TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Léa, à nouveau amoureuse... de Mister Fly !

La life de l'agent de voyages (presque) blonde


Rédigé par Léa le Jeudi 9 Avril 2015

Je déteste l’hiver. Chaque année, j’ai la mine grise, les cernes profondes et le moral au fond des bottes. Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais chez Big-Boss Voyages, les mois de décembre à février sont les plus actifs en période de ventes comme en période de départs.



L’alpha mâle a poussé la porte de Big-Boss Voyages. Il était 11h24 et en une nanoseconde, le soleil brillait, je ne pleurais plus un minet imberbe, pâle et fade de 6 ans mon cadet et mon travail d’agent de voyages blonde devenait d’un seul coup le plus beau métier du monde - Dessin Raf
L’alpha mâle a poussé la porte de Big-Boss Voyages. Il était 11h24 et en une nanoseconde, le soleil brillait, je ne pleurais plus un minet imberbe, pâle et fade de 6 ans mon cadet et mon travail d’agent de voyages blonde devenait d’un seul coup le plus beau métier du monde - Dessin Raf
On a l’habitude de ce rythme mais franchement, après 10 ans de comptoir, travailler tout l’hiver chaque jour de 10h à 20h30 (et ça n’est qu’une moyenne) presque 6 jours par semaine commence à me lasser un poil.

On travaille comme des forçats pendant 3 mois.

Si on arrive à tenir, c’est parce qu’on sait qu’au moment où arrivent les vacances scolaires d’hiver, le rythme ralentit d’un seul coup.

Et comme il y a encore de la place à peu près partout pour juillet/août (en plus, la foule ne se précipite pas encore à l’agence), mars, avril et mai sont les 3 mois où normalement, on peut travailler à peu près sans pression ni stress.

Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas : la très haute saison traine en longueur et l’hiver n’en finit pas.

Giboulées glaciales, vent, dernières minutes, crash aérien, grèves perlées, je n’ai ressenti aucun plaisir en ce mois de mars.

En plus, et sans m’étendre sur le sujet (je suis bavarde mais pudique), deux semaines après la Saint-Valentin, celui dont je pensais qu’il était l’homme de ma vie a fait jouer la concurrence et j’ai perdu. (n’en parlons plus et laissez-moi souffrir en silence…)

L’alpha mâle a poussé la porte de Big-Boss Voyage

Bref, mars 2015 n’a été qu’une succession d’épreuves, de frustrations, de déchirements, de rhumes et de larmes.

Je me disais que mon quotidien d’agent de voyages et ma vie de blonde frivole désormais célibataire n’étaient que grisaille et tiédeur molle.

Le manque d’originalité et d’innovation de ce que les tour-operateurs avaient à me proposer achevait de m’enfoncer dans ma déprime.

Je n’ai toujours rien de prévu pour mes 15 jours de vacances du mois de mai, c’est dire…

Ce matin, comme chaque matin depuis cent jours, j’ai enfoncé un bonnet sur mes cheveux tristes, je me suis faufilée entre les gouttes pour rejoindre Big-Boss Voyages, poussé la porte, grogné un « salut les filles » guère enthousiaste et me suis assise à mon bureau en lançant simultanément mes mails, Amadeus et le logiciel de CRM qui me donne 50 ordres par jour.

Tel un robot froid, j’ai transmis les nouvelles demandes aux filles, traité les files d’appel Amadeus, accompli les tâches les unes après les autres quand soudain…

L’alpha mâle a poussé la porte de Big-Boss Voyage. Il était 11h24 et en une nanoseconde, le soleil brillait, je ne pleurais plus un minet imberbe, pâle et fade de 6 ans mon cadet et mon travail d’agent de voyages blonde devenait d’un seul coup le plus beau métier du monde.

1m95 de virilité et de magnétisme en provenance de Tomar

L’œil pétillant, le sourire carnassier, la mèche impeccable, la chemise blanche savamment entrebâillée sur un torse puissant laissant apercevoir une chaîne en or, la carrure majestueuse, il se tenait devant moi, souple, racé, élégant, sexy et tellement désirable.

Tu vois James Bond ? Le même en méditerranéen. 1m95 de virilité et de magnétisme en provenance de Tomar, connu pour être le plus beau village du Portugal.

Le rose m’est monté aux joues, mes genoux ont flageolé, j’ai senti mes barrettes fondre et mon chignon tomber en cascade sur mes épaules.

J’ai alors bredouillé un inintelligible « Carlos, que fais-tu ici ? ».

J’ai fermé les yeux et j’ai prié Sainte Rita, patronne des causes désespérées et Sainte Grazia, patronne des blondes frivoles pour qu’il me réponde « Tu es la quintessence de notre métier et tu mérites le meilleur. Quitte ton bureau, je t’emmène à Bora-Bora en première classe. Emporte juste ton passeport, nous n’avons besoin de rien : nous vivrons nus, je cueillerai des fruits et chasserai le poisson à mains nues pour toi ».

J’ai ouvert les yeux et Carlos a ouvert sa bouche d’or.


« Tu as peut-être entendu parler de MisterFly ? » (tu parles, ça fait 3 semaines que la profession ne parle que de ça…) « J’ai sélectionné 10 agences de la région parisienne et je suis venu vous présenter notre concept. Si tes collègues et toi avez un peu de temps à me consacrer, bien sûr »

Carlos, si tu savais… je suis prête à te consacrer ma vie…

Carlos, si tu savais… je suis prête à te consacrer ma vie… alors je peux te consacrer tout le temps qu’il faudra. Carlos a alors dégainé son ordi, ouvert le système de recherche de MisterFly et m’a proposé de faire des recherches moi-même pour que je puisse me faire une idée des fonctionnalités du moteur.

En quelques clics, j’ai fait un booking (un Paris/Bora Bora pour lui et moi, mais, classe jusqu’au bout, il a feint de me pas saisir l’allusion).

Il a répondu à toutes mes questions : sur la puissance de la techno qui fait vivre le moteur, sur les fonctionnalités du back-office, sur le fait qu’on peut aller faire connaissance avec les agents du help-desk agences sur les Champs Elysées (des vrais gens avec l’accent parisien qu’on peut même toucher et qui acceptent les bisous, ça change…), sur la politique de rémunération des agences et sur les frais qui seront pris sur le futur site de vente directe…

Il m’a laissé sa carte (comme si j’en avais besoin…). J’ai fait un effet de cheveux et lui ai fait remarquer que je n’avais pas son numéro de portable, qui me serait bien utile en cas de gros pépin (il m’a promis que le help desk répondait en quelques sonneries. J’ai décelé une seconde d’hésitation qui me laisse croire qu’il avait très envie de me lâcher son 06 mais qu’il ne voulait pas avoir l’air d’être un garçon facile…)

Il est reparti comme il est venu, dans un halo de lumière, nous laissant excitées comme des folles à la perspective d’avoir enfin un partenaire aérien innovant, avec une offre aérienne, tant régulière que low-cost et charter, profonde et compétitive, ainsi qu’un service clients personnalisé, rapide et de qualité.

Et moi, j’ai choisi où j’irai en vacances au mois de mai : à Tomar, pour me refaire une santé et trouver un clone de Carlos.

Lu 7602 fois

Notez


1.Posté par alice le 13/04/2015 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Quel bel article pour une belle personne.
Idéal pour commencer de très bonne humeur le lundi...
Merci Léa
Ps : moi, j'ai son numéro en 06...:)

2.Posté par fox le 13/04/2015 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une si belle déclaration va faire des jalouses et peut etre des jaloux ...
j apporte mon soutien aux propos de Lea
carlos est un super heros !!!

3.Posté par LECLERCQ le 13/04/2015 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou Léa,

Tu es "croc" de Carlos , normal,(t'es pas la seule fait gaffe) et comme écris Alice plus haut , c'est une belle personne au sens propre du terme ce qui ne gâche rien .

Par contre, tu ne connais pas Resaneo le site 100% B2B ( et qui le restera)?

Là je t'avoue que tu m'en bouches un coinggg ! Les Low-cost , les charters mais aussi les vols Reg en super tarifs négo et qui les mélangent et tout et tout ! ) .

Je vais te donner un tuyau mais ne le répète à personne , promis ?? IL FAUT LIRE : TourMag.com : http://www.tourmag.com/Resaneo-pour-la-billetterie-aérienne-maintenant-c-est-Just-book-it-_a54116.html .

Ce journal d'actualité du Tourisme est très complet .

Tout le monde est dans la boucle et lit TourMag.com et donc connait ....Resaneo .
Un tour d'horizon te permettra de sortir un p'tit peu de ta bulle .
V'là 2 ans 1/2 que des parts de marché t'échappaient dis donc ! (c'est Julie La brune de la Quotidienne qui devait se frotter les mains) ! Je me disais bien qu'elle avait l'air plutôt épanouie , ces derniers temps ! J'ai maintenant l’explication !

Tiens parlant de Bulles justement : Resaneo, c'est aussi les soirées "bulles" , tu sais le cocktail dans un manoir avec pleins de Champagne au salon du Ditex la semaine dernière ; le Before...juste avant l'After de TourMag.com : Ne me dis pas non, je t'y ai vu !

Allez va sans rancune , tient faudrait que je pense à te demander un autographe la prochaine fois ! JPol

4.Posté par Pas la bonne methode le 13/04/2015 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean pol il faut revoir tes techniques de drague ;--)
L approche frontale c est pas la bonne methode

5.Posté par Armelle le 15/04/2015 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je confirme que la méthode de Jean Pol c'est pas la meilleure.
Mais son site marche de tonnerre !

6.Posté par Marina le 16/04/2015 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hâte de voir Misterfly même si effectivement, Resaneo fonctionne plutôt très bien !

Par contre, je trouve inappropriés les 2 commentaires de pseudos "drague/frontal" ... ?
Je serais curieuse de voir quels mots pourraient-être vu comme tels. (Un peu puéril quand même, non ?) ;--)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com