TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Léa : pourquoi les tour opérateurs veulent-ils la mort des agents de voyages ?

La life de l'agent de voyages (pas si) blonde


Rédigé par Léa le Mardi 26 Juin 2012

Bon, les filles (et les gars…), cette fois ci, on ne rigole plus. On doit arrêter de se mentir : l’heure est grave. On commence à parler sérieusement de downsizing, de repli, de menace sur l’emploi et même de plans sociaux… Air France a dégainé ce jeudi : plus de 5 000 postes seront supprimés en 2012 et 2013 !



Léa se met à la comptabilité - DR
Léa se met à la comptabilité - DR
On recompte ? 5 122 très exactement…

Logique puisque la flotte va être réduite et qu’on demande au staff de faire plus d’heures. J’ai beau être assez peu matheuse… moins d’avions, davantage d’heures de travail par salarié : Air France n’a plus besoin de tout le monde…

De toute façon, ça sent le roussi un peu partout chez les transporteurs aériens : comme presque tous les autres stewards et hôtesses embauchés par Easyjet en janvier 2012 à la base de CDG.

Le CDD de mon Nico ne sera pas renouvelé. Easyjet a vu trop grand lors de ses derniers recrutements et il n’y a pas assez de boulot pour tout le monde. Bref, mon Nico sera au chômage dans 3 semaines.

A Orly, la compagnie orange propose à certains quelques « deuxièmes CDD » pour passer l’été, mais d’après la rumeur publique, il semble que personne ne soit transformé en CDI ce mois ci. Pas très rassurant…

Cette semaine, Easyjet a aussi annoncé la réduction de sa capacité au départ des aéroports espagnols de 7%. Au départ de Madrid, c’est moins 20%.

Le staff sera déployé sur d’autres bases. Ah oui ? A Budapest peut-être… mais pas à Paris.

Dans les services transports des TO, on est tendus...

Chez les TO, ça commence à trembler…

FRAM annoncerait plus de 300 licenciements, Thomas Cook flippe en attendant un éventuel acheteur, TUI dégraisse, chez Go, c’est « sauve qui peut » et partout, chacun regarde avec inquiétude les courbes de vente déprimantes.

Mes indic’ chez les TO me disent que dans les services transports, on est tendus et qu’on étudie les possibilités d’annulations de chaines, de régulation et de doubles touchers. Même en dernière minute.

On peut parler des « surcharges fuel » ?

Comment, dans nos petites agences, on explique au client que « pour tout départ sur les Baléares en charter (pardon, en vol spécial, ça fait moins vulgaire…), nous sommes contraints de répercuter l’augmentation du coût du carburant en réajustant les prix des forfaits de 8 € par pax » ?

Prenez une calculette. On gagne genre 80 € par pax sur les dossiers achetés aux TO. OK, c’est presque rien… mais les temps sont durs alors on ne va pas faire la fine bouche.

Le TO nous réclame 8 € par pax. Chez Big Boss Voyages, le dossier moyen, c’est 2,4 pax. On va donc payer 19,2 € de supplément. On a payé, on doit réajuster le client…

Combien ça nous coûterait ?

Entre le temps de rédaction du courrier (« le temps, c’est de l’argent », comme dit ma grand-mère), le coût d’affranchissement (4,38 € le R1), le temps d’explication au client (« comment ça, l’augmentation du prix du pétrole ? à la pompe, il baisse… vous vous moquez de moi ? »), le stress d’annoncer au client un truc qu’il ne va pas aimer (« comment ça, les petites lignes du contrat ? »), le temps de dévalider la facture et d’en refaire une… franchement, est-ce que ça vaut 19,2 € ?

Pour moi, la réponse est « non ». On s’assoit dessus. Et Isa râle parce qu’elle a déjà enregistré la facture, qu’elle doit passer un avoir et une nouvelle facture.

Comme les pièces comptables sont « dématérialisées », on doit en plus les imprimer nous-mêmes (« Isa’, faut remettre de l’encre.

J’ai essayé de changer la cartouche mais j’ai juste réussi à faire tomber la poudre
»), comme les carnets de voyages…

Avec les hausses devises, on peut se demander pourquoi on se lève le matin…

Bon. Les surcharges fuel, on fait avec… mais il y a un truc plus grave : les hausses devises. Ca… c’est du sérieux !

« Le cours de l'€ ayant fortement chuté par rapport au cours de la majeure partie des devises utilisées pour le calcul de nos prix, nous sommes dans l'obligation de réviser nos prix (...)

Les prix qui figurent dans nos brochures en cours de validité ont été établis sur la base des devises au 1er septembre 2011. (à cette date), l'€ s'échangeait à 1.44 USD
» blablabla…

C’est vrai qu’en passant de 1 € = 1,44 $ et 1 € = 1,24 $, la valeur de l’euro s’est dégradée de 14%. Quand tu marges à 20%, c’est facile à calculer… tu achètes un truc à 1000 $ sur une base de change à 1,44, tu penses l’acheter à 695 € donc tu le vends à 695/0,8 = 869 €… et si tu le payes sur une base de change à 1,24, tu l’achètes en fait à 806 €.

Donc, tu n’as gagné que 63 €. Et j’ai beau refaire le calcul 12 fois, 63 / 869, ça fait 7%. Et ben, franchement, on peut se demander pourquoi on se lève le matin…

Maintenant, prends une calculette et refais les calculs… si tu as margé à 14%, tu n’as rien gagné. Si si… je t’assure ! calcule encore. Et arrête de regarder cette corde qui te tend les bras…

Bon… si tu as une comptable comme notre Isa, il n’y a pas de problème : elle achète ses dollars à l’avance en fonction des ventes de l’agence.

Donc, le dossier vendu quand l’euro valait 1,44 $, elle le paye à 1,44. Et ta marge n’est pas dégradée… ça s’appelle la « couverture change ».

Si Isa y arrive, je ne comprends pas comment les gros TO (qui payent des fortunes des directeurs financiers) n’y arrivent pas.

Je vous donne un autre exemple de la mauvaise foi des TO ? Le taux de commission réduit sur les promos. Un truc magique. Le TO publie un prix (au hasard, une semaine en club all inclusive) à 699 €. Tu gagnes 14% là dessus.

Reprends ta calculette (je ne t’avais pas dit que tu pouvais la ranger…) 699 x 14% = 98 € par personne (j’arrondis pour faire simple). Le TO encaisse donc 601 €.

Imagine maintenant que le TO fait une promo à 649 €. Tu ne gagnes plus que 10% (si… regarde les petites lignes de ton contrat : sur les promos, tu ne gagnes que 10%). Le TO va encaisser 649 – 10% = 584 €.

Tu as bien lu : le TO encaisse 17 € de moins (sur 601 €… soit une baisse de revenu de 3%) et toi, tu gagnes 65 € au lieu de 98 €, soit une baisse de 33% de ta commission.

Franchement, je serais TO, et je voudrais te tuer, je ne procéderais pas autrement…


Lu 8111 fois

Tags : lea
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com