TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Léa se lâche : Commerciaux, je vous aime !

La life de Lea, l'agent de voyage blonde


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 3 Juin 2010

Je pourrais les reconnaître entre mille : le cheveu brillant et impeccable, les pompes bien cirées et de plus en plus pointues (ce qui n’est que justice, car il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que les filles qui souffrent à cause de leurs chaussures…), le costume bien coupé, les dents blanches…



Léa se lâche : Commerciaux, je vous aime !
Mardi, je ne savais pas ce qu’ils avaient tous… normalement, on en voit un ou deux par semaine, mais là… ils ont débarqué à 3 reprises à l’agence.

Je crois que je pourrais les reconnaître entre mille : le cheveu brillant et impeccable, les pompes bien cirées et de plus en plus pointues (ce qui n’est que justice, car il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que les filles qui souffrent à cause de leurs chaussures…), le costume bien coupé, les dents blanches…

Je ne sais pas comment ils arrivent à mettre dans leurs cartables autant de brochures, de manuels de vente, de flyers divers et variés… du coup, ça doit peser une tonne et ça leur fait de jolis bras… J’évoque ici bien sûr les commerciaux…

Anyway… le commercial tourisme passe sa life en éductour (je n’ai pas encore écrit mon post sur les éductours d’ailleurs… bouge toi un peu ma fille… tu l’as promis…) donc, il a plutôt une jolie mine.

Certes, il arrive qu’en éductour, il doive à la fois faire le clown, l’assistante sociale, le garde-chiourme, l’infirmière et le pompier sexuel donc…

Le commercial a parfois des petites cernes… mais il arrive en général à les camoufler (à peu près) grâce au soutien sans faille de l'auto-bronzant et des lunettes de soleil…

Le commercial tourisme n’est pas non plus un travailleur acharné devant l’éternel. Je ne tiens pas à faire ma gossip-girl mais j’en fréquente depuis neuf ans, alors ils commencent à se confier un peu…

Pas facile d’arriver avant 10h dans les agences, pas question de venir entre midi et 14h (mais bon… il nous arrive bien souvent de leur proposer de rester déjeuner au bistro du coin avec nous…) et surtout pas après 17h.

Je recompte : 10h30 / 17h : Ça fait pas vraiment des grosses journées…. Et qu’on ne me raconte pas qu’ils ont des trucs à faire genre préparer leurs rendez-vous et rédiger des rapports de contacts… parce que sinon, le lundi, ils font quoi ? (branler la girafe en réunions… bon, d’accord…)

En fait, j’aime bien mes commerciaux (c’est politiquement incorrect ou j’ai le droit de dire que je suis un peu tombée amoureuse 2 ou 3 fois ?) mais bon… on n’épouse pas un mec qui passe sa vie à emmener des minettes d’agences de voyages visiter des hôtels au Maroc ou à Maurice.

Enerver sexuellement une petite écervelée

Pour peu qu’il bosse pour un petit TO ou une compagnie européenne non-européenne, le commercial se voit aussi attribuer un secteur à la c... genre 20 départements dont on ne sait même pas où ils sont… et imaginer mon futur chéri à l’Ibis de Cherbourg ou de Dijon, je ne peux pas…

Parce que si le commercial TO a dragué la Léa de l’agence *>§@é&*$=µ% à Paris Nème arrondissement (certaines info’ sont censurées… je ne vais quand même pas vous dire où je bosse non plus…) il est capable de faire du gringue (quoi ? j’ai écrit « faire du gringue » ? (penser à demander à ma grand-mère d’arrêter de rewriter mes posts).

Il est capable, ce salaud là, disais-je, d’énerver sexuellement une petite écervelée d’une agence de Cherbourg (ou pire, de Dijon) et de lui faire son affaire dans une improbable chambre d’hôtel Ibis.

Tout ça pour prendre des parts de marché… Et ça, c’est insupportable.

