TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Nice Côte d’azur : Air France risque de perdre sa 1ère place au profit d’EasyJet

Le courrier de Trehin Gil


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 7 Mars 2013

A propos de l'article "Nice Côte d’azur : tendance à la hausse du trafic aérien pour les 3 prochains mois", Trehin Gil, observateur et utilsateurs attentif de l'évolution du transport sur la plateforme azuréenne nous écrit.



"Bonjour

Voici une info "Nice Côte d’azur : tendance à la hausse du trafic aérien pour les 3 prochains mois", qui risque de contrecarrer l’optimisme béat de l’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur par rapport à ses prévisions pour l’aéroport de Nice. Voici l’estocade que vient porter Air France à la base de Nice.

On savait que déjà le nombre de destinations proposées était dérisoire pour Nice, en comparaison avec Marseille et Toulouse.

On savait qu’à peine deux mois après avoir été programmée en Décembre 2011, en février 2012, les liaisons vers Istanbul et Barcelone sont finalement déprogrammées.

Puis au bout de quelques mois, on apprend que Naples, puis Athènes et Venise vont devenir saisonniers, alors qu’elles furent prévues pour être régulières.

Mais cette année, en mars 2013, voici qu’au départ de Nice, ceux sont 3 destinations françaises qui vont être convertis en saisonnier, et pas des moindres, Lille, Lyon et Nantes. [

Un « hub » plutôt qu’une base à Nice

Avec de telles visions à courtes vues, c’est à se demander si le prix de manager de l’année attribuée à une personne ayant des stratégies fantaisistes, n’est-ce pas une régression morale pour notre pays ?

Air France mérite bien mieux que ces boutiquiers à courtes vue qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

Malheureusement à cause du manque d’audace et de vision à long terme de la part de ses dirigeants, Air France risque de perdre sa première place en nombre de voyageurs dans l’aéroport de Nice, au profit d’EasyJet dont les projets pour sa base de Nice sont bien plus ambitieux.

L’erreur d’Air France est de ne pas avoir créé un « hub » plutôt qu’une base à Nice.

Cela aurait été plus audacieux de la part de l’opérateur tricolore pour reconquérir la clientèle azuréenne, et seul pouvant être capable d’accueillir un important nombre de lignes aériennes intercontinentales en France en dehors de la capitale, de par la notoriété de la Côte d’Azur dans le monde.

Nice aurait pu offrir un plus grand nombre de destinations vers l’Europe du Sud et la Méditerranée, mais aussi renforcer ses lignes vers les autres destinations françaises que Paris et en ouvrir de nouvelles, voir l’ouverture de lignes aériennes intercontinentales vers l’Asie, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud opérée par Air France ou l‘un de ses partenaires.

Toutes ces mesures aurait permis à Air France de reconquérir sa clientèle azuréenne qui depuis presque 20 ans a préféré aller voir ailleurs.

La ligne Nice-CDG perd de plus en plus de voyageurs

On nous fait croire que c’est à cause du coût d’exploitation de ces lignes soi-disant trop élevés, ou leur soi-disant manque de rentabilité, que cela semble impossible de développer une telle activité au départ de Nice, mais cela n’est qu’un moyen de faire diversion sur les vraies raisons beaucoup moins inavouables.

Pour satisfaire le lobby de l’ADP, les dirigeants d’Air France ont voulu tout concentrer leur activité internationale sur CDG pour en faire la principale plateforme de correspondance en Europe.

Mais cela s’est fait au détriment des aéroports des autres villes françaises qui ont vu leur développement international verrouillé afin d’obliger leurs habitants à faire leur correspondance par Paris.

C’est une pure affaire de lobbying et de gros sous, mais qui se fait au détriment des usagers, et même des salariés. Mais ce système a ses limites, surtout à Nice et à Lyon où Emirates est en train de prendre des passagers à Air France surtout vers l’Asie, et la correspondance via CDG n’est plus viable, d’ailleurs la ligