TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les offices de tourisme vont-ils être supprimés ?

le sénateur PS Luc Carvounas préconise leur disparition progressive


Rédigé par La Rédaction le Lundi 27 Avril 2015

Dans un livre à paraître courant juin 2015, Luc Carvounas, sénateur PS spécialiste du tourisme, préconiserait la suppression progressive des offices de tourisme et la mise en place d'une taxe sur les visas à l'entrée en France.



Sénateur PS, Luc Carvounas est un spécialiste du tourisme - Photo D.R.
Sénateur PS, Luc Carvounas est un spécialiste du tourisme - Photo D.R.
Luc Carvounas, sénateur PS, publiera, à la Fondation Jean-Jaurès, en juin 2015 un livre dans lequel il donne ses idées pour l'établissement d'une nouvelle politique publique pour le tourisme en France.

Selon le Journal du Dimanche, il y préconiserait la suppression progressive des offices de tourisme. Ils seraient remplacés par un puissant opérateur public.

Il y évoquerait également l'idée de mettre en place une taxe sur les visas délivrés à l'entrée du territoire français.

Lu 4006 fois

Notez


1.Posté par erwan le 28/04/2015 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahhh la création de taxe, l''alpha et l''oméga de toutes politiques publiques.
Encore un génie qui aurait mieux fait de continuer à dormir confortablement dans son fauteuil de sénateur et là aussi, aux frais du contribuable

2.Posté par de La Porte du Theil Gaël le 28/04/2015 19:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attendons le livre avant de se prononcer. On ne sait jamais, peut-être qu'enfin un politique aura compris les enjeux de notre industrie touristique....r

3.Posté par Serge LACROIX le 29/04/2015 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Supprimer les Offices de tourisme de France ?

Pourquoi-pas ? Les élus territoriaux ont toujours exercé le pouvoir de créer des Offices de tourisme ; il leur appartient donc de les défaire le cas échéant.

Ce qui surprend de prime abord, c’est que cette idée émane d’un sénateur. Personnellement, je suis directeur d’un Office de tourisme d’une station littorale et je ne connais pas la position de Monsieur Luc Carvounas sur le sujet. Toutefois, et en qualité de simple citoyen et comme beaucoup d’entre-nous, je constate que le Sénat n'a pas été le « fer de lance » du projet de simplification du « mille-feuille territorial » inscrit dans le paquet de lois regroupées sous le vocable NOTRe. Aussi, j’ai envie de dire à Monsieur Carvounas : « chiche » mais à une condition : supprimons les Offices de tourisme si on a le courage de supprimer le Sénat tout en renforçant la représentation de l’Assemblée Nationale dont les membres sont issus du Suffrage Universel.

Très cordialement à tous.

4.Posté par dude le 05/05/2015 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un sénateur qui cherche à se faire remarquer. Qu'il commence par supprimer son poste, parfaitement inutile

5.Posté par Cotourisme le 07/05/2015 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les offices de tourisme locaux sont des vitrines dépassées, à la "gloire du territoire politique" comme vous dites. Il est temps de les supprimer. Ce n'est plus à la sphère publique d'assumer ces missions non régaliennes mais aux opérateurs privés qui émergent dans le nouveau paysage touristique : sites d'économie collaborative, groupements privés de sites de loisirs, d'entreprises agritouristiques, centrales de réservation, prestataires, etc. C'est un gisement de dizaines de milliers d'emplois avec une réinvention du modèle touristique du XXIe siècle : le « cotourisme » dans une économie créative et agile, à la fois globalisée et personnalisée.

6.Posté par Descamps le 09/05/2015 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gaël : pas très gentil pour moi!

7.Posté par Adrien Wexler le 10/05/2015 17:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne faudrait-il pas donner des cours de base d''économie à tous ces élus qui ne pensent qu''à taxer, taxer encore.
Oui, supprimons le Sénat et le Conseil Economique et Social parfaitement inutiles.

8.Posté par Serge LACROIX le 11/05/2015 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Madame ou Monsieur Cotourisme,

Votre vision « ultra-libérale » du management de l’économie est une thèse à prendre en compte, mais elle est très réductrice et surtout non représentative de ce qui motive et génère la création des offres touristiques. Donc à ce titre je ne la partage pas.

Certes, nous avons besoin d’entrepreneurs et de visionnaires pour avancer et faire des territoires des destinations touristiques, mais n’oublions pas aussi que sans intervention des acteurs publics, certaines infrastructures touristiques majeures n’existeraient pas à l’image des grands itinéraires de randonnée et de sites emblématiques tels que le Futuroscope, voire même un pionnier de l’économie collaborative qu’est Gîtes de France.

D’une part l’heure est à l’intelligence et la synergie entre des acteurs publics et privés ; et de ce fait je crois davantage aux vertus de l’économie « mixte » (au véritable sens du terme) qu’à l’ultra-libéralisme. D’autre part, n’oublions pas que les clientèles achètent aussi des destinations organisées en tant que telles, et pas uniquement des prestations touristiques.

Recevez, Madame ou Monsieur Cotourisme, mes meilleures salutations.

9.Posté par Delphine Hr le 28/05/2015 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fait que la France ne maintiendrait peut-être pas son rang de première destination touristique au monde si les visas deviennent payants n'a sûrement pas effleuré son éminence M. le sénateur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com