Alors… puisque je ne les épouserai pas, voici quelques messages perso’ pour mes commerciaux préférés et aussi pour tous les commerciaux du monde qui démarchent les agences de voyages… (mes sœurs en agences, ne me remerciez pas… je fais ça par pure abnégation pour nous faire gagner du temps à toutes…)

1 - Non, vous ne dérangez pas, et on est même assez contentes de vous voir mais (parce que oui, il y a un « mais »), on n’est jamais assez nombreuses au comptoir, ce putain de téléphone n’arrête pas de sonner, et non… on n’a pas trop le temps ! mais si… mettez vous là, on est à vous tout de suite (enfin « à vous » façon de parler… reste clame mon garçon…)

2 - On se fout comme de l’an 40 que vous ayez 12% de capacité en plus sur les charters du mardi ou que vous lanciez la Bulgarie cet été.

En revanche, on veut bien des infos précises et concrètes sur les nouveaux hôtels qu’on ne connaît pas, que vous nous indiquiez les 2 ou 3 trucs sympa qu’on pourrait mettre en valeur pour convaincre les clients que là… oui, ils peuvent y aller les yeux fermés…

J’aime les commerciaux qui se souviennent de nos prénoms...

3 - Quand vous évoquez un hôtel et que vous dîtes « réfectoire » au lieu de « restaurant », on comprend que c’est du vécu et que le lapsus est assez révélateur… alors, n’essayez pas de vous raccrocher aux branches.

Si vous êtes allés en éductour (avec d’autres agences parce que nous, on n’a pas été invitées), on aimerait bien que vous nous disiez honnêtement que la photo sur la brochure, là, en page 38, elle est truquée et que non, y’a pas la mer face à l’hôtel… surtout si vous le savez.

Ça nous éviterait de nous prendre une volée de bois vert au retour des clients à qui on a vendu un truc en vous faisant bêtement confiance.

4 - Si on vend une desti’ chez vous et pas les autres, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison : alors essayez de comprendre pourquoi on ne vend que celle là (ou, au moins, posez nous la question…) plutôt que nous baratiner sur la desti’ que vous aimeriez bien qu’on vende (essayez juste d’accepter le fait que vous n’êtes pas tout seul sur la desti’ en question)

5 - Les commerciaux des compagnies aériennes… si on a vendu une fois un Paris / Bangalore en business à une société qui d’habitude n’achète que du Paris / Bordeaux, et qu’on ne sait pas pourquoi ils ne sont pas retournés à Bangalore depuis, c’est parce qu’on ne demande pas systématiquement à nos clients ce qu’ils vont f... à Bangalore.

Parce que ça ne nous passionne pas… on comprend que vous adoreriez qu’on en vende tous les jours mais, on ne va pas proposer aux sociétés de retourner à Bangalore quand elles ne nous appellent que pour réserver des Paris/Bordeaux.

Mais on n’a pas de problème à vous filer le numéro de la société en question. Mais (mon garçon), tu perds ton temps, là…

Alors, sinon… ceux que j’aime :

1 - Les commerciaux qui se souviennent de nos prénoms et qui ne nous donnent pas du « ma cocotte » ; je ne suis la cocotte de personne (même s’il m’arrive, je le sais, de roucouler un peu… mais c’est pas le même oiseau, merci)

2 - Ceux qui savent se servir d’Amadeus. Et s’ils connaissent le format spécifique à leur compagnie pour tarifer les négo’, c’est mieux… pare que comme y’a pas deux compagnies qui font la même chose…

3 - Ceux qui vont droit au but mais qui ne récitent pas leur leçon (genre : ceux qui nous épargnent les discours sur les augmentations de capacité sur la Bulgarie).

Parce qu’ils nous écoutent et essaient de cerner nos besoins avant de nous vendre leurs salades (moi, je fais comme ça avec mes clients : ça m’a l’air d’être juste du bon sens, mais visiblement, tout le monde n’en est pas doté…)

4 - Celui qui me parle murmure des mots doux comme si j’étais une princesse, qui trouve ma conversation passionnante, qui a l’œil turquoise qui pétille, qui a toujours une invit’ pour des séjours gratuits « parce qu’il faut bien que je connaisse pour bien vendre ».

