TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Grand Voyager a essuyé une tempête en Méditerranée

Le navire d'Iberojet était en difficulté avec 732 passagers à son bord


Rédigé par La Rédaction le Lundi 14 Février 2005

Plusieurs personnes ont été légèrement blessées à bord d'un paquebot de croisière transportant 700 à 800 passagers et membres d'équipage, pris dans une violente tempête lundi en Méditerranée et contraint d'écourter son périple en mettant le cap sur la Sardaigne.



Les blessés légers, dont une personne ayant eu la jambe fracturée, ont pu être soignés par le médecin du bord, alors que le paquebot se dirigeait vers le port le plus proche, celui de Cagliari, en Sardaigne, où il devait arriver mardi entre 04H00 et 09H00 du matin, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime à Toulon, chargée de coordonner les secours.

Le Grand Voyager, qui bat pavillon des Bahamas, a été affrété par Iberojet, basé à Palma de Majorque (archipel des Baléares), pour une croisière de sept jours en Méditerranée. Ses passagers, essentiellement de nationalité espagnole, avaient quitté Tunis dimanche en direction de Barcelone.

L'affréteur a indiqué que le navire transportait 477 passagers et 313 membres d'équipage, soit 790 personnes. La préfecture maritime affirmait pour sa part que 732 personnes se trouvaient à bord dont 418 passagers.

Une grosse vague a fracassé une verrière située sur le pont

Le navire s'est retrouvé en difficulté entre les Baléares et la Sardaigne, par un vent de force 11 soufflant à plus de 100km/h, alors que la mer était "très grosse" selon la préfecture maritime, avec des creux de neuf à quatorze mètres (classification 8 sur l'échelle de Beaufort).

Une grosse vague a fracassé lundi matin une verrière située sur le pont du paquebot, et l'eau s'est infiltrée dans le navire, endommageant le réseau électrique.

A la suite de cet incident, seul un des moteurs du paquebot était encore opérationnel avant que l'équipage ne parvienne à relancer manuellement un deuxième moteur, a indiqué à l'AFP Patrick Adamson, directeur général de la société britannique V.Ships, qui assure la gestion technique du navire.

L'affréteur n'a pas précisé comment les passagers gagneront leur destination finale

Le navire, dont les systèmes de communication sont toujours en panne, progresse depuis à environ 10 noeuds, escorté par trois avions de la Marine nationale française, dont un Falcon, et un gazier britannique, le Gimi, dérouté afin de lui porter secours.

Un remorqueur italien a aussi appareillé de Cagliari et faisait route lundi soir vers le paquebot. Ce dernier a renoncé à se rendre au port de Mahon, dans les Baléares, qu'il tentait de rejoindre, et fera halte à Cagliari.

Le Grand Voyager ne pourra reprendre la mer tant que la verrière endommagée ne sera pas réparée, a estimé son gestionnaire, précisant que le navire construit en 2000 en Allemagne ne semblait pas avoir subi de dommage structurel important. L'affréteur n'a pas précisé comment les passagers gagneront leur destination finale.

La rédaction avec AFP - redaction@tourmag.com

Lu 2565 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com