TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : urgence pour US Airways, qui se donne un mal de chien !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 3 Juin 2014

Les membres de l'IATA, réunis en conclave à Doha, révisent à la baisse leurs prévisions pour l'année 2014. Sur les 240 compagnies aériennes membres, seulement 18 milliards de dollars de bénéfices seraient envisagés. Il faut dire que si les compagnies continuent à transporter des chiens malades, ça ne va pas s'arranger…



© Packelle - Fotolia.com
© Packelle - Fotolia.com
Je tiens tout de suite à dégager ma responsabilité de cet édito.

J'ai non seulement été fortement sollicité par les différents amis des animaux qui me harcèlent, mais surtout par l'obstination amicale mais néanmoins musclée de Chien Charly.

Lequel commence à se prendre la grosse tête depuis qu'il a eu sa photo dans le journal…

Figurez-vous que cet animal, irlandais de surcroît (mais personne n'est parfait), considère qu'un chien malade en avion représente un cas d'urgence pour l'équipage.

J'ai bien entendu glouffé, ce qui a immédiatement déclenché l'ire du canidé. Lequel, sautant sur mes genoux (authentique), mais il pèse quand même 35 kilos, d'un coup de patte inconsidéré, nous a fait découvrir un fait divers, réel et odorant, survenu la semaine dernière dans un vol de US Airways entre Los Angeles et Philadelphie.

Je narre, parce que Chien Charly n'arrive pas trop à taper sur les touches du clavier…

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Los Angeles Airport, le vol US598 à destination de Philadelphie commence à embraquer ses passagers… avec deux heures de retard.

Damned, comme on dit là-bas, en mettant un peu de pétrole dans les réservoirs, le tuyau était mal vissé et une fuite s'est produite… Bon, un coup de chiffon, on finit le plein et on embarque, vite fait.

Parmi les passagers, une dame, handicapée et accompagnée de son guide-chien, un superbe labrador, bien clair de poil, pénètre.

Le chien s'appelle Truffles, (en anglais cow-boy Truffe), mais je suis pas sûr qu'il en avait beaucoup… de truffe.

Les chiens, c'est comme les humains, ça peut aussi avoir des complications gastriques, même quand on est un chien garde du corps accompagnant une dame handicapée.

Et Truffles commence à sentir quelques gargouillements dans son ventre, surtout au décollage…

Gargouillis qui, vite fait bien fait, se transforment en ronflements sournois, à tel point que les passagers environnants se demandent si les moteurs du bel aéroplane d'US Airways n'ont pas quelques problèmes d'alimentation…

Balivernes. C'est Truffles qui n'en peut plus et qui commence à se vider la panse dans l'allée de l'avion, répandant une série de mouchetis alentours…

Penaud, la bête ne peut que jeter un regard pitoyable (et pitoyé) envers ses premières victimes…

Une hôtesse (là, faut dire que les mecs de l'équipage s'étaient joyeusement réfugiés dans les toilettes), bravant la nauséabondité (laisse, c'est exprès) du cadeau du chien sur la moquette, armée d'un rouleau entier de Sopalin, trois flacons de parfum (celui qui sent pas très bon qu'on trouve à bord de tous les aéroplanes), entreprend alors de porter les premiers secours…

Une dame d'un certain âge, aux cheveux tous roses, s'étonne tout à coup de se retrouver en châtain clair…

Las, voilà-t-il pas que ce bon Truffles, repris de sa crise gastrique, réitère et cette fois, joue les peintres impressionnistes.

Et paf, c'est la grande décarrade, le mouchetis vole de partout, les passagers mouchetés commencent à gerber à qui mieux mieux…Dantesque !

Du coup, devant l'urgence, l'avion sera dérouté sur Kansas City, Truffles et sa dame de compagnie débarqués (mais soignés), une armée de nettoyeurs envahissent l'aéroplane (ils ont eu une prime), et deux heures après, l'avion repart… Sans Truffles qui, lui, prendra le suivant !

Conclusion : même un chien malade est considéré comme un cas d'urgence par les compagnies aériennes. C'est pas rentable, certes, mais c'est quand même sympa.

Comment, on s'en foutait du chien, c'était juste pour les passagers qui n'en pouvaient plus ?

Dommage, encore un rêve qui s'en va… US Airways aura perdu quelques dollars de plus !

Lu 1273 fois

Notez


1.Posté par Elodie le 04/06/2014 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh non ! Vous osez mettre l'aventure intérieure d'un pauvre labrador en une de Tourmag... on en est rendus là ? Était-ce le moins répugnant des sujet que vous ayez eu à traiter aujourd'hui ? Avez-vous pris du plaisir à construire ces élégantes métaphores qui vous évitent à chaque ligne de devoir parler de crottes ? Mouchetis... #genius !

Priez-pour nous, pauvres lecteurs. Et pardonnez à Monsieur Gobert... il ne sait évidemment plus ce qu'il fait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com