Alors lui, je ne le connais pas. Si quelqu’un pouvait me filer son téléphone…

Lu 10837 fois

Notez


1.Posté par Michael MARY le 07/06/2010 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Papier consternant, humour à 2 balles, stérile et inutile !
Je l'aurai lu dans Le Parisien, j'aurai compris. Stéphane Guillon aurait interprêté ce même papier, j'aurai ri car lui, a du talent !
Aujourd'hui continuer à véhiculer une telle image de la femme agent de voyage dont on peut se demander si c'est la passion du tourisme qui la motive ou de trouver un l'homme de sa vie parmi ses clients affaires... est inacceptable dans un format qui se dit pro !
Et que l'on me fasse pas le discours... huuumouuur ! Second ou 3è degré...
Trop facile de justifier ainsi la médiocrité. C'est du degré 0...
Et notamment parce que ça a 30 ans comme blague de la pouffe agent de voyage !
Alors je pense que l'auteur de ce papier n'a jamais été agent de voyage ou alors l'a été, mais il y a bien longtemps et je suis heureux de ce changement de carrière ... la profession toute entière doit être soulagée... même si la nouvelle n'est pas non plus une réussite... mais bon je veux bien encore donner une chance de ce côté là.



2.Posté par sophie le 07/06/2010 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
j'adore vos articles qui sont plein d'humour et de vérité. cela fait du bien ça nous change des articles: lui coule, lui ne va pas très bien, l'autre a perdu son iata

bravo vivement la suite

3.Posté par Denis PIngris le 07/06/2010 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Môssieur Michaël,
Si j'ai bien compris vos propos seuls les membres d'une pseudo intelligentsia parisianno-parisienne ont l'heur de vous faire rire et hors d'eux point d'humour !
C'est vrai qu'il est de bon ton de se pâmer d'admiration devant les Guillon, Nauleau et autres Zemour et pourtant Môssieur ils n'ont pas le monopole de l'humour...si tant est qu'ils en aient...de l'humour !
Le second degré ? Pouah quel horreur, quel dégout : Cachez cet humour que je ne saurais comprendre !
"La profession toute entière doit être soulagée" LA PROFESSION, le mot sacré est lâché ! Mais de quelle profession parlez-vous là Môssieur ? De la vôtre peut-être, mais pas de la nôtre, pas de celle de ceux et celles qui comme moi ont découvert le blog de Léa sur Facebook et qui se régalent de lire sa prose certes légère mais tellement rafraichissante !
Peu nous chaut que Léa soit agent de voyages ou pas , qu'elle soit blonde ou brune, qu'elle s'appelle Léa ou Marcel, nous aimons Léa !
Pour conclure, au risque de vous heurter, je me permettrai de parodier le grand Marcel Pagnol : LA PROFESSION, Monsieur, elle vous...!

4.Posté par YANN G le 07/06/2010 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un peu d'humour ca fait pas de mal!
on les aimes nos commerciaux... ( pour ma part se sont plus les jolies commerciales, dent blanche, tailleur H&M, et sac a main longchamp)...
Je devrais faire le même article mais d'un rare point de vue masculin agent de voyages...

Car les éductours parlons en! 30 demoiselles, et 3 mecs... ( enfin mec... ) je vous jure que l'article serait croustillant !

5.Posté par Pascal le 07/06/2010 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parle en tant qu'ancien commercial et me retrouve totalement dans ce post (sauf que je déteste les chaussures pointues).
Avec une verve pareille, nous aurions pu vivre une idylle aussi torride que mouvementée ma chère Léa, mais "o tempora, o mores..."
Merci pour ce voyage initiatique pour certains et nostalgique pour moi!

