TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





NF : les franchisés prêts à monter au créneau individuellement

quatre mandataires expriment leurs doléances


Rédigé par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Jeudi 26 Avril 2007

C’est demain, vendredi 26 avril que le Tribunal de commerce de Bobigny devra dire si, oui ou non, l’Association des franchisés de Nouvelles Frontières Diffusion, est en mesure de représenter l’ensemble de ses adhérents en justice. Un droit que lui conteste NFD. Mais la plupart des franchisés sont prêts à montrer au créneau si l’Association était déboutée.



Une des deux agences de Stéphane Capy
Une des deux agences de Stéphane Capy
TourMaG.com - Que pensez-vous de l'argumentation de NFD concernant la représentativité de l'Association des franchisés ?

Marie D'Addario :
« Les membres du bureau ont été élus par les Franchisés pour les représenter auprès de NFD. Nous leur avons également donné pouvoir pour mener cette action. Leur légitimité n'est donc pas à remettre en cause en ce qui nous concerne. »

Stéphane Capy : « Je la trouve tout à fait inquiétante, car on sent très nettement que NF a peur aborder le fonds du problème et va tout faire pour que ce procès n’ait pas lie. »

Thierry Griffay : « Je ne comprend pas leur réaction sachant que depuis 17 ans notre association est l'interlocuteur unique de NF auprès de ses mandataires… »

N.C. : « Depuis la création de l'association, celle-ci représente ses membres et elle a toujours été l'interlocuteur entre NFD et les mandataires, je ne vois donc pas pourquoi du jour au lendemain, elle ne serait plus reconnue comme telle. Nous avons la chance d'avoir des personnes qui s'occupent des difficultés que nous rencontrons avec notre mandant, il est donc important pour nous que nous conservions cette façon de procéder. »

T.M.com - Depuis la dernière audience NFD a-t-elle pris contact afin d'évoquer votre situation ?

Marie D'Addario
: « Mes seuls contacts avec NFD se bornent aux relations avec la Délégation Franchises pour notre fonctionnement quotidien. Pas d'autre contact. »

Stéphane Capy : « Pas du tout, bien au contraire, nous avons vraiment le sentiment qu’au lieu d’essayer d’apaiser la situation, NF cherche à la rendre la plus chaotique possible.
En premier lieu ils essayent de torpiller l’association historique des mandataires pour isoler les agences, et depuis peu, au lieu de calmer le jeu en prenant en compte nos récriminations inhérentes au non respect de notre contrat, ils se lâchent sans retenue aggravant encore la situation.

Gilles Delaruelle a annoncé dans touts ses interviews qu’il n’y avait aucune différence de prix entre les produits distribués en agence et sur le site NF, et bien c’est fini depuis peu !

Mes vendeurs commencent à me remonter les cas de produits qui font l’objet d’une tarification spéciale sur le net qui n’est pas accessible à l’agence. Nous acceptons de gagner moins que nos confrères du réseau traditionnel en échange d’une exclusivité de zone.

NF s’engage à ne pas ouvrir de point de vente ni de vendre de produits NF sur cette zone concédée. Avec le site Internet, NF ouvre sur notre zone une vitrine virtuelle et par sollicitation, une concurrence déloyale ils « récoltent » le fruit de notre travail et de nos investissements sans bourse délier.

Ce problème n’est pas propre à NF et va se poser pour nos confrères et il faudra bien qu’un jour tout le monde se mette au tour de la table pour que le net et le physique travaillent en complémentarité et non l’un contre l’autre. »


Thierry Griffay : « Non… »

N.C. : « Non, NFD n'a pas pris contact. J'ai moi même envoyer un courrier RAR à NFD suite à la signature du nouveau contrat pour exprimer mon désaccord sur certains points où j'ai demandé un rendez-vous avec les directeurs afin de m'entretenir des vives voix et surtout de leur exprimer mon inquiétude sur ces nouvelles conditions qui nous sont imposées. »

T.M.com - Pour quelle raison êtes-vous prêt à entamer une action individuelle si la justice déboutait l'Association des franchisés ?

Marie D'Addario
: « Parce que l'Association des Franchisés est chargée de nous représenter et que si on lui réfute cette représentativité, nous n'aurions pas d'autre alternative que de nous défendre individuellement. »

Stéphane Capy : « Je travaille pour NF depuis 1994, travailler pour NF ce n’est pas que vendre du voyage il y a beaucoup d’affect, nous tenons à cette marque également. Je pense aussi que l’aventure de jacques Maillot nous avait tous séduit, il n’y avait pas que du business dans nos motivations.

Mes salariées et moi même nous sommes énormément investis dans le développement de NF dans notre région, je consacre même une partie de mes week-ends à représenter NF sur les foires et salons de ma région et aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression d’être « cocufié ».

Je suis de plus intimement convaincu que NF fait fausse route et commet une erreur dramatique en dressant ses canaux de distributions les uns contre les autres… mais comme d’habitude ils réagiront avec un train de retard. »


Thierry Griffay : « Pour la pérennité de mon entreprise car ce qui gêne par dessus tout c'est le rétrécissement de ma zone de chalandise qui passe de l'agglomération à la ville seule. »

N.C. : « Parce que notre situation devient intenable. Je suis mandataire NF depuis 18 ans et pour la première fois mon bilan 2006 passe dans le rouge. Nf nous redistribue du travail de pré et post réservation qui était autrefois assuré par les bureaux régionaux et nous demande de traiter l'après vente des dossiers internet ou du centre d'appels 0825 sans aucune rémunération.

Les frais de personnels augmentent alors que les commissions versées diminuent. De plus je trouve scandaleux qu'un produit identique à prix public identique dans une brochure TUI ou NF soit commissionné deux fois plus à une petite agence de quartier qu'à nous qui sommes exclusifs depuis 18 ans. »


T.M.com - Quel type de mesure de la part de NF vous ferait renoncer à votre action en justice ?

Marie D'Addario
: « Que NFD entende nos demandes qui sont légitimes et accepte de reprendre les négociations de nos nouveaux contrats en prenant en compte nos préoccupations de petites entreprises. Mais de manière collective, avec notre Association. »’

Stéphane Capy : « Je pense qu’en premier lieu, le jour où ils arrêteront de nous raconter des histoires en nous estimant réellement comme des partenaires cela ira beaucoup mieux.
Un véritable business c’est comme une grande maison ça se bâtit sur des fondations solides et non sur des ruines.

Il faut vraiment se mettre autour de la table pour redéfinir le nouveau modèle économique de la distribution en agence. Les modèles de distribution avanceront les uns avec les autres et non pas les uns contre les autres. »


Thierry Griffay : « Que NF revienne à la table des négociations et applique les promesses milles fois faites depuis des années par les différents directeurs qui se sont succédés… »

N.C. : « Une négociation juste et équitable pour tous. »

(*) Marie D'Addario, Agences Franchisées d'Arles et d'Aubagne, Stéphane Capy, créateur des agences d’Auxerre et de Montargis, Thierry Griffay et un franchisé qui n'a pas souhaité décliner son identité.

Lu 3866 fois

Tags : amadeus
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com