TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





« La refonte de la C. collective des agents de voyage indispensable »

Journée Emplois dans le tourisme : une première gagnante


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Mardi 14 Novembre 2006

1 450 visiteurs en recherche d’emploi et 500 offres proposées : ce sont les chiffres communiqués hier à l’issue du premier rendez-vous de l’emploi organisé et financé par l’APS, en partenariat avec l’ANPE tourisme, et de nombreux institutionnels, associations et professionnels recruteurs du secteur.



Opération réussie : l’APS s’était fixé un objectif de 700 à 800 visiteurs. Ils furent quasiment deux fois plus nombreux à faire le déplacement.

Etudiants en fin de cycle et personnes expérimentées en recherche d’emploi ou de nouvelles orientations étaient venues de toute la région d’Ile-de-France et pour certains de plusieurs capitales régionales.

De leur côté les employeurs potentiels, TO, réseaux de distribution ou institutionnels totalisaient quelque 500 offres d’emploi.

Deux pionniers, un ministre, un chanteur et un animateur télé

En amont de l’opération près de 600 questionnaires comprenant une vingtaine de questions avaient été renvoyés par les étudiants en tourisme via leurs écoles. Si inévitablement le goût des voyages et la possibilité de voyager (soit gratuitement soit dans des conditions privilégiées au niveau financier) sont encore vivaces dans l’esprit des étudiants, de nouvelles motivations apparaissent :

- le goût du contact et du relationnel avec la clientèle
- le fait de parler des langues étrangères
- la découverte de nouvelles cultures et traditions
- le fait que le tourisme soit un secteur en plein développement avec des possibilités d’évolution.


« Voyage, découverte, évasion, rêve, échange, culture » sont les mots qui, au vu des questionnaires renvoyés par les étudiants caractérisent le mieux le tourisme. Parmi les personnalités les plus marquantes ou représentatives du tourisme le questionnaire fait valoir deux pionniers, un ministre, un chanteur et un animateur télé : Gilbert Trigano, Léon Bertrand, Jacques Maillot, Antoine et Nicolas Hulot !

Le succès de cette journée était prévisible pour Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme (visiblement ravi d’être cité comme personnalité caractérisant le mieux le tourisme).

Il a fait valoir le caractère irréversible des vacances et des voyages en rappelant, notamment, les prévisions communiquées la semaine dernière par l’OMT : progression de 4 % en moyenne par an des flux internationaux de voyageurs et ce, pour les dix prochaines années.

Une convention collective obsolète

Léon Bertrand a par ailleurs reconnu qu’il était difficile de fidéliser les jeunes attirés par les métiers du voyage en citant deux raisons : « La première tient au décalage entre leur représentation fortement idéalisée du métier et de la réalité. La seconde est liée aux salaires.

L’offre croissante de BTS a modifié les pratiques des entreprises qui ne recrutent plus en deça du BTS alors même que la grille de classification prévoit des salaires d’embauche au niveau du SMIC...

Le problème est pris au sérieux par la branche puisqu’il est présenté comme le point de départ de la refonte de la grille de classification… La négociation autour de la refonte de la convention collective des agents de voyages devenue obsolète est indispensable
» a déclaré en substance le ministre délégué au tourisme.

De gche à dte Emmanuel Toromanof, Fondé de Pouvoir de l'APS, Micheline Teupootahiti, administrateur de l'APS en charge de l'emploi, Léon Bertrand ministre délégué au Tourisme, Bernard Didelot président de l'APS et Marina Carabeufs, directrice ANPE
De gche à dte Emmanuel Toromanof, Fondé de Pouvoir de l'APS, Micheline Teupootahiti, administrateur de l'APS en charge de l'emploi, Léon Bertrand ministre délégué au Tourisme, Bernard Didelot président de l'APS et Marina Carabeufs, directrice ANPE

Lu 4228 fois

Notez


1.Posté par catherine le 14/11/2006 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me suis rendue à cette journée emplois dans le tourisme. J'ai été très décue. 500 emplois proposés? J'aurais dit une cinquantaine. Les entreprises ou syndicats représentant des entreprises(snet, snav, cediv) se contentaient de prendre les cv en notant les postes qui nous intéressaient pour les faire suivre auprès des personnes concernées.

2.Posté par NATHALIE le 14/11/2006 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre convention collective obsolète ????
Quand on voit que les niveau I et II sont "théoriquement" en deçà du SMIC et que le niveau III l'atteint péniblement, et ne faut pas s'étonner du décalage entre ce que les jeunes espèrent et ce que les entreprises proposent.

3.Posté par Isabelle le 14/11/2006 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Revoir notre convention collective est évident et inevitable, enfin !! qu a fait le SNAV depuis tant d années pour défendre notre profession, et nos salaires, quant on parle de valeurs ajoutées à apporter à nos ventes, au sein de notre profession, cela fait grincer les dents !! et nous, on est quoi ???
Qelle motivation pour rester dans ce secteur d activité, où les avantages, eductours, billets gratuits SNCF, et j en passe disparaissent au profit d équipes diminuant, de pressions et conditions de travail ne s arrangeant pas, quant aux salaires.....quelle ironie ! à quoi sert d avoir un BTS ou 15 ans d ancienneté, pour toucher un smic amélioré, de peu...où est notre valeur en tant que prof du tourisme ?
il est plus que grand temps de faire quelque chose pour notre profession, afin de conserver les bons vendeurs qui quittent de plus en plus la profession pour aller vendre, autre chose que du rêve qui ne rapporte pas !
Merci de votre aide Monsieur le Ministre délégué au Tourisme.

4.Posté par Yann le 14/11/2006 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus grave encore, le SNAV considère selon les dernières négociations salariales qu'un jeune embauché avec un BTS n'à droit qu'au SMIC au même titre que celui qui n'a pas de BTS.
On se demande alors qu'elle est la valeur du BTS.
la classification par niveaux ne répond plus aujourd'hui à la réalité de notre profession.
Certains employés tiennent seuls une agence sans avoir ni le titre de responsable, et bien sûr sans en avoir le salaire , souvent au niveau IV ou V alors qu'ils devraient etre niveau VII ou VIII.
De plus il y a souvent des années lumières entre ce qui est écrit dans la convention collecrtive et ce qui se passe réellement dans les agences de voyages.
Merci de modifier rapidement les rouages d'un syndicat qui protège plus les employeurs que ceux qui les font vivre.

5.Posté par patricia le 14/11/2006 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
500 emplois proposés lors de cette journée ???? Comme vous y allez !
Attention, vous auriez dû aller parler avec chacun des exposants (des syndicats professionnels pour la plupart !!!), comme je l'ai fait en 6 heures de temps !
Pas plus de 40 postes.
Attention à la langue de bois ! ça fait pas sérieux !

6.Posté par franck le 14/11/2006 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tourisme est un secteur que l'on choisit souvent par passion dommage qu'il n'y ait aucune reconnaissance pour les salariés. Que l'on est fait des études ou pas, que l'on est de l'expérience ou pas, impossible de négocier le salaire, c'est le smic! Même si on est attaché à son métier, on en vient à se diriger vers d'autres secteurs. La journée emploi organisée hier à la maison de la mutualité n'offrait que très peu d'opportunités d'emploi, 500 offres? J'aimerais que l'on me transmette la liste des postes. Comme il a été dit précédemment, ca fait pas sérieux!!!!

7.Posté par telli le 14/11/2006 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
concernant votre article, je constate que vous êtes en deça de la réalité car ce que disent les commentaires ci-dessus est plutôt la triste réalité; pas plus de qq syndicats et associations de tourisme qui représentaient les agences de voyaes et TO. On devait déposer un cv et être toutefois contacté - je n'appelle pas cela un salon de l'emploi - Laila

8.Posté par Pierre le 14/11/2006 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une belle profession de foi tout celà ... cette refonte est un vrai serpent de mer dont ne nous rebat les oreilles mais dont on ne voit jamais la queue ... Mr Bertrand est en période pré electorale et gageons qu'il doit évidemment laisser une bonne image de l'action gouvernementale ... le problême c'est que tut le monde est d'accord mais personne ne fait iren ... on n' a surtout pas encore entendu les patrons du tourisme (reseaux, T.O par exemple) prendre position sur le problème des salaires claire et courageuse et progressiste. Ils ne sont de toute façon pas obligés d'attendre une nouvelle convention collective pour nous augmenter !!!!Celà les arrange bie sans doute !!!
A bon entendeur ...

9.Posté par Ilan le 14/11/2006 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très décevant, ce salon! 1h30 de transport pour 10 minutes sur place! J'imagine le ressentiment des jeunes sans emploi qui ont dépensé 100 euros de train pour rien ou presque! Même la fontaine à eau ne contenait plus de gobelets à 15h00!

10.Posté par vista le 15/11/2006 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
20 ans dans ce métier pour arriver à 40 ans à un salaire de misère! Qui a fait quoi dans cette profession pour maintenir nos taux de rémunérations sur les ventes, le secteur est toujours en pleine mutation avec internet maintenant tout le monde peut vendre du voyage ! Il serait bon de faire un peu le ménage et de rétablir des régles avant que les poissonniers ne se mettent eux aussi à vendre des croisières...Alors Mr le Ministre revoyez certes la convention collective mais également des solutions pour la survie des agences de voyages.

11.Posté par liline le 15/11/2006 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toujours ces discours...toujours la même rangaine...a quand une vraie reconnaissance ?? depuis combien d'années avons nous ce discours ?? faut il dire merci pour les 2% d'augmentations depuis le 1/7 que le SNAV vient d'imposer à toutes les entreprises adhérentes ? vérifier quand même vos fiches de paye car même si dans les hautes sphères c'est pas toujours beau je crois que près de nous juste au dessus de nos têtes on nous reconnait pas toujours non plus...


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com