6.Posté par un commercial le 07/06/2010 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je suis stupéfait à la lecture de ce lamentable article tellement loin de la réalité du terrain des commerciaux. Cela fait un certain nombre d'années que je fais ce métier pour une grande marque et je crois avoir une certaine experience de ce job.
Voilà la réalité :
2 eductours maximum par an et l'ambiance baisodrommne années 80 c'est bien fini
Des appels à tout heure sur le portable sans tenir compte des samedi, rtt, congés
Des centaines de kilometres parcourus pour s'entendre dire: "je n'ai pas le temps de vous recevoir" alors qu'on avait prévenu de la visite
Des soirées, workshop ou il faut attendre le dernier agent de voyage parti pour enfin rentrer chez soi à pas d'heure , mais quand le champagne est gratuit, on a du mal à les faire décoller du bar ...
Ah j'oubliais les heures de phoning passées à reconfirmer l'invitation au diner chic et cher et finalement avoir quand meme des no show sans meme un petit mot pour prévenir avant ou s'excuser aprés... le savoir vivre n''a pas franchi les portes des agences de voyage il semblerait'
Enfin si on ne vient pas avant 10h dans une agence, c'est parce que nous savons que nous ne sommes pas forcément les bienvenus car vous démarrer doucement le matin, et aprés 17h vous etes fatiguée non receptives , la tete déjà au prochain épisode de plus belle la vie ou secret story...
Bref , j'invite notre chère Léa à un vis ma vie de commercial enfin qu'elle puisse se rendre compte par elle meme du décalage entre des clichés has been et la vérité du vrai commercial

7.Posté par firdaous le 07/06/2010 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ben moi j'ai bien souris en lisant cela. Faut prendre ce billet avec humour et non en faisant comme ci ca vous choquez cher Michael !


8.Posté par pascal le 07/06/2010 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus belle la vie ou secret story... Et c'est lui qui parle de "lamentables clichés"
Je comprends pourquoi ce commercial doit perdre des heures à essayer vainement de faire venir des agents à ses éductours et ses soirées. Qui voudrait passer ne serait ce que 5 mn avec un abruti pareil???????

9.Posté par Michael MARY le 07/06/2010 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allez, je termine la journée avec une mise à jour.
Je tiens à remercier Tourmag pour une de ses qualités et il n'est pas dit que je soit un ingrat. Merci de laisser cet espace de liberté en permettant aux lecteurs d'exposer leur avis. Ce n'est pas le cas partout... ça mérite d'être souligné.
Je remercie aussi Firdaous pour avoir été le seul qui ne s'est pas senti le besoin d'être agressif pour exposer son point de vue. Et ça aussi, ça mérite d'être souligné car j'avoue être étonné du ton de certains... mais le mien pouvait paraître peut être aussi agressif..et si c'est le cas je m'en excuse.
J'avoue que je trouve vraiment énervant ces clichés sexistes surtout lorsque c'est destiné aux professionnels alors qu'il est déjà pas facile de lutter contre ces mêmes clichés dans la société en général... alors OK Léa, c'est un concept basé sur l'ironie et l'auto dérision, mais admettez que c'est quand même un exercice facile.. et si la facilité est certes "rafraîchissante" pour reprendre les propos de mon cher Denis, elle est tellement d'actualité qu'elle en devient déprimante de banalité, et d'un manque cruel de créativité.
Mais tout le monde a le droit d'apprécier... comme de trouver ça nul... et surtout de le dire... merci encore à Tourmag au passage pour ce droit de réponse ! Et de 2... décidément, je ne tiens vraiment pas à passer pour un ingrat !
Juste 2-3 réponses pour Denis... la dernière fois que j'ai lu le mot "Môssieur", c'était Obélix bien fâché contre son meilleur ami... aussi je prends cette condescendance pour un lien fraternel entre nous deux... aïe, condescendance... j'aurai pas dû, un mot bien compliqué mais certes assez courant dans la pseudo intelligentsia parisiano-parisienne (ça aussi c'est long!) dont je suis censé faire parti...ah bah non, je suis pas Parisien, un vrai gars de la campagne... je bosse même pas sur Paris...ceux qui m'ont reconnu aujourd'hui pourraient même dire de la brousse... :)
Mais j'avais faussé le jeu en citant le Parisien... pour un peu, je mettais la Voix du Nord ou Le Dauphiné Libéré et l'intelligentsia se transformait en inculture provinciale ! Cliché quand tu nous tiens !
Donc non Denis, tu n'as pas bien compris mes propos, mais c'est certainement de ma faute...j'ai agit sous le coup de la colère et donc tout s'agite alors confusément alors soit je ne t'en veux pas.
Rectificatif pour terminer : Guillon a contrario de Naulleau (1 L, 2 L, pas bien grave) et autres Zemmour (1M ou 2M? pareil) est vraiment un comédien et un humoriste... les autres non... chroniqueurs, éditeur (pour Nau...eau vous corrigerez par vous-même), journalistes, écrivains... tout ce que tu veux mais surtout pas humoriste...
Voilà à quoi mènent les raccourcis et la facilité... à la médiocrité !

