TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : quand 46.2 réfléchit, c’est pas du Kardashian !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 10 Octobre 2016

Franchement, cette Alliance 46.2, c’était pas ma tasse de thé. Il aura fallu que la Kardashian passe par Paris, histoire de se faire repasser les bijoux, pour que le Pierret, président appointé de l’Alliance, manifeste avec bon sens quelques pistes pour le tourisme en France…



Que constate 46.2 ? Sans surprise, que l’image touristique de la France est dégradée, qu'en 2017 cela ne va pas s’arranger - Photo DR
Que constate 46.2 ? Sans surprise, que l’image touristique de la France est dégradée, qu'en 2017 cela ne va pas s’arranger - Photo DR
Cette dame Kardashian, laquelle me rappelle une superbe jument poulinière dont rêvaient beaucoup d’élevages de chevaux à une certaine époque, aura, d’une certaine manière, contribué à faire bouger les lignes sur la situation du tourisme en France.

Après cet incident « tragique » et quelque 10 millions de bijoux envolés (diable, c’est quand même la somme que veut consacrer Jean-Marc Ayrault à la promotion du tourisme), c’est toute l’image de la France et de sa fréquentation touristique qui en a pris un sacré coup derrière la cravate !

Faut dire qu’entre grèves, inondations, attentats, chômage, situation économique et j’en oublie surement, les touristes étrangers ne se bousculent plus tellement vers notre destination.

Malgré les efforts parfaitement louables du Secrétaire d’Etat au Tourisme, Matthias Fekl et de l’opiniâtreté d’Atout France, qui fait… avec ce qu’il a ! Mais il le fait et les efforts devraient porter leurs fruits, je n’en doute pas.

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
En attendant, j’eusse (ben oui) aimé que le Syndicat patronal des Entreprises du Voyage, après tout représentant officiel de la profession se manifeste un tant soit peu.

Après tout, il me semble quand même que c’est son rôle. Et que, même discret, ne serait-ce que pour montrer qu’il existe (il y a suffisamment de gens qui parlent juste pour prouver leur existence), ce rassemblement de professionnels aurait pu faire les analyses révélées pour cette Alliance 46.2.

Et que constate 46.2 ? Sans surprise, que l’image touristique de la France est dégradée, que 2017 ne va pas s’arranger et que la « récupération » des visiteurs étrangers va être longue. En clair, la fréquentation des touristes étrangers en 2016 est en baisse de 4 à 5% par rapport à 2015 et qu’il va falloir faire face rapidement !

Concernant la sécurité, là 46.2 est un peu trop alarmiste à mon goût ? Certes, l’histoire Kardashian, c’est fâcheux, mais bon, c’est pas la première fois et les malfrats sont internationaux.

Après tout, l’occase était trop belle. En revanche, 46.2 prône l’élaboration d’une police touristique, destinée quasi essentiellement à faire respecter l’ordre aux abords des grands points stratégiques, touristiquement parlant du pays.

Quitte à instaurer aussi des instances judiciaires spécialisées…

Groumpf !

En revanche, et là je rejoins totalement 46.2, l’image de la France et je cite : « la seule promotion du tourisme n’est plus suffisante. L’image de notre pays passe en effet par de multiples vecteurs : nos destinations touristiques, certes, mais également nos produits culturels (cinéma, séries télévisées, arts plastiques, spectacle vivant…), nos établissements d’enseignement et de recherche, nos produits d’exportation ainsi que les voix qui portent : celle des responsables politiques et économiques, des grands noms des arts, des sciences, de la gastronomie, de la musique, du spectacle… Il s’agit de faire ce que font très bien nos concurrents anglo-saxons : organiser ces canaux qui véhiculent notre image …). »

Mais, si je reprends l’interview de Mantei, tout ceci est en train de se mettre en place !

Bien évidemment, la dernière proposition de 46.2 est criante de vérité, je re-cite : « La troisième urgence concerne les entreprises. Une chose est certaine en effet : la crise que nous traversons va faire des victimes dans le tissu des industries du tourisme composé à plus de 90% de petites entreprises. (…) Les leviers en la matière se trouvent du côté de la fiscalité ou des charges sociales. » !

Et je laisse la conclusion à Pierret : « cette crise constitue aussi l’occasion de débloquer des réformes attendues depuis longtemps : élaboration d’une stratégie coproduite entre l’Etat, les entreprises et les régions ; simplification des règles d’urbanisme ; financement des investissements; connectivité aérienne avec les clientèles long courrier ; meilleure implication des gouvernants dans la compétition internationale des congrès et salons ; modernisation de notre dispositif de promotion ; rationalisation de la gouvernance du tourisme au sein de l’Etat… Tous ces chantiers peuvent bouger, tout comme la correction de faiblesses lancinantes spécifiques comme l’aménagement du régime de gestion des plages, l’attente aux postes de police à Roissy-Charles-de Gaulle ou la simplification des règles de détaxe ».

C’est dit, y’a plus qu’à !

Lu 1218 fois

Notez


1.Posté par Papadopoulos le 10/10/2016 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'un côté :
Mardi l'Etat annonce une commande de 500 millions d'€ de TGV pour sauver les 460 salariés d'Alstom à Belfort. Le comble est que les 15 armes sont destinées à rouler entre Bordeaux et Marseille, dont 60% du trajet n'est pas prévu pour la grande vitesse.

De l'autre côté:
10 million pour promouvoir le tourisme, un secteur qui contribue à hauteur de 8% du PIB.

Cherchez l'erreur.

Mais à quelques mois des élections, le Gvt ne pouvait pas se permettre de revivre la trahison du dossier Arcelor - Mittal

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com