TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Nice Côte d’Azur : +4,5% de croissance en juin 2013

1,2 million de passagers


Rédigé par Michel BOVAS le Lundi 15 Juillet 2013

Avec plus de 1,2 million de passagers accueillis en juin 2013, l’aéroport de Nice Côte d’Azur affiche une croissance de 4,5%. Ce résultat aurait pu être supérieur, sans la grève des contrôleurs aériens du 11 au 13 juin, qui lui ont fait perdre près de 48 000 passagers.



L’aéroport Nice Côte d’Azur a été l’un des plus pénalisés par les grèves du mois de juin 2013, que ce soit des compagnies aériennes ou des contrôleurs aériens.

Cela n’a pas empêché le mois d’être à l’honneur avec deux nouveaux records.

Celui de la semaine la plus chargée (24 au 30 juin) avec 312 910 passagers et celui du trafic quotidien le plus fort, avec 50 500 passagers le 30 juin.

C’est la première fois que l’aéroport traite plus de 50 000 passagers en une seule journée.

Au plan national, la ligne Nice-Bordeaux est toujours en forme avec +25,2% alors que le trafic Nice Orly (+1,3%) et Nice CDG (+6,7%) retrouve vigueur.

En Europe, la palme de l’augmentation revient toujours aux destinations scandinaves (+36,5% pour la Finlande, +28,1% pour la Norvège) ou la Russie (+44,1%).

De leur côté, Tel Aviv et Dubaï tirent toujours le trafic sur le Moyen Orient alors que les Etats Unis affichent une petite forme (3,6%).

En cumulé depuis le début de l’année, le trafic atteint à fin juin plus de 5,3 millions de passagers (+4%) dont 59% à l’international.

Un excellent résultat sachant qu’il y a un an étaient lancées les bases Air France et Easyjet.

Air France n’enregistre qu’une hausse de 1%

Toutefois, l’effet base ne joue plus pour Air France qui n’enregistre qu’une hausse de 1% avec 292 679 passagers (1 428 230 depuis le début de l’année, soit +1,1%), alors que son challenger Easyjet affiche en cumulé 1 376 819, mais avec une hausse de 11,8%.

A noter encore l’envol d’Emirates (+16,5% en juin, +22,7% depuis le début de l’année) qui récolte ainsi le bénéfice de sa volonté de mettre un 777 sur la ligne.

Autre succès d’une stratégie "intelligente", la compagnie Norwegian qui décolle avec 55,3% sur le seul mois de juin (204 132 pax depuis le début de l’année, soit +39%).

Autant d’éléments qui démontrent que le trafic ne demande qu’à se développer, il suffit pour cela de proposer des lignes nouvelles, des fréquences et des prix.

Une politique qui ne semble pas celle adoptée par Air France à Nice, dont ni Hop! ni sa filiale française Transavia ne développe une offre nouvelle, comme à Nantes ou à Lyon.

Or Nice et l’ensemble de la Côte d’Azur sans nouvelle ligne ferroviaire rapide avant longtemps ne peut compter que sur l’aérien pour se désenclaver.

Seules pour l’instant les low cost étrangères ont compris l’enjeu du trafic niçois.

A l’image d’Easyjet, le pionnier qui devrait devenir premier opérateur sur la plateforme à l’automne, au moment où Air France prendra sa décision sur le maintien ou non de ses bases de province.

Le gouvernement décidera également du sort de ses participations dans les sociétés aéroportuaires et de l’intérêt d’en céder tout ou partie à des privés.

On sait que Vinci Airport est intéressé et que derrière Vinci se profile l’ombre du Qatar, qui possède près de 6% du groupe. Un vrai cap pour l’aérien français.

Lu 884 fois

Notez


1.Posté par Gilles06 le 15/07/2013 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Il n'y a pas que les mouvements sociaux qui pénalisent l'aéroport de Nice. Il y a aussi la fermeture de nombreuses lignes aériennes intercontinentales. Le vol vers le Cap Vert sur TACV fait parti de ces fermetures, pas surprenant, car ils n'ont jamais tenu leurs engagements comme prévu. Mais plus surprenant la fermeture le 31 mai 2013 de Nice Doha sur Qatar Airways, une ligne qui marchait pourtant bien, mais pour une affaire de droits de trafic, mais aussi lobbying d'ADP pour alimenter CDG en TGV Air a été contraint de cesser. http://www.tourmag.com/Quel-role-d-ADP-dans-la-fermeture-de-Nice-Doha_a59465.html Enfin nombreuse lignes annoncées n'ont pas été ouvertes, telle Nice Catane sur BluExpress, ou Nice-Lisbonne et Nice Moscou sur Aigle Azur, d'autres ont été arrêté sans prévenir comme Nice Alger sur Aigle Azur, tout cela donne une mauvaise image des compagnies aériennes car leurs dirigeants ne tiennent même pas leurs engagements, il faudrait sanctionner ces pratiques inadmissibles.

