TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





M.-L. Vieuille-Féral (FRAM) : "Il faut arrêter de nous voir comme une marque à l'arrêt"

FRAM a cédé ses actifs en Tunisie


Rédigé par Céline EYMERY et Anaïs BORIOS le Mercredi 18 Février 2015

Cession des actifs à l'étranger, développements technologiques, situation financière de l'entreprise... Marie-Laurence Vieuille-Féral, Présidente du directoire de FRAM depuis avril dernier, fait le point sur les 10 mois écoulés, dans une interview exclusive, accordée à TourMaG.com, au siège toulousain du groupe.



TourMaG.com - Après le Maroc, où en êtes-vous de la cession des actifs à l'étranger ?

Marie-Laurence Vieuille-Féral :
FRAM a décidé de se recentrer essentiellement sur son activité de tour-operating, et la décision de céder un certain nombre d'activités hôtelières a été prise il y a un an ou deux.

Le travail a été long et effectué dans le respect des partenaires et des salariés. Fin 2013, nous avons cédé nos actifs en Espagne, et courant 2014, ceux du Maroc et de Tunisie.

Cela nous permet d'envisager l'avenir de façon sereine et d'investir dans une stratégie plus dynamique.

TourMaG.com - Concernant le patrimoine restant, que comptez-vous faire de vos hôtels au Sénégal, en Sicile ainsi que du village vacances de Soustons ?

M.-L. V.-F :
Il n'est pas à l'ordre du jour de céder le reste de notre patrimoine.

Marie-Laurence Vieuille-Féral est Présidente du directoire de FRAM depuis avril 2014 - DR : FRAM
Marie-Laurence Vieuille-Féral est Présidente du directoire de FRAM depuis avril 2014 - DR : FRAM
TourMaG.com - Vous annonciez un retour à la rentabilité de Voyages FRAM pour 2014, qu' en est-il ?

M.-L. V.-F. :
L'année 2014 n'est pas encore clôturée. Je ne pourrai pas donner d'éléments chiffrés, car nous ne les avons pas présentés aux actionnaires ni aux salariés.

Je peux vous dire que nous sommes sur une dynamique de résultat net consolidé positive.

En 2012, nous avions enregistré une perte très importante de notre résultat d'exploitation. En 2014, le résultat d'exploitation consolidé s'est largement amélioré, par rapport à 2012.

Toutefois les comptes 2014 ont subi une dépression du marché du tourisme.

TourMaG.com- Comment se présente 2015 ?

M.-L. V.-F :
Les ventes sont plutôt encourageantes. Mais nous avons ressenti les effets des événements géopolitiques, tels l'assassinat d'Hervé Gourdel, et les attentats de Charlie Hebdo, qui ont créé un frein à la consommation sur l'Afrique du Nord.

TourMaG.com - Selon nos informations, la trésorerie de Voyages FRAM serait tendue, qu'en est-il ?

M.-L. V.-F. :
On entend tout et son contraire à propos de notre trésorerie. Qui aujourd'hui n'a pas besoin de surveiller sa trésorerie, dans un marché comme le notre ?

Voyages FRAM a cédé ses actifs pour envisager sereinement son avenir. Les engagements ont été respectés.

TourMaG.com - Promovacances avait fait part de son intérêt pour la reprise de Voyages FRAM. Êtes-vous en discussion avec des repreneurs potentiels ?

M.-L V.-F :
C'est une question qui concerne uniquement les actionnaires. Que FRAM soit une marque qui plaît, avec un positionnement exclusif, oui c'est vrai. FRAM est une marque qui intéresse.

TourMaG.com - Passons à la distribution. Les résultats de FRAM Agences étaient dans le rouge en 2013, comment se profile 2014 ?

M.-L V.-F :
Les 51 agences et ses plus de 200 salariés sont le bras armé de Voyages FRAM. Les résultats sont toujours négatifs, mais en amélioration.

Toutefois, ils ne reflètent pas l'importance de la filiale au sein du groupe. La perception d'un résultat ne peut s'analyser que dans la globalité du groupe.

FRAM Agences est complètement intégrée à notre stratégie et représente plus de 15% du chiffre d'affaires de Voyages FRAM.

C'est une filiale dynamique, innovante avec des projets et des outils modernes.

TourMaG.com - Quels types d'innovation ?

M.-L V. -F :
Nous avons un projet d'agence digitale. Nous avons lancé une réflexion notamment sur les outils de travail de l'agent de voyages. Et pourquoi pas sortir des agences.

