TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le St Regis de Mexico City : un luxe dans la tradition de la grande hôtellerie à prix "abordable"

rencontre avec Bernard de Villèle, directeur général


Rédigé par Michèle SANI le Vendredi 24 Juin 2016

Bernard de Villèle est, depuis mars 2014, le directeur général de l’hôtel considéré comme le plus luxueux de Mexico, le St Regis. Français issu de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, il a parcouru le monde. A chacune de ses étapes, à Saint-Martin, Londres, Dubai, Beyrouth, Maurice - où il ouvrait en 2010 le St Regis - il a fait valoir sa conception de l’hôtellerie de luxe où prime le contact humain. Il est aujourd’hui l’un des directeurs d’hôtels les plus primés.



Le St Regis considéré comme l'hôtel le plus luxueux de Mexico City. Il occupe 16 des 31 étages de la tour conçue par l'architecte Cesar Pelli.
Le St Regis considéré comme l'hôtel le plus luxueux de Mexico City. Il occupe 16 des 31 étages de la tour conçue par l'architecte Cesar Pelli.
Sur un total de 32 millions de visiteurs, le Mexique est dans le top 10 des pays les plus visités du monde.

220 000 français ont visité l’ont visité en 2015, un chiffre en progression de + 9,5 % par rapport à 2014. Ce chiffre met la France en 8e position des marchés émetteurs, 3e européen après le Royaume-Uni et l’Espagne.

D’entrée de jeu Bernard de Villèle balaie quelques idées reçues. Mexico la plus grande ville du monde, capitale d’un pays grand comme l’Europe n’est pas plus dangereuse que bien des capitales du monde.

" Il n’y a pas de terrorisme. Il faut simplement avoir un bon comportement, un look sobre dans la rue. No chulin" Comprendre pas de signe extérieur ostentatoire de richesse. Quant aux hôtels de luxe, ils sont, ici comme ailleurs "extrêmement protégés par la police touristique".

Le vol quotidien direct Air France tri-classe, un atout pour l’hôtellerie de luxe

Vue sur le parc Chapultepec d'une chamgre Grand Deluxe.
Vue sur le parc Chapultepec d'une chamgre Grand Deluxe.
Conçu par l’architecte argentin Cesar Pelli le St Regis élève sa longue et élégante silhouette de 31 étages sur la grande avenue Paseo de la Reforma à proximité immédiate de l’immense parc Chapultepec.

Imaginez plus de 600 hectares en pleine ville avec des bois, des lacs, des sources, des ruines précolombiennes et un château, ancienne résidence de l’Empereur Maximilien de Habsbourg.

Décor dressé, il reste à découvrir l’état d’esprit des mexicains face aux visiteurs français. "J’ai travaillé partout dans le monde et je vous affirme que la gentillesse est dans l’ADN des Mexicains. Elle est naturelle, elle vient du cœur, elle surpasse tous les autres continents.

Il y a beaucoup de liens d’amitié et d’amour entre la France et le Mexique. Près de la moitié des jeunes mexicains apprennent le français. Dans tout le pays on compte une quarantaine d’Alliances Françaises".


La mise en place depuis février 2016 du vol quotidien en A 380 d’Air France entre Paris et Mexico en A380 - le premier à voler vers l’Amérique Latine - devrait booster les chiffres.

Pour le St-Regis, ce vol direct tri-classe est un atout non négligeable : sa clientèle voyage essentiellement en business. 55 % de ses clients viennent des Etats-Unis et du Canada. Les autres viennent du Moyen-Orient, d’Asie, d’Amérique du Sud. 10 % sont européens.

" A Mexico on vient faire des affaires. C’est ici que se réalise le marché du luxe le plus important du continent sud-américain et de l’Amérique Centrale, un marché qui continue à progresser. Toutes les grandes marques viennent" souligne Bernard de Villèle.

Sanctuaire pour les affaires la semaine, resort de luxe le week-end

Le spa réparti sur les 15e et 16e étage. Ici la piscine intérieure.
Le spa réparti sur les 15e et 16e étage. Ici la piscine intérieure.
Le St Regis est un hôtel de luxe qui anticipe les attentes de ses clients et s’adapte à leurs profils. Hôtel d'affaires en semaine, il dispose notamment de 2 étages de salles de conférences.

Le week-end, il se transforme en hôtel-resort pour une clientèle qui, voyageant en famille, s’ installe pour deux ou trois jours. Alors l’accueil, la table, l’hébergement repensent leurs services en donnant aux enfants la place qu’ils méritent.

Les clients sont accueillis avec une coupe de champagne Krupp ou Moët & Chandon ou de jolies friandises. Du majordome au portier, de la gouvernante au barman, les 500 membres du personnel sont attentifs à tout.

Lui, Bernard de Villèle , il passe 60 % de son temps avec ses employés. Régulièrement il organise pour eux et pour leurs enfants (250 en tout) des fêtes où la convivialité et le respect de tous sont de rigueur. C’est peut cela aussi la clé d’un grand service.

Il reste la question du prix. Je la pose. "Combien coûte une nuit dans l’hôtel considéré le plus cher de Mexico ?

"Abordable. Mexico City est moins chère que n’importe qu’elle ville européenne. Nous sommes près 40 % moins cher qu’un palace parisien. Quant aux repas, ils sont 50 % moins chers"

La tradition de la grande hôtellerie en héritage

Bernard de Villèle, directeur général du St Regis de Mexico City.
Bernard de Villèle, directeur général du St Regis de Mexico City.
A Mexico Bernard de Villèle cultive la tradition de la grande hôtellerie américaine. Il a un véritable talent de conteur quand il évoque la saga de la famille Astor, l’histoire des St Regis ou l’héritage Starwood.

Cela mérite quelques lignes.

Tout commence avec John Jacob Asor fils de boucher né en 1763 à Waldorf en Allemagne. Arrivé à New York comme marchand de fourrures, il établira un comptoir à Astoria.

En investissant dans l’immobilier, il fera fortune et deviendra le premier millionnaire de l’histoire des Etats-Unis et le fondateur d’une grande dynastie. Pendant le XIXe siècle la famille Astor sera la plus riche des Etats-Unis.

Au-delà du célèbre Hôtel Waldorf-Astoria newyorkais le nom de la famille Astor reste imprimé dans l’histoire des États-Unis. Cest John Jacob Astor IVqui a construit le premier hôtel St. Regis à New York, magnifique expression d’art et d’architecture. C’est dans son bar qu’en 1934 un barman nommé Fernand Petiot inventa un cocktail à base de vodka et de jus de tomate. Son Bloddy Mary a fait le tour du monde. Au St Regis de Mexico on vous le servira avec de la Tequila.

Depuis sa création, l'enseigne St Regis a développé son portefeuille avec des hôtels et des complexes implantés à Abou Dhabi, Bali, Londres, Rome, San Francisco et Singapour…

L’enseigne est intégrée au groupe Starwood Hotels & Resort reconnu comme l'une des plus grandes entreprises mondiales du secteur de l'hôtellerie et des loisirs. Elle regroupe des enseignes de renommée internationale au rang desquelles The Luxury Collection, W, Westin, Le Méridien, Sheraton, Four Points by Sheraton etc.

St Regis Mexico : descriptif

189 chambres dont 130 Deluxe, 22 Grand Deluxe, 20 Executiv, 15 Suites et 2 Suites présidentielles.

L’hôtel occupe 16 étages d’une tour qui en compte 31. Les étages supérieurs sont occupés par des personnes qui ont la possibilité d’utiliser les services de l’hôtel.

7 restaurants, plusieurs bars. Spa réparti sur les 15e et 16e étages. Piscine intérieure. Terrasse sur le toit. Héliport (7 minutes de transfert depuis l’aéroport). Service de navettes. Centre d’Affaires. Service de garde et club pour enfants.

Effectif : 500 salariés dont 24 majordomes


Lu 1520 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:48 IHG ouvre un Holiday Inn Express® à Cologne


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com