Pas étonnant que l'Amérique du Nord soit en petite forme. Le manque d'audace des opérateurs nord américains est flagrant depuis une vingtaine d'années, service minimum. Air Transat nous opère toujours Nice Montréal avec son vieux A310 deux fois par semaine de manière saisonnière alors que jusqu'en 1995, Air Canada opérait cette même ligne de manière régulière. Quand aux vols vers les USA c'est du pur foutage de gueule de la part de Delta Airlines avec sa fichue suspension entre janvier et mars, en 2013 cette suspension a été plus longue qu'en 2012, et en plus la reprise ne s'est fait qu'avec un B767-300 alors que l'année dernière la reprise était directement opérée avec, un B767-400, pas étonnant ce mauvais résultat. Il serait temps que Delta Airlines revienne le plus vite possible à une ligne régulière à l'année, Delta Airlines n'a pas à imiter Air Transat!!! Il serait temps qu'une deuxième ligne aérienne régulière vers les USA soit enfin ouverte, je pense en particulier à un vol vers Newark sur United pour booster les vols vers New York.

Le succès d'Emirates aurait certainement été bien plus important si Qatar Airways avait pu obtenir les droits de trafic au printemps dernier afin d'opérer Nice-Doha nonstop et quotidien car une dynamique aurait probablement pu favoriser les conditions à plus long terme pour la mise en service de Nice Dubai en A380, mais faute de challenger cela est bien moindre, mais c'est important que l'opérateur puisse continuer sa progression.

Il ne faut pas que Nice ne se limite plus qu'à des vols très majoritaire vers Paris, l'Europe du Nord et de l'Ouest, ce n'est pas bon pour l'avenir de l'aéroport car on a l'impression de faire du surplace. Il serait important de limiter au maximum possible la part des vols saisonniers car il y en a un tropisme et ce n'est pas bon pour Nice. Il serait surtout important que l'on ouvre davantage de lignes aériennes régulières vers l'Europe du Sud, la Méditerranée et surtout ouvrir davantage de lignes aériennes long courrier, et qu'on se développe davantage vers les autres régions de France en dehors de Paris. Voilà ce que Air France devrait proposer comme activité au départ de Nice si elle ne veut pas se faire devancer par Easyjet au lieu de cette base aléatoire. Air France aurait du créer un « hub » comprenant des vols vers l'Europe et la Méditerranée, mais aussi l'intercontinentale (Amérique du Nord, Asie, Moyen Orient et Amérique du Sud). Mais étant donné que ces dirigeants ne veulent pas se froisser avec ADP rien n'est fait pour que cela puisse voir le jour. Pourtant on sait que si Air France associe le public à ce projet ce qui n'a pas été le cas pour sa base, contrairement à celle de son challenger, cela pourrait avoir du succès auprès des usagers azuréens. Ce projet pourrait être même aidée d'une meilleure coordination avec le transport ferroviaire au niveau des pré-acheminements via Nice.

Mais à vouloir tout miser sur la LGV PACA pour désenclaver la Côte d'Azur c'est une fuite en avant. La seule chose de pertinente dans le projet de LGV PACA est la desserte par le train de Sophia Antipolis depuis l'aéroport, le reste ne résout rien. Il serait temps de développer les deux axes ferroviaires alpins (Nice-Turin et Nice-Digne-Grenoble) actuellement à voie unique diesel et les convertir en double voies électrifiées. Sur la ligne Nice Grenoble on pourrait transférer toute les lignes qui partent de Nice vers Genève, Lyon, Paris, Metz, Lille et Bruxelles qui représentent la majorité des trains sur la ligne Nice Marseille, comme ça on va à la fois désengorger cette dernière, mais en plus l'itinéraire de la vallée du Rhône. Pour l'aéroport ce serait une excellente opportunité de renforcer la zone de chalandise de Nice qui captera en plus du littoral de la PACA et de la Ligurie, le Piemont et aussi les alpes françaises jusqu'à Grenoble, à ne pas négliger.

Malgré les progrès en nombre de voyageurs je déplore l'absence d'ouvertures de nouvelles lignes vers de nouveaux horizons depuis le début de cette année, on reste cantonnée aux mêmes destinations depuis deux décennies, et beaucoup trop de vols saisonniers, dommage !

Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 15:02 Thalys fête une année complète de croissance


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com