TourMaG.com - Comme les agences à domicile ?

M.-L V.-F :
C'est une piste parmi d'autres.

TourMaG.com - Vos relations avec les ambassades FRAM vont-elles évoluer ?

M.-L V.-F :
Nous sommes en train de travailler sur un nouveau contrat, à une nouvelle méthode de travail. À ce jour, nous comptons 147 ambassades FRAM, si l'occasion se présente pourquoi pas étendre le réseau. Nous sommes ouverts.

TourMaG.com - Que représentent les ventes en ligne ?

M.-L V.-F :
Je reconnais que sur les ventes en ligne, nous sommes très très loin derrière les concurrents.

Nous allons tenter de rattraper le retard en lançant fin mars une nouvelle version du site internet grand public.

Le nouveau portail n'oubliera pas de mettre les agences en avant, avec une approche multi-canal choisie.

TourMaG.com - Avez-vous réalisé d'autres développements technologiques ?

M.-L V.-F :
Oui. Nous avons en production un référentiel produit unique. Nos outils étaient plutôt hétérogènes.

Désormais tous nos produits sont normés numériquement. Ce système offre un accès à une seule base de données, et à tous types de canaux en même temps, ce qui permet une forte réduction des temps de process.

Par ailleurs à la fin du mois, nos réseaux d'agences partenaires ainsi que nos points de ventes maison, pourront proposer des vols avec les compagnies low cost, packagés avec nos produits.

TourMaG.com - Il y a deux ans, vous nous annonciez la montée en gamme des produits. Aujourd'hui, vous relancez les ClubOlé et créez une nouvelle segmentation prix "sympa". Pourquoi ce retour en arrière ?

M.-L V.-F :
FRAM se positionne là où est le client. Nous apportons une grande importance aux remontées terrain. Lorsque le client nous quitte, c'est qu'il peut trouver ce qu'il cherche ailleurs.

Nous nous adaptons. A ce que certains pourraient qualifier de rétro-pédalage, nous leur répondons que la dé-labellisation des Clubolé a été une sanction sévère.

Idem pour la disparition des Framéco. Il nous manquait un produit repère en termes de tarification aux agents de voyages et aux clients. Nous avons choisi d'estampiller des "Prix sympas" pour retrouver et prendre une nouvelle clientèle.

TourMaG.com - Le label Framissima, créé en 1984, répond- il toujours aux attentes des clients ?

M.-L V.-F :
Framissima est le produit de référence de Voyages FRAM. Nous souhaitons qu'il reste numéro 1.

Cependant le produit a évolué depuis 1984, en termes d'attente clients et du produit lui-même.

TourMaG.com - Comment se porte votre collaboration avec votre filiale Plein Vent ?

M.-L V.-F :
Plein Vent, et ses 110 000 clients annuels, joue à plein son rôle au sein du groupe, notamment en termes de remplissage aérien. Le TO est notre 1er partenaire en co-affrètement.

C'est une marque complémentaire, avec son propre business model, qui participe à l'élargissement de la gamme offerte.

TourMaG.com - Peut-on imaginer une éventuelle fusion des marques, ou alors l'ouverture d'agences Plein Vent ou la transformation d'agences FRAM en agences Plein Vent ?

M.-L V.-F :
Il n'est pas question de fusion.

Quant à l'ouverture d'agences Plein Vent cela pourrait être envisageable, mais ne fait pas partie de nos projets.

TourMaG.com - On vous reproche parfois un certain manque d'innovation. Qu'avez-vous à répondre ?

M.-L V.-F :
Je répondrais par une question.

Quel est le produit que FRAM n'a jamais commercialisé ? All inclusive, voyages à la carte... FRAM sait tout faire.

Sur les destinations, nous sommes également précurseurs avec des ouvertures nouvelles tous les ans.

En revanche, il est vrai que sur l'accessibilité de l'offre et les nouveaux outils, nous sommes en retard sur nos concurrents.

Mais nous œuvrons à combler ce retard.

TourMaG.com - Quel est, pour vous, le mot de la fin ?

M.-L V.-F :
FRAM est en action, il faut arrêter de nous voir comme une marque à l'arrêt, tournée vers le passé.

Nous sommes une équipe de gens responsables, actifs qui en veulent, et dont le seul mot d'ordre est l'action.

FRAM c'est demain, nous ne regardons pas le passé, sauf pour apprendre de nos erreurs.

Nous espérons que nos partenaires le voient, pour leurs clients, à travers nos brochures et nos actions.

