetteur français reprend des couleurs".

Et là, tenez-vous bien, c'est quasi le contraire (même si l'on compare les départs en France ou vers l'étranger, je fais bien la nuance) : les réservations sont en hausse de 6% pour l'été prochain !

J'en profite d'ailleurs pour rassurer ceux qui s'inquiètent des réservations pour Pâques: c'est bon !

Y'a quand même dans tout ça une (bonne ?) nouvelle : tous les sondeurs-étudieurs, même Guy Raffour, sont d'accord sur un point : les Français se servent de plus en plus d'Internet pour réserver (ou se renseigner) sur leurs voyages !

Ouf, on a eu peur...


Lu 1499 fois

Notez


1.Posté par Guy Raffour le 21/03/2013 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dominique
"Qui ne dit mot consent" et de ce fait je prends ma plume électronique pour vous répondre, nous sommes toujours en Démocratie. Et je ne vous réponds que sur notre propre étude et non dans un débat global hors propos sur "les études". Je complète par des données factuelles émises par les acteurs du marché, privés, institutionnels, associatifs... données publiées le plus souvent dans TourMag. Et je vous rappelle que je vous avais invité publiquement à venir assister à la conférence de presse où j'ai présenté tous ces résultats mardi. Près de 30 de vos confrères étaient présents. Ce sont des personnes soucieuses de comprendre et expliquer ensuite à leurs lecteurs dans un dialogue constructif et avec rigueur, sans complaisance aucune. Votre collègue Bertrand y était. Et... depuis mardi j'ai eu au téléphone pour certains qui n'avaient pu venir, une quinzaine d'autres journalistes, ayant lu le communiqué de presse et souhaitant des compléments. Je n'ai eu de votre part puisque vous vous interrogez sur des données, aucune demande d'explications, c'est dommage comme par le passé. Pour résumer, mardi j'ai démontré au vu des résultats obéissant à des méthodologies statistiques rigoureuses et éprouvées : échantillon de Français représentatifs par quotas croisés, interrogés en face à face à domicile par enquêteurs professionnels, avec une durée d’interview de 55 minutes portant sur des FAITS AVERES et non des « intentions » donc sur leur année écoulée et sur un historique désormais de 11 ans, que le taux de départ des Français avait augmenté en 2012 MAIS de 3 points seulement et par rapport à une année 2011 qui avait marqué un taux de départ le plus bas depuis qu'on le mesure (56%). Et également que cette augmentation a essentiellement été portée par les séjours NON marchands c'est à dire avec un hébergement en famille/ amis/ résidence secondaire. La hausse des séjours marchands, n'a été elle que de 1 point... Le taux de départ en courts séjours marchands, ainsi que le taux de départ à l'étranger se sont simplement maintenus et au niveau de 2011...Le nombre de Français partis UNIQUEMENT en France est resté à 65%, le nombre de Français partis à l'étranger UNIQUEMENT a augmenté de 4 points à 24%, MAIS… le nombre de Français partis en France ET à l'étranger a lui BAISSE de 4 points. Le bilan de cette année 2012 démontre une envie par-dessus tout de partir des Français, car ils considèrent que c’est un besoin vital pour lequel ils sont prêts à sacrifier d’autres dépenses mais ils arbitrent par du non marchand quand c’est possible, par une comparaison en comportement n°1 pour la recherche du meilleur rapport qualité/ prix, par la préparation pour 70% d’entre eux, d’un budget « vacances ». Leur préoccupation principale est l’emploi et leur niveau de confiance global est bas. Ils ont un besoin de se ressourcer, de prendre des forces avec leur amis/ famille pour pouvoir affronter une année 2013 qui n’apparaît pas sous les meilleurs auspices. Au-delà donc d’un chiffre, qui est celui de 59% de partis, la réalité est complexe et cela veut dire également que 41% des Français ne sont pas partis en courts séjours marchands et/ ou en longs séjours (ce que nous mesurons). Quant aux dépenses « marchandes » pour l’année 2012, je relève dans leurs publications que : l’Union des Aéroports Français donne +2,7 % de passagers, les compagnies à bas coûts ont vu leur trafic augmenter de 22,3% (UAF), la Branche voyages de la Sncf a enregistré un CA en hausse de 2,5%, les navettes voitures dans le tunnel sous la manche ont vu leur nombre de passagers augmenter de 7%, l’Association Française des Compagnies de Croisières a noté une hausse de 9% du nombre de passagers, les chaines d’hôtels ont vu un taux d’occupation de +0,8 point établi à 66,1% pour 2012 (Kpmg) avec les 2 étoiles qui ont eu +2,7 points et les 4 étoiles +2,1 points, que les montagnes Françaises (source domaines skiables de France) ont eu +3% en 2012 avec la France qui « reprend la tête du classement mondial », l’Espagne a accueilli +7,1% de Français, la Croatie +5%, la Tunisie +22%, la Chine +6,39%, le Japon +36,8%, l’Afrique du Sud +15,8% etc. Je lis également que les VOLS secs auprès des membres du CETO (source CETO) et ces vols représentent 42% de l’activité globale, ont enregistré une hausse de 5% du 1er novembre 2011 au 31 octobre 2012, avec un volume d’affaires en hausse de 6% : la France avec 392303 clients a été de ce fait à +7% avec un volume d’affaires en hausse de 8,4%, les destinations moyen courriers à +6,3% avec un volume d’affaires en hausse de 7,8% et les destinations longs courriers à +1,2% avec un volume d’affaires de +4,3%. Si vous voulez vous rapprocher des tous ces organismes pour leur demander des explications sur ces hausses, je vous en laisse le loisir. Nos 3 points de hausse totale, encore une fois avec surtout une hausse des séjours non marchands est x fois en corrélation ce qui est logique pour une étude fiable, avec les données factuelles et avérées citées précédemment. Et au-delà de toutes ces données, mais le format écrit en réponse n’est pas adapté donc je me vois contraint d’arrêter, la tendance est en effet à l’achat direct des prestations comme je l’avais montré lors de la conférence au congrès du Snav où vous étiez présent et aussi au dépackaging. 56% des réservations pour des séjours marchands se font en direct, car ceci est du à la structure même des départs des Français essentiellement en France, et avec leur véhicule personnel à plus de 80% dans ce cas (source DGC IS) et la tendance va vers l’achat de prestations « sèches » ce qu’ont constaté les TO (baisse des ventes des forfaits dans leur bilan) et les Agences. Je ne peux que vous réitérer ma proposition de vous consacrer le temps nécessaire à l’explication de notre métier, façon de l’exercer avec responsabilité et passion et bien sûr de justifier tous nos résultats avec objectivité.
Bien cordialement, Guy

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com