TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le cap des 400.000 passagers croisières pénalise Villefranche-sur-Mer


Rédigé par Louis Salvaret le Mercredi 19 Mars 2008

Villefranche sur Mer souhaite désengorger son trafic autobus, conséquence de l'arrivée des croisièristes qui font escale dans la commune. La nouvelle municipalité va demander aux compagnies de mettre en place des navettes maritimes qui relieraient directement les navires en rade à Nice ou Monaco.



La croisière n’est plus aussi désirée qu’auparavant semble-t-il du côté de la rade de Villefranche sur Mer. Outre le fait que les grandes unités vivent de plus en plus en circuit fermé grâce à la présence à bord de restaurants, commerces et casino, les passagers ne font bien souvent que transiter sur le territoire visité sans dépenser de façon importante.

On est loin des retombées des touristes d’affaires et de congrès. Faute de quais susceptibles d’accueillir des unités de plus de 200 m de long, le port de Nice demande aux grandes unités de croisières de faire escale dans la proche rade de Villefranche-sur-Mer.

La petite commune enserrée par les collines doit ainsi absorber un des plus gros trafic croisière de l’hexagone. Les croisiéristes débarquent par navette maritime pour emprunter des bus affrétés qui les conduisent vers les destinations touristiques de la Côte d’azur (Cannes, Nice Grasse, Vence ou Monaco) et souvent pour une seule journée.

60 à 80 bus par jour

Cela se traduit par une noria de bus. Les unités de plus en plus importantes transportent jusqu’à 3000 passagers soit l’équivalent de 60 à 80 bus par jour. Et pour la petite commune le trafic enregistré en 2007 (400.000 + 25 % en un an), avec 231 navires en escale semble avoir atteint un optimum.

Gérard Grosgogeat, maire sortant réélu, en a fait un thème majeur de sa campagne « Nous ne pouvons plus accepter autant d'autocars de croisiéristes dans notre ville. Cela génère trop de pollution et trop de bruit ».

Nuisances qui ne sont pas compensées par des retombées économiques pour les commerçants en dehors de la taxe versée chaque année par la CCI à la commune ( 400.000 euros pour 2007). La nouvelle municipalité va demander aux compagnies de mettre en place des navettes maritimes qui relieraient directement les navires en rade à Nice (5 minutes) ou Monaco (10 minutes). Villefranche serait ainsi allégé du trafic des autocars qui en période estivale vient saturer un trafic automobile déjà très dense.

Lu 3825 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com