TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Marseille : le Musée Cantini vous invite au pays des rêves

Une exposition onirique du 17 septembre 2016 au 22 janvier 2017


Rédigé par Aurelie Resch le Vendredi 28 Octobre 2016

Le rêve, phénomène pour le moins mystérieux, a intéressé les différents domaines de la connaissance tout au long de l’Histoire. De l’Antiquité au XXIe siècle, les religions, la psychanalyse, la science et l’art ont tenté d’en percer les secrets. Aujourd'hui, le Musée Cantini de Marseille lui rend hommage avec une superbe exposition.



Affiche de l'exposition - DR : Musée Cantini Marseille
Affiche de l'exposition - DR : Musée Cantini Marseille
De nombreux artistes ont représenté le rêve comme la révélation d’un autre univers transfigurant la réalité objective.

Essayer de peindre l’onirique était, pour eux, une manière de transgresser les frontières de l’art.

Plus tard, lorsque Freud eut écrit sur le rêve comme une voie d’accès privilégiée à l’inconscient, les artistes sont partis dans un dialogue intérieur, à la rencontre de leurs fantasmes et de leur refoulé.

Un formidable vivier d'inspiration et d'émotions pour tenter de capturer l'imaginaire et l'absoudre des contraintes du réel dans sa représentation.

Le sommeil

Victor BRAUNER Le ver luisant 1933,  Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMNGrand Palais / Jean-François Tomasian © Adagp, Paris 2016
Victor BRAUNER Le ver luisant 1933, Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMNGrand Palais / Jean-François Tomasian © Adagp, Paris 2016
Jusqu'au 22 janvier 2017, le Musée Cantini de Marseille offre une superbe exposition dédiée à la représentation du rêve à travers les différents courants artistiques.

L’exposition s’articule autour des sept temps de la nuit vus par les plus grands peintres :

Le visiteur glisse dans le rêve par La Plante à sommeil (2005) de Christophe Berdaguer et Marie Péjus, il se pénètre ensuite de l'injonction écrite au néon par Claude Lévêque : Rêvez ! (2008).

Puis il s'abandonne dans les bras de Morphée en compagnie des figures féminines d’Odilon Redon, d’Auguste Rodin, de Félix Vallotton, de Salvador Dalí, ou encore de Pablo Picasso.

Les nocturnes

Dès la fin du XIXe siècle, des artistes symbolistes entament un voyage introspectif en peignant la nuit.

Une Vision de Victor Hugo débute ce voyage vers le rêve et le fantastique.

Les paysages nocturnes de William Degouve de Nuncques et les brumes mystérieuses de Léon Spilliaert sont une introduction à la magie de Paul Delvaux.

Marx Ernst, quant à lui, symbolise la frontière entre rêve et réalité avec son interprétation toute personnelle de la forêt et de ses créatures.

Le rêve

René MAGRITTE Le cap des tempêtes © Lukas-Art in Flanders vzw, photo Hugo Maertens © Adagp, Paris 2016
René MAGRITTE Le cap des tempêtes © Lukas-Art in Flanders vzw, photo Hugo Maertens © Adagp, Paris 2016
Au début du XXe siècle, la naissance de la psychanalyse, puis la publication du manifeste du surréalisme, en 1924, poussent les artistes à s'aventurer davantage dans le labyrinthe de l’âme.

Une aventure qu'ils vont adorer.

La représentation du rêve libère la subjectivité. Victor Brauner, Yves Tanguy, Salvador Dalí, Man Ray expriment leur approche onirique, fantasmagorique, cauchemardesque du rêve. Des toiles somptueuses qui laissent songeurs.

Les fantasmes

L’univers surréaliste est peuplé de figures féminines diaphanes ou charnelles.

Amours incandescentes et impossibles (Félix Labisse), nus délicats (Wilhelm Freddie)...

Les photographies suggestives d’Hans Bellmer et les collages de Jindrich Styrsky sont teintés de la philosophie érotique du Marquis de Sade.

Le fantasme prend vie sous l'œil et le pinceau d'artistes inspirés pour le plus grand bonheur du visiteur.

Le cauchemar

La phase active du sommeil. Celle qui ouvre la porte aux zones d'ombre de nos rêves.

Du « sommeil de la raison » illustré par Francisco de Goya aux visions infernales de Marcel Berronneau, les artistes accouchent de monstres terrifiants, de pieuvres maléfiques, serpents hybrides de Valère Bernard et autres insectes de Germaine Richier.

Une galerie d'êtres effrayants qui font dresser les cheveux sur la tête.

Hallucination

Pablo Picasso Dormeuses aux persiennes 1936 Paris, Musée Picasso Photo  © RMN-Grand Palais (musée Picasso de Paris) / Jean-Gilles Berizzi © Succession Picasso, 2016
Pablo Picasso Dormeuses aux persiennes 1936 Paris, Musée Picasso Photo © RMN-Grand Palais (musée Picasso de Paris) / Jean-Gilles Berizzi © Succession Picasso, 2016
Le rêve éveillé, cher aux surréalistes dans leurs activités exploratoires de l’inconscient ouvre la porte à tout genre d’expérimentations.

Esquisses d’Henri Michaux, photos de Raymond Hains, peintures de rêves aborigènes rappellent l'univers chromatique de Victor Vasarely.

A ne pas manquer: la Dreamachine (1961) de Brion Gysin, qui est le « seul objet d’art à être regardé les yeux fermés », où l’on fixe à travers les paupières closes la lumière syncopée d’une ampoule, jusqu’à l’hallucination.

Réveil

Revenir à soi en faisant l'expérience des toiles étranges de Bernard Plossu, Philippe Ramette, Sandy Skoglund ou en se laissant hypnotiser une dernière fois par les clichés de Darren Almond... Un étonnant retour au réel.

Collage

Au 2e étage du musée, un ensemble unique de cartes témoigne de la fascination éprouvée par les surréalistes pour le domaine du rêve, de la métamorphose et de l’inconscient.

Un don en 2003 par Aube Elléouët-Breton (fille du poète) et sa fille Oona, en souvenir de Varian Fry à la Ville de Marseille.

Des activités autour de l'expo

Les familles seront intéressées d'apprendre que des visites ciblées enfants et des ateliers interactifs sur la thématique du rêve sont proposés aux plus jeunes. De même que des visites "contées".

Votre audioguide vous permet une visite commentée ou en musique (des extraits choisis joueront dn fonction des toiles devant lesquelles vous vous arrêtez).

Un chef vient présenter ses mets inspirés par certaines toiles de l'exposition. Une visite guidée par les sens.

Des spécialistes de l'art, des psychiatres viennent vous faire partager leurs coups de cœur et articulent la visite en fonction de ceux-ci.

Des conférences, films et animations à l'Alcazar viennent compléter votre découverte du Rêve au Musée Cantini.

Plus d'infos

Le Rêve: jusqu'au 22 janvier 2017 au Musée Cantini

19, rue Grignan - 13006 Marseille

+33(0)4 91 13 89 03 / 06

Tarif plein : 10€ / Tarif réduit : 8€
Visites individuelles commentées : 4€

Tous les jours à 15h / Samedi et dimanche à 11h


[dgac-musée-cantini@mairie-marseille.fr]mail:dgac-musée-cantini@mairie-marseille.fr

Lu 1411 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com