TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le réseau Havas au SNAV

2e Rencontres des Métiers du Tourisme à Cadix


Rédigé par Michèle Sani à Cadix le Vendredi 30 Mars 2007

Le SNAV nouveau arrive avec quelques bonnes nouvelles. La chose n'est pas si courante, autant s'en réjouir. L'adhésion du réseau qui bénéficie de la formidable notoriété et de la réputation du label Havas n'est pas officiellement signée mais les choses vont bon train. Il sera le prochain adhérent de ce qui est toujours un syndicat. La très attendue "Union des métiers des voyages et du tourisme" n'entrera en vigueur que le 1er octobre prochain.



Il resterait à fixer des points de détail. A l'instar de Selectour ou d'Afat, le réseau Havas va-t-il rendre cette adhésion obligatoire à tous ses franchisés ou va-t-il, comme Tourcom, laisser le libre choix. Ce sera, de toutes façons, une adhésion collective.

Les nouveau statuts ? Une révolution !


Ce Toulousain se sent bien en Espagne. Cela se voit et s'entend. A Cadix, en dépit d'une participation modeste Georges Colson a joué avec un plaisir évident l'homme orchestre. Il s'est fait traducteur, baladeur de micro, animateur et aussi président.

"Acceptés par 88,7 % par les adhérents les nouveaux statuts ne constituent pas un toilettage ou une réformette mais bien une révolution et une rupture avec un fonctionnement complexe dû aux anciennes structures" a-t-il rappelé du haut de la tribune. L'autonomie des métiers sera l'un des maîtres mots de cette nouvelle organisation. En attendant quelques dossiers lourds sont dans l'actualité du SNAV.

Georges Colson
Georges Colson
Un groupe constitué de représentants des différents métiers travaille, en étroite relation avec la DGCCRF, sur la question des prix TTC. Le Snav attend par ailleurs une réponse d'Air France à propos du remboursement des taxes pour les billets non volés.

Le projet d'accord de branche, outil nécessaire dans les relations sociales au sein des entreprises, est réactualisé par Guy Besnard, président de la Commission des Affaires Sociales. Un sujet rarement évoqué en public, à savoir la question des avantages en nature accordés aux collaborateurs fait l'objet d'un travail entrepris par la Commission Juridique et le service juridique du Snav.

Un ministre du tourisme à part entière

Ainsi qu'il l'avait annoncé lors de l'Assemblée Générale du 15 février dernier, le président du syndicat national des agences de voyages et tour-opérateurs a mis à profit la période électorale pour adresser un courrier aux candidats des partis de gouvernement.

La nomination d'un Ministre du Tourisme de plein exercice arrive au premier rang de ses revendication. Suivent deux sujets récurrents qui dépendent du premier : la réforme de l'article L 211-17 du Code du Tourisme (ex article 23) qui responsabilise de plein droit les agences de voyages et la remise en cause du projet de nouvelle habilitation.

L'abaissement de la TVA pour les professionnels du réceptif, le recours au CDD d'usage pour les guides figurent aussi sur la liste des engagements demandés par le SNAV aux candidats et à leurs équipes.

Georges Colson et Lucette Lerault
Georges Colson et Lucette Lerault
Une présidente battante

Pour la première fois de son histoire le SNAV a donné à une femme la présidence d'une convention.

Lucette Lerault, présidente des régions en général, de la région Rhône-Alpes en particulier (la plus importante en terme de points de ventes avec l'Ile-de-France), a donné le coup d'envoi des 2e Rencontres. Dans son discours, elle a rappelé, pour qui en douterait, qu'elle s'était toujours battue pour faire appliquer la loi et elle a ajouté qu'elle était décidée à continuer. Ses messages ?

"Il faudra reconnaître le rôle prépondérant des régions dans la vie du nouveau Snav". A bon entendeur... Puis, citant Saint Exupéry "la grandeur d'un métier c'est unir les hommes", elle a ajouté "puissions nous repartir unis et solidaires pour défendre les intérêts matériels et moraux de notre profession".

Les trois axes de l'Union des Entreprises du Tourisme et du Voyage

- Une instance centrale, Conseil d'administration en charge d'actions transversales touchant toute la profession. Une instance autonome par métier (producteur, distributeur, réceptif) en charge des questions qui leur sont propres et donc réellement autonome en terme d'actions et de prises de décisions. Une instance régionale pour défendre les intérêts de la profession dans chacune des régions.
- Une gouvernance représentative et efficace. Le Conseil d'administration sera composé de 3 représentants pour chaque métier, de trois représentants pour les régions (un distributeur, un producteur, un réceptif) et du président de l'APS. Cette instance comprendra un président, un vice-président et un trésorier.
- Une compétence technique assurée par des Comités techniques au service des différentes instances et des adhérents.

A suivre dans le prochain TourMaG.com un résumé des débats.

Où en sont les conventions collectives ? - le partenariat développé par les Offices de tourisme étrangers - Les institutionnels du tourisme, Maison de la France, Odit, comment ça marche ? - L'Europe des agences de voyages - Le tourisme durable "un devoir" dira Jean-François Rial, président de Voyageurs du Monde... - La gestion d'une crise avec la Réunion en exemple.

Lu 2909 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com