TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Low cost long-courrier : l'A321 NEO, un avion providentiel tombé du ciel ?

La chronique de Christophe Hardin (Terciqual)


Rédigé par Christophe HARDIN le Lundi 22 Août 2016

Ce fut la vedette du dernier grand salon aéronautique, celui de Farnborough, en Angleterre. L’A321 NEO a représenté plus de la moitié des commandes d’Airbus et devrait voler vers un succès commercial, et ce, grâce à une conjoncture exceptionnelle.



S’il est un signe de l’attrait des compagnies low cost pour cet avion, c’est bien la commande de 30 A321 NEO LR par Norwegian - DR : Airbus
S’il est un signe de l’attrait des compagnies low cost pour cet avion, c’est bien la commande de 30 A321 NEO LR par Norwegian - DR : Airbus
L’A321 NEO, cette version de l’A321 à long rayon d’action, avait la volonté, lors de son lancement à l’automne 2014, de relever les deux grands défis auxquels allaient devoir faire face beaucoup de compagnies aériennes traditionnelles.

Pour certaines, remplacer leurs appareils existants mais vieillissants et pour d’autres, se doter d’un module adapté, pour transporter plus de passagers, plus loin, avec des avions monocouloirs.

Et ce marché des avions de moyenne capacité que l’on appelle le M.O.M (Middle Of the Market) semble désormais particulièrement juteux…

Il y a d’abord les grandes compagnies américaines (Delta Air Lines, United Airlines et American Airlines), au sein desquelles régnait en maître le vénérable Boeing 757, unique monocouloir capable d’emmener sur des trajets supérieurs à 4 500 km, comme par exemple d’une côte à l’autre des Etats-Unis, entre 200 et 250 passagers.

Le Boeing 757 ne peut plus lutter contre l'A321 NEO

Même modernisé, cet avion, dont la production s’est arrêtée il y a plus de dix ans, ne peut plus lutter contre les nouveaux A321 NEO.

Dès 2014, un géant comme American Airlines s’est converti à l’A321 et la soixantaine de ces avions déjà en service sera bientôt enrichie de versions néo encore plus performantes.

Bien joué aussi de la part d’Airbus de pouvoir, grâce à l’implantation de son usine à Mobile, vendre à ces compagnies US un avion "Made in America".

Concernant les réseaux moyen-courrier, là aussi, le A321 NEO, avec une capacité supérieure quant à l’emport de passagers, arrive avec un coup d’avance sur Boeing et son programme pour moderniser et "stretcher" (allonger) son champion, le 737.

Ne pouvant pas, bien souvent, bénéficier de créneaux horaires supplémentaires, les compagnies traditionnelles recherchaient un avion pouvant transporter plus de passagers.

Là aussi, l'A321 NEO pourra embarquer une trentaine de passagers de plus que le Boeing 737-900, son rival américain.

Bénéficiant déjà depuis quelques mois d’une conjoncture très favorable, voilà également que l’A321 NEO et sa version LR (Long Range), qui arrive bientôt, va profiter à fond de la grande révolution actuelle dans le transport aérien : le low cost long-courrier.

Capable de parcourir plus de 7 000 km, le ciel transatlantique va s’ouvrir à ce bi-réacteur monocouloir, faisant de lui l’arme fatale des compagnies low cost, et dont le rival n’existe que dans les ordinateurs des bureaux d’études de Boeing.

Un appareil providentiel ?

S’il est un signe de l’attrait des compagnies low cost pour cet avion, c’est bien la commande de 30 A321 NEO LR par Norwegian.

On sait que le modèle économique d’une low cost est plutôt d’avoir dans sa flotte un seul, voire deux types d’appareils et un seul constructeur.

La décision de la Norwegian d’inclure dans sa flotte, jusque-là composée de Boeing, l’Airbus A321 NEO confirme assurément la stratégie gagnante d’Airbus sur ce marché.

D’ailleurs, de l’autre côté de l’Atlantique, la compagnie low cost Jet Blue vient de passer commande de 15 A320 NEO.

Spécialiste des vols intra USA, sa dernière affiche représente une carte des Etats-Unis avec, sur la côte Est, une flèche vers notre vieille Europe et une légende : "New possibilities with A321 LR option…".

En 2023, Jet Blue prévoit une armada de 123 A321.

Ce bel avion né à Toulouse sera-t-il également au service de nos compagnies françaises ?

Pour certaines d’entre elles, basées à Orly… ou CDG, de taille moyenne… ou beaucoup plus grosses, c’est maintenant qu’elles doivent, c’est une obligation, se lancer dans la bataille du point à point long-courrier à bas tarifs.

Voilà donc, dans cette nouvelle ère low cost un avion, oserai-je dire… qui tombe à pic ? Non. Disons providentiel, même si Boeing n’a pas dit son dernier mot.

Quoiqu’il en soit, que vous rentriez de vacances sur un Airbus, un Boeing, à pied en voiture ou en train : Bonne rentrée à tous !''

Low cost long-courrier : l'A321 NEO, un avion providentiel tombé du ciel ?
Christophe Hardin a à son actif plus de vingt années au service de plusieurs compagnies aériennes.

Il est le créateur du site www.terciqual.fr partenaire des transporteurs pour l'évaluation de la qualité, le respect des standards de service et le professionnalisme des équipes au contact du passager.

Il dispense également des conseils aux postulants à la fonction de PNC pour optimiser leur candidature et une préparation adaptée et efficace.

Lu 7417 fois

Tags : hardin
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 15:02 Thalys fête une année complète de croissance


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com