J'espère sincèrement que le prochain billet me fera sourire, voire qui sait, rire, et promis je le dirai !

Bonne soirée à tous !

10.Posté par Denis PINGRIS le 07/06/2010 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Michaël : Non l'intelligentsia parisienne ne se serait pas transformée en inculture provinciale...en tout cas pas pour moi qui suis un pur produit provincial né et élevé dans un village du Berry et farouchement attaché à mon hameau (2 maisons) gersois.
J'aime ta référence à Astérix et Obélix dont l'intégrale est en bonne place dans ma bibliothèque, mais je en utilisant le terme Môssieur je pensais plutôt à Pagnol.
Ceci étant, il n'est pas question pour qui que ce soit de te denier le droit de ne pas aimer la prose de Léa, c'est ton jugement péremptoire ("Papier consternant, humour à 2 balles, stérile et inutile ! ") et ton allusion à Guillon qui m'ont irrité.
Toutefois, si je veux bien admettre que tu ne sois pas d'accord avec la vision de Léa, je relève dans ta réponse une phrase que je ne peux laisser passer dans la commenter : "'c'est un concept basé sur l'ironie et l'auto dérision, mais admettez que c'est quand même un exercice facile." Installes-toi devant une feuille ou un clavier et tu verras que l'exercice est loin d'être facile et que le fameux syndrome de la page blanche n'est pas un mythe...allez chiche !
Sans rancune !


11.Posté par UN COMMERCIAL le 08/06/2010 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour l'article 6
je crois savoir qui tu es et tu as raison de souligner tout cela
rajoute aussi que nous servons bien pour arrondir les angles quand les erreurs arrivent et qu'il faut faire du geste co pour arranger tout le monde
quant a toi pascal, tu devrais etre moins vindicatif ( l'epoque des rdv fantomes et des croissants le matin en agence est revolue ) - nos employeurs nous paient a faire autre chose ) - J'ESPERE QUE TON EQUIPE NE TE RESSEMBLE PAS

12.Posté par Pascal le 08/06/2010 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponses aux commerciaux et à Michael
Chers amis (je rigole bien sur, j'emprunte le style faux cul et "condescendant" de Michael!-promis Michael j'irai chercher dans un dico ce que condescendant veut dire mais avant faut qu'j'apprenne à m'en servir du dico... je ne suis qu'un agent de voyages........), vous êtes les portes drapeaux (et malheureusement fiers de l'être) de ces gens tristes dans une triste époque. Faire des oeillades à Léa et des bonnes affaires étaient possible il y a 10 ans, pourquoi plus maintenant? Ce métier est et sera ce que vous en faites. Carpe diem nom d'une pipe!!! Vous valez surement mieux qu'un caporal de l'armée rouge... enfin j'espère. Je vous vois arriver à l'agence et vous êtes fades, gentils, certes, mais sans truculence ni envie. Réagissez, il est encore temps!
Quant à toi Michael, sans vouloir te vexer, ta prose est infiniment moins savoureuse que celle de Léa. Quant on en arrive à comptabiliser les fautes d'orthographe dans un post qui, par définition est écrit rapidement, c'est que l'on manque cruellement d'arguments..... tu viens encore de le prouver.
C'est vrai que c'est un espace de liberté mais, s'il te plait, épargne nous tes frustrations
Adichat à tous!!!

ps: Je ne veux surtout pas que m'on équipe me ressemble, c'est notre diversité qui fait notre richesse...

13.Posté par UN COMMERCIAL le 09/06/2010 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pascal, plus de reponse... pas de reponse.... l'epoque kuoni est revolue?

14.Posté par vraze le 10/06/2010 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
eh bien dites donc !!! autant de commentaires haineux .... et inutiles... pour un simple post qui n'avait pour but que de faire sourire et de titiller gentiment nos chers commerciaux .... j'en reste coîte !!!
cher Yann G, j'ai beaucoup ri de ce post feminin, je te prends au mot et j'attends avec impatience un post avec le point de vu masculin ... mais qui risque de faire couler encore plus de haine et d'incompréhension ... votre monde est bien triste Messieurs ...

15.Posté par Angel le 23/07/2015 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je viens de relire ce post après 5 ans et je viens de me rendre compte que non seulement la vie a beaucoup changé, mais aussi les clichés des uns vis-à-vis des autres. J'ai eu la chance d'être d'abord dans un call center pour une agence web (l'horreur), puis derrière un comptoir (comme Léa) et maintenant depuis 16 ans commercial. 2 TO et une entreprise étrangère comme employeur en passant par une société de conseil (à mon compte).
Je crois, vraiment, que les représentants de deux métiers ne se connaissent pas ou alors mal. D'un côté, le cliché des commerciaux qui se lèvent à 9h pour aller en agence à10h et qu'ils passent leur vie dans les chambres d'hôtel en sautant sur la première écervelée ça n'a jamais été vrai ou du moins à l'époque de Bronzés. De l'autre côté, les agents et la ribambelle de clichés : imbue, hautaine, pouffe, "répond pas aux mails", dépressive, énervée, toujours auprès ses gosses, etc.... Que des mauvaises images ! D'un côté comme de l'autre. Mais malheureusement qui cachent la vraie image de la profession. A cause de quelques "spécimens" on occulte que la très grande majorité d'entre nous comme d'entre vous, sommes bosseurs, impliqués, motivés, acharnés et qu'on a envie de faire plaisir à nos clients (peu importe qu'il s'agisse de particuliers ou des agents de voyages).
Je ne me lève pas les matins en me disant : "comment je peux faire pour ne rien bran...ler aujourd'hui?".
Un commercial doit préparer ses tournées, prendre ses rendez-vous, faire tourner son fichier par appels téléphoniques, établir de rapports, justifier des actions co qu'il compte monter, préparer les mailings, suivre les mailings promotionnels, proposer des incentives, les suivre et les justifier, se former, gérer ses budgets, réserver ses billets d'avion ou ses chambres d'hôtel pour ses tournées, synthétiser les tendances du marché, remonter la veille concurrentielle, dépatouiller les agents qui ont de problèmes particuliers, faire de gestes commerciaux, les justifier auprès de sa hiérarchie, etc....
Bref. Pas mal de choses.
J'imagine que du côté des agents la liste doit être aussi longue.
Mais quand je rencontre un PDG de réseau qui me dit que chez eux "ils font tout pour automatiser les flux et les tâches annexes pour permettre à leurs agents de se concentrer sur une seule mission: vendre....car les agents sont par définition feignants", j'avoue que ça, n'aide pas à donner une bonne image des agents.
Enfin, le pense que les uns ne peuvent pas exister sans les autres donc on a pas le choix, faisons du mieux ce que nous pouvons pour que tout le monde soit content.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com