TourMaG.com - Vous confirmez qu'il n'y a pas de risque de voir disparaître FRAM à court terme ?

M.-L V.-F :
Non, et nous y croyons !


Lu 4893 fois

Notez


1.Posté par EL GHALI le 18/02/2015 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle sait tout faire, même vendre le pèlerinage à la Mecque (Hadj) en Arabie Saoudite, quand j'ai vu leur publicité pour le Hadj, j'ai su que c'est le début de la fin!

2.Posté par baudoin le 18/02/2015 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" FRAM est en action, il faut arrêter de nous voir comme une marque à l'arrêt, tournée vers le passé. " Depuis quelques années on ne peut pas dire que FRAM est à l'arrêt;mais que l'entreprise se cherche avec quelques difficultés.---Maintenant que l'entreprise soit présente sur les marchés cultuels,je ne vois pas ce qu'il y a à y redire,ce sont des marchés comme les autres.Autant que cela profite à des entreprises qui paient des impôts en france.--

3.Posté par EL GHALI le 18/02/2015 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parle de la succursale Fram au Maroc
Et au Maroc, les agences qui vendent "El Hajj" sont des agences spécialisées qui font ça depuis des années et ont un savoir faire reconnu par tous. Alors ne trouvant rien à vendre Fram décide de s'y mêler , c'est comme si Casablanca voyages se met à vendre le Vatican, Si Fram est en bonne santé
elle ne vendra pas ses bijoux, on ne fait ça que qu'on est au bout du rouleau!

4.Posté par baudoin le 18/02/2015 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK ,M. EL GHALI.Mais il n'y a aucun inconvénient à ce que Casablanca voyages vende du Vatican, c'est un produit comme un autre.La France est un pays laïc depuis 1905 et le 'fait' religieux relève de l'intime conviction de chacun.-- Le Maroc ,a une structure politique,liée à la religion,je comprend que vous puissiez raisonné différemment de nous.--

5.Posté par Ghizlane le 04/03/2015 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur El Ghali,

Pour votre information, la décision d'organisation du pelerinage a été prise par l'ensemble des salariés de Fram Maroc et ce en parfaite coordination avec la direction générale du groupe.

Fram Orange Tours/ ITC, au cas ou vous ne le sauriez pas, est une société de droit marocain employant 160 personnes dont 40 cadres tous marocains y compris le directeur général

nous avons répondu favorablement à nos clients marocains qui souhaitent effectuer le pleerinage avec notre organisation reputée pour son serieux, professionnalisme et respect du client

nous le faisons parceque nous en avons les moyens qui nous permettent de le reussir

nous le faisons également parceque nous aimons ses clients saints, nous y croyons et nous aimons partager cet amour avec nos clients et ceux qui nous aiment

pour votre information, le nombre de nos pelerins et Mouaatamirine ne fait qu'augmenter depuis que nous avons commencé à organiser cette opération et la seule chose que nos clients regrettent c'est de ne pas l'avoir fait bien avant

6.Posté par EL GHALI le 04/03/2015 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Ghizlane
J'ai oublié le sujet et je suis passé à autre chose, cela prouve que vous suivez votre e-réputation comme il faut quand on est fonctionnaire, pardon salarié d'un grand groupe!
Je ne doute absolument pas des compétences des cadres et employé(es) de Fram Maroc et moins encore des compétences d'El Hadj que je connaissais quand j'étais fonctionnaire au Ministère du Tourisme et de l'Artisanat à Marrakech et Ouarzazate (Dites Délégué Provincial)
Mon reproche était dans le contexte que Fram a des problèmes de bilan en millions d'€uros et pour faire un peu de cash-flow s'est rabattu sur le pèlerinage, et vous savez comme moi, une agence qui ne fait que le Hajj et la billetterie, n'est pas une agence (appelez la comme vous voulez)
Certes Fram est un grand joueur sur la scène touristique du Maroc il y a des lustres et le problème de Fram dépasse les frontières du Maroc et les cadres marocains(es) de Fram, il se trouve du côté de son principal associé qui cherche à avoir tout le gâteau ou le déluge
Rappelez vous Madame Ghizlane ce que je viens de dire, de la part d'un vieux de plus de 35 ans à observer et analyser le secteur, si Fram ne passe pas sous le giron de qui vous savez, je vous conseille d'ouvrir votre propre agence, car tous et toutes, vous avez de très bonnes compétences, sautez du bateau tant qu'il est temps
Salut à bon entendeur et sans rancune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com