TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : qui veut la peau de Raoul "Rabbit" ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 30 Novembre 2014

Les masquent tombent au bal des faux culs ! Les absents de la première heure ne veulent pas porter le chapeau et montrent du doigt le président de l'APST. Le président à vie de TourCom veut même faire voter sa démission. Dommage qu'il n'ait pas montré autant d'opiniâtreté à assister aux conseils d'administration et bureaux, où on ne l'a jamais vu. Navrant…



Va-t-on faire porter à Raoul Nabet le "chapeau" des contre-garanties ?
Va-t-on faire porter à Raoul Nabet le "chapeau" des contre-garanties ?
Je n'aurais qu'un mot : gerbant !

Tout ceci tient de la grande mascarade de certains faux-culs, imbibés de leurs certitudes, de leur avidité de pouvoir, accessoirement d'une pointe d'avidité et surtout, de leur plus parfaite incompétence… ou paresse, c'est comme on veut.

Le remaniement de la garantie financière, prévu et concocté depuis des mois déjà, a soulevé un tsunami dans la profession. Normal.

L'APST, principale organisation de garantie des opérateurs de voyages en France, a certes, extrêmement bien manœuvré. Avec intelligence et brio.

Et c'est indéniable, il y a eu une certaine carence au niveau de la communication.

C'est clair, mais en même temps, il faut arrêter de se complaire dans cette notion.

Parce que, soyons extrêmement clairs, chaque instance représentative de la profession était parfaitement au courant du projet…

Et que, en coulisses, chacun s'accordait à dire qu'il fallait "faire quelque chose", ne serait-ce que pour enrayer la perdition inéluctable de l'APST, confrontée depuis quelques années à une vague de défaillances de la part de professionnels souvent peu scrupuleux.

Et qui ont coûté fort cher à la communauté.

La case de l'Oncle Dom : qui veut la peau de Raoul "Rabbit" ?
Ajoutons quand même à ce tableau le fait que l'Europe se préoccupe de plus en plus des droits du consommateur et, qu'on le veuille ou non, c'est quand même lui qui achète une prestation que les professionnels se sont engagés à lui fournir.

Je viens de lire chez mon confrère du Quotidien du Tourisme, la nouvelle déclaration de Richard Vainopoulos, Président à vie de TourCom.

Un Président, administrateur de l'APST, qui entend "faire voter la démission du président de l'association (APST, ndDG)" au cours d'une Assemblée Générale Extraordinaire !

Il vaut mieux entendre ça que d'être sourd...

Un président convoqué à quatre reprises entre la fin du mois de juillet dernier et novembre aux différents conseils d'administration et bureaux,
et qui n'a pas daigné y assister.


Pour le Snav, c'est pas mieux, d'autant que son président fait également partie des administrateurs de l'APST.

Même discours, "on n'était pas au courant".

Et ta sœur, Charles, fallait aussi assister aux différents conseils. D'autant que je ne peux croire une seule seconde que, le Snav étant hébergé dans les locaux de l'APST, on ne se parle pas ?

Le Snav n'est-il pas l'organisation représentative de la profession ?

N'aurait-il pas été normal que le syndicat patronal tente, avant les grandes décisions, de "négocier" ?

Ben, peut-être que pour ce genre de choses, eût-il fallu que le Syndicat soit un peu plus présent…

D'ailleurs, si j'en crois certaines sources, le Président du Snav est salement embêté et ne sait pas trop comment se sortir de ce bourbier. Et je ne suis pas sûr que vouloir saisir le Conseil d'Etat porte ses fruits…

Même s'il assure "travailler dans l'ombre", je remarque quand même que les seuls qui sont arrivés avec des propositions concrètes à la dernière réunion avec Bercy, ce sont les représentants du Seto.

Des propositions au demeurant de bon sens, mais qui semblent un peu difficiles à mettre en œuvre. Quoi que…

Parce que, de surcroît, il est évident que le doublement de la contre-garantie prendra du temps avant d'être mis en place. Et que l'Etat ne brutalisera pas le passage à l'acte.

En revanche, si un gros sinistre devait à nouveau éclater pour un opérateur garanti par une banque par exemple, et que les contre-garanties soient très largement inférieures au prix du sinistre, je me demande ce qui va se passer…

Cette profession est en train de se ridiculiser, non pas par la faute de ses membres, mais par celle de ceux qui prétendent les représenter.

Il faudrait que certains, plutôt que d'éructer ou de se cacher, fassent preuve, pour une fois de courage.

Et démissionnent !

Lu 2002 fois

Notez


1.Posté par jakoulekrokan le 01/12/2014 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ne serait-ce que pour enrayer la perdition inéluctable de l'APST, confrontée depuis quelques années à une vague de défaillances de la part de professionnels souvent peu scrupuleux.
Et qui ont coûté fort cher à la communauté.

A qui la faute ?
A part de l'APST elle même qui n'a pas fait son boulot en ne surveillant rien, je en vois pas qui d'autres !
Donc.....
Par ailleurs, qui sont ces professionnels peu scrupuleux dont vous faites état en permanence,? Ceux qui sont tombés, on les connait.. maintenant et donc trop tard pour certains d'entre nous ! . Mais les autres que vous semblez connaitre sans les citer ?
Il faudrait aussi que les professionnels de la profession journalistique sortent du microcosme parisien dans lequel ils se complaisent pour nous donner les informations que nous, pauvres Agents de voyages de la basse province, attendons désespérément !

Quand les éléphants se battent c'est toujours l'herbe qui est piétinée..." (proverbe africain)

2.Posté par Baladi le 01/12/2014 11:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains caciques ne supportent pas que l''Apst par son président, récupère tous les ans 14millions d''euros par les cotisations mises à jour !Cela les fait proprement pleurer de rage !!! Comment ?laisser ce pactole à Raoul ?Qui l''a fait Roi ?baladi

3.Posté par realiste le 01/12/2014 13:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dominique pourquoi ne pas aussi parler des investissements qui plombent peut être les comptes , des derives et du train de vie car chez ces gens là, rien n''''est gratuit .
Raoul est certe non seulement bon gestionnaire mais au..ssi vieux renard

4.Posté par Myriam le 01/12/2014 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si la France excelle dans le recyclage des hommes politiques (l'actualité me donnera raison) il en est de même dans le tourisme. Du haut de ma jeunesse (et de l'arrogance qui va de pair) je n'ai qu'une envie quand je lis les discours des Rois à vie (comme d'autres de père en fille) Tourcom, APST, SNAV ..de mettre un grand coup de balai...allez ouste. On veut des gens qui bossent et font bouger les lignes. Fichtre que tout cela est ringard. Je ne sais pas si ça sent le sapin mais en tout cas ça pue la poussière.

5.Posté par harry cover le 01/12/2014 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a force d’écrire n'importe quoi on fini par lire des conneries ...

D.G. est tellement expert en tout, qu'il devrait prendre la tête de toute l'industrie touristique... ainsi nous serions tous riches, puisque qu'il à des solutions à toutes les situations...et surtout des analyses toujours pertinentes... et de cette façon il pourra mettre ses amis aux bons postes et leurs offrir de très bons salaires et mettre les autres à la porte.

ce service d'un support presse pour prendre la défense des ses amis ou pour tuer ses ennemis c'est pas vraiment du journalisme.

et pour être raccord avec le sujet, c'est quand même étrange de voir que seul le Président de L'APST affirme que tout était clair et que pour les autres ce n’était qu'un sujet de conversation ouvert....

6.Posté par Dominique Gobert le 01/12/2014 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Harry Cover, vous qui êtes si courageux, si entreprenant et surtout la couverture de votre patron, sachez que mes amis sont d'une autre valeur, d'une autre morale et surtout d'une autre éthique. Et que mes amis n'ont pas besoin de bénéficier de "bons postes"! D'autant que je n'ai strictement aucune influence et que ce ne serait en aucun cas mon propos!
Je sais qui vous êtes... hélas!

7.Posté par LeBouffon le 04/12/2014 07:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Myriam

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com