TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Licenciement économique : qu'est ce qui change pour les entreprises avec la loi travail ?

l'article entre en vigueur le 1er décembre 2016


Rédigé par C.E. le Jeudi 1 Décembre 2016

L'article (L1233-3) de la loi travail concernant les licenciements économiques entre en vigueur ce 1er décembre 2016. L'objectif de ce texte est de rendre accessibles en particulier aux petites et moyennes entreprises les critères qui permettent de savoir si le motif « économique » du licenciement est ou non fondé.



La nouvelle rédaction de l'article L1233-3 du code du travail entre en vigueur ce 1er décembre 2016 © Onidji - Fotolia.com
La nouvelle rédaction de l'article L1233-3 du code du travail entre en vigueur ce 1er décembre 2016 © Onidji - Fotolia.com
L'article L1233-3 modifié du code du travail dans le cadre de la loi travail entre en vigueur ce 1er décembre 2016.

Désormais une entreprise pourra procéder à un licenciement économique en cas :

- de difficultés économiques caractérisées soit par l’évolution significative d’au moins un indicateur économique tel qu’une baisse des commandes ou du chiffre d’affaires, des pertes d’exploitation ou une dégradation de la trésorerie ou de l’excédent brut d’exploitation, soit par tout autre élément de nature à justifier de ces difficultés ;

- de mutations technologiques ;

- de réorganisation de l’entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité ;

- de cessation d’activité de l’entreprise.

"Cette loi donne une définition des difficultés économiques. Elle est faite pour faciliter le licenciement économique et protéger notamment les petites et moyennes entreprises. Ce nouveau texte énumère les motifs économiques. Et cette énumération n'est pas limitative, ce qui signifie qu'un critère non listé pourra être émis par les tribunaux.

Cela ouvre le champ des motifs qui pourront entraîner un licenciement économique
" explique Eric Rocheblave, avocat spécialiste en droit du travail à Montpellier.

La loi donne une définition

Ainsi les entreprises qui enregistreront une baisse de leurs commandes ou de leur chiffre d'affaires sur une période pourront automatiquement procéder au licenciement de certains de leurs salariés.

Des différences ont été établies en fonction de la taille de l'entreprise.

Si elle compte moins de 11 salariés, elle devra accuser une baisse de son chiffre d’affaires ou de son carnet de commandes pendant un trimestre par rapport à la même période de l'année précédente.

Pour une entreprise de 11 à 50 salariés, il faudra justifier d'une baisse de 2 trimestres, pour une entreprise entre 50 et 300 salariés, de 3 trimestres. Enfin pour les entreprises de plus de 300 salariés la baisse devra concerner 4 trimestres.

"Cette loi consacre des critères, cela va diminuer le risque d'appréciation par le juge" conclut Eric Rocheblave.

Lu 1061 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com