TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le « St.Regis » de Bora Bora, dernière fierté de Starwood

La tournée de lancement faisait étape à Paris


Rédigé par Louis-Cyril Tharaux - redaction@tourmag.com le Vendredi 6 Octobre 2006

Après une brève incursion à Londres la veille, et avant de s’envoler pour Milan puis Madrid, le comité de direction des hôtels Starwood de Polynésie Française avait réuni jeudi soir à Paris, au Jays, les responsables d’agences de voyages et tours opérateurs partenaires du groupe. Il s’agissait de célébrer depuis l’Europe l’ouverture du prestigieux St. Regis Resort de Bora Bora.



Le « St.Regis » de Bora Bora, dernière fierté de Starwood
Palace flottant du bout du monde, sixième ambassadeur de la chaîne Starwood Hôtel en Polynésie Française, le St. Regis de Bora Bora s’annonce déjà, trois mois après sa naissance, comme l’un des « must » de l’hôtellerie de luxe en Pacifique Sud.

« C’est vraiment le premier hôtel de Polynésie Française à avoir un tel niveau mondial », assure Benjamin Sinclair, directeur marketing de l’établissement. Le St.Regis Resort de Bora Bora propose un SPA « exclusif » sur une île privé et dispose de 100 villas baignées par le lagon. Elles comprennent chacune un salon, une ou plusieurs chambres, et surprennent par leur appréciable dimension : de 144 mètres carrés pour une villa de luxe sur pilotis à 320 mètres carrés pour une villa royale avec piscine. Prix de la nuitée : entre 950 et 15000 dollars.


Le « St.Regis » de Bora Bora, dernière fierté de Starwood
144 m² pour une villa de luxe sur pilotis

A la vue de cette exception, les clients fortunés du monde entier se donnent le mot. Parmi les hôtes, déjà plusieurs stars hollywoodiennes, mais surtout, des délégations de businessmen. Pour l’anecdote, le premier hôte de la « Maison Royale » était précisément un homme d’affaires, français qui plus est, venu tester ce havre du bout du monde non pas pour son travail, mais pour des vacances en famille.

« Le service est complètement original pour la destination, tant en terme de commodités que de qualité de restauration », poursuit Benjamin Sinclair. Le chef, c’est Jean-Georges Vongerichten, cet Alsacien de renommée internationale, référence des fourneaux aux Etats-Unis comme à Shangaï. Tombé amoureux de Bora Bora lors de son voyage de noce, il s’était promis de s’y installer un jour. L’occasion était on l’imagine trop belle… C’est donc avec une grande joie qu’il dirige depuis cet été la brigade du « Lagoon », le restaurant paradisiaque du Resort.

Infos : www.stregis.com ou www.starwoodhotels.com

Lu 3054 fois

Notez


1.Posté par Olivier JACQUOT le 09/10/2006 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a pas de quoi être fier de participer au saccage du magnifique lagon qu'était Bora ...

2.Posté par iakito le 09/10/2006 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du même avis, et idem pour tous les motu (îlots) qui sont ainsi transformés et devenus inaccesibles aux locaux alors que l'île en elle-même est devenu le dépotoire des touristes et manque par exemple d'eau douce qui est réservée à ses structures de luxe ne représentant pas la vraie Polynésie...

3.Posté par Grégoire Beau le 09/10/2006 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans aucun doute la première structure Polynésienne qui puisse concurrencer les resorts des MALDIVES... Un magnifique hôtel qui remonte le niveau de la destination, en voie de disparition sur le segment du luxe.

Une superbe opportunité pour les polynésiens d'accueillir à nouveau de vrais clients fortunés.

Dommage que certain insistent, au nom de l'authenticité, à ne pas évoluer ni s'interesser au réelles envies de la clientèle. Quant à l'écologie, il me semble qu'un hôtel qui génère 3 000 Euro / nuit / chambre est moins polluant que 300 hôtels qui génèrent 10 Euro / nuit / chambre.

4.Posté par TAMATA le 15/10/2006 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut Grégoire,
il me semble que tu as oublié ce qui faisait ta passion pour la Polynésie.
A force de faire n'importe quoi le lagon de Bora Bora ne ressemble plus à rien.
A quand une superbe autoroute pour relier les hôtels entre eux
et à quand des barbelés pour interdire l'accés aux Polynésiens......


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:48 IHG ouvre un Holiday Inn Express® à Cologne


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com