TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La rentabilité des compagnies aériennes passe-t-elle par un nouveau modèle social ?

Débat suite au Paris Air Forum


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Lundi 27 Juin 2016

Les décideurs du transport aérien se sont retrouvés à Paris pour réfléchir à l'innovation et à l'avenir du secteur. Parmi les problématiques abordées, celle de la rentabilité des compagnies qui, dégageant des marges trop faibles, doivent s'allier pour devenir profitables.



Alexandre de Juniac au Paris Air Forum - DR Jean-Charles Tréhan
Alexandre de Juniac au Paris Air Forum - DR Jean-Charles Tréhan
La crème du transport aérien s'est réunie, mardi 21 juin 2016 à Paris, à l'occasion du Paris Air Forum de la Tribune.

Si la séance d'ouverture a été perturbée par le collectif féministe "la Barbe", qui dénonce le manque de femmes parmi les intervenants et dans la profession, le reste de la journée s'est déroulée dans une ambiance studieuse.

Dans l'une des premières conférences, Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM, est intervenu sur la consolidation du transport aérien sur le continent européen, à l'image de ce qui s'est produit aux Etats-Unis.

"A coté des trois grandes maisons historiques, il existe des compagnies qui sont à la recherche de partenaires pour fusionner. Elles vont forcément s'agréger à l'un des trois grands qui dominent l'Europe".

Il pense notamment à SAS, Finnair ou encore Tap Portugal.

Le modèle français n'est plus adapté à l'environnement économique actuel

Cette consolidation est une étape indispensable pour être rentable, car le transport aérien est un secteur où les marges sont faibles.

Mais Alexandre de Juniac estime qu'une participation capitalistique n'est pas forcément nécessaire.

"Lorsqu'une joint-venture, comme celle que nous avons avec Delta, fonctionne très bien, cela peut se substituer à la fusion capitalistique, qui pose souvent des réticences sociales".

Il souligne toutefois que la fusion d'Air France avec KLM a permis d'atteindre un niveau de coopération inégalé et particulièrement bénéfique.

La question de la rentabilité était également abordée dans une conférence où se trouvaient Frédéric Gagey, le PDG d'Air France, Marc Rochet, le président d'Air Caraïbes et Erick Derivry, le président du SNPL.

Marc Rochet a critiqué, comme à son habitude, le modèle social français, qui n'est plus adapté à l'environnement économique actuel.

La question de l'empilement des accords collectifs a été mise sur le tapis. "Une grande partie des textes sont issus du passé, cela conduit à des choses difficiles à gérer.

J'essaie de convaincre mes juristes qu'il est préférable de réécrire le contenu d'un accord plutôt que de le modifier"
, explique Frédéric Gagey.

Quelle rentabilité pour les compagnies aériennes ?

Paris Air Forum. DR Antoine Antoine S-AF ‏
Paris Air Forum. DR Antoine Antoine S-AF ‏
Erick Derivry, le président du SNPL, souligne que certains éléments sociaux sont inexistants dans le code du travail, d'où la négociation d'accords au sein des entreprises. Il en profite pour revenir sur la question des salaires.

"Les salaires des pilotes représentent 6 à 8% des coût globaux d'une entreprise, soit autant que le poids des taxes. Nous pouvons faire des efforts, mais n'oublions pas la schizophrénie de l'Etat français".

Marc Rochet abonde dans son sens. "Sur les 12 propositions du rapport Leroux, dix sont passées aux oubliettes. Mais avant de demander une aide de l'Etat, il faudrait d'abord lui démontrer nos propres efforts".

Frédéric Gagey va encore plus loin et se pose en défenseur du gouvernement.

"L'Etat a déjà supprimé la taxe sur les passagers en correspondance. Il est également présent à chaque fois qu'on ouvre une nouvelle ligne dans un pays".

Un discours mesuré et apaisant, dans un contexte social compliqué pour Air France.

Lu 2655 fois

Notez


1.Posté par PAT44 le 28/06/2016 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les décideurs du transport aérien se sont retrouvés à Paris" : tout est dit dans le titre. Le SNPL présent parmi les décideurs du transport. Avec le SNPL aux co-commandes de l'entreprise AF, Emirates et autres compagnies Low-cost ont encore un bel-avenir !!

2.Posté par westar le 28/06/2016 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour


Pour avoir des compagnies aeriennes en bonne santé, il faut deja quitter l' Europe pour empecher les compagnies anglaises et irlandaises de faire ce qu ils veulent dans le ciel Francais. C'est valable pour d'autres secteurs de l'economie. Pour avoir des compâgnies aeriennes (Francaises) en bonne santé, il faut reduire les droits de trafic des compagnies mondialistes ( les compagnies du golfe).....................



Vous voulez une industrie aerienne prospere ? FRAXIT !!!!!!!!


Pat 44 lui prefere, comme tout le monde qui n'y connait rien, charger AIRFRANCE. Quelle connerie !!!
AIRFRANCE est victime de l'UE.

Pour votre information PAT44, les compagnies se reunissent souvent avec les etats.


le fait que la masse salariale des pilotes est equivalente au poids des taxes, c'est plutot sain.



3.Posté par PAT44 le 28/06/2016 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le coup Westar mon ire va plutôt contre le syndicat pas contre l'entreprise Air France.

Je vous remercie en tout cas pour votre suffisance et votre ouverture d'esprit, toujours agréable de pouvoir échanger courtoisement.

PS : investissez dans un correcteur d'ortographe.

4.Posté par westar le 28/06/2016 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@pat44

je vais investir dans ce correcteur.....

les syndicats se battent pour l emploi. c est très sain. C est normal.

c est pas contre les patrons qu il faut se battre , mais contre l administratiion et les banques.

la compagnie AIRFRANCE-KLM recherche rentabilité. c est logique.

5.Posté par PAT44 le 28/06/2016 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les syndicats devraient effectivement se battre pour l'emploi.

En l’occurrence je trouve que le SNPL se bat surtout pour lui et uniquement pour lui et non pas pour le bien-être de l'entreprise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 07:58 Sans douane, pas d’Etat !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com