TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Le Puy du Fou veut ouvrir en Espagne et en Chine

Le deuxième parc de France va investir 200 millions d'euros d'ici 2025


Rédigé par Pierre Georges le Mardi 28 Février 2017

En 2017, le Puy du Fou fête ses 40 ans avec son lot de nouveaux spectacles et services. Mais surtout, le deuxième parc de France veut prendre un grand virage pour son développement international et ambitionne de se développer en Espagne et en Chine.



Nicolas de Villiers, fils du fondateur du Puy du Fou, et président du parc, lance une grande stratégie de développement à l'international - DR : P.G.
Nicolas de Villiers, fils du fondateur du Puy du Fou, et président du parc, lance une grande stratégie de développement à l'international - DR : P.G.
De prestigieuses récompenses internationales en succès économiques, le Puy du Fou voit son avenir en grand.

"Le parc a cette année 40 ans, mais ce n'est que le début de son histoire", s'enthousiasme son président, Nicolas de Villiers.

Surfant sur une fréquentation en hausse de 8% l'an passé (à 2 220 000 visiteurs) et un chiffre d'affaires qui progresse, lui, de 21% (à 100 millions d'euros, le double d'il y a cinq ans), le parc fondé en 1978 par Philippe de Villiers se prépare à un avenir spectaculaire et va investir 200 millions d'euros en 10 ans pour se développer à l'international.

Ouverture en Espagne et en Chine

"En tant que prestataire, nous nous lançons dans une conquête mondiale", lance Nicolas de Villiers.

Après avoir participé ces dernières années à la mise en place de spectacles historiques dans des parcs d'attractions anglais et hollandais, le Puy du Fou entend désormais s'exporter à l'international.

"L'objectif est d'ouvrir trois nouveaux parcs en dix ans", ambitionne son président.

Projet le plus abouti pour l'instant : un parc sur l'histoire de l'Espagne, qui sera situé dans les environs de Tolède, reprenant les ingrédients qui ont fait le succès du parc vendéen.

Si le terrain est déjà acquis et l'ouverture est prévue pour 2021, le Puy du Fou est actuellement en plein travail avec les collectivités locales et cherche des investisseurs. On parle d'un investissement initial de 140 millions d'euros.

Plus étonnant encore, le parc vendéen serait en discussions "animées" avec des investisseurs chinois pour la création d'un parc à thème sur l'histoire de l'Empire du milieu. "Ce serait pour nous une reconnaissance et l'expression d'une volonté artistique fantastique", explique Nicolas de Villiers.

Cependant, d'autres ouvertures en France ne sont toujours pas au programme. "Ça ne serait pas dans notre stratégie".

Un parc en bonne santé

Sur son seul parc vendéen, Nicolas de Villiers parle de 30 millions d'euros d'investissements rien que pour 2017, une somme d'après lui "jamais vue, audacieuse, et traduisant notre foi en l'avenir".

Le parc, qui accueille 14% de visiteurs étrangers, veut profiter de son double titre de "meilleur parc du monde" (en 2012 et 2014) pour développer sa clientèle.

"Nous travaillons avec les aéroports pour créer plus de flux mais aussi avec les tour-opérateurs des pays limitrophes pour des séjours packagés", indique le fils de Philippe de Villiers.

L'un des autres axes de développement qu'il soulève : la créativité et la technologie, parlant d'une nouvelle tribune pivotante, ou de l'achat d'une flotte de drones de spectacles, portant les décors dans la nuit.

Deux nouveaux spectacles ("Le Ballet des sapeurs", et "Le Grand Carillon") verront le jour à l’ouverture du parc le 1er avril 2017, ainsi qu'un nouvel hôtel, La Citadelle, proposant une ambiance du 13e siècle.

Bien sur, la Cinéscénie, le célèbre spectacle de nuit avec ses 2 500 acteurs, continue d'attirer les foules. "Les places pour la première représentation de l'année se sont vendues en une minute", explique Nicolas de Villiers.

Aujourd'hui, le parc propose 60 spectacles, 21 restaurants et 5 hôtels totalisant 2 000 lits. Il compte 1 700 employés et 3 600 bénévoles, et peut accueillir quotidiennement 25 000 personnes, ainsi que 200 séminaires à l'année.

Lu 2227 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 17:51 Open Tour Paris : des bus 100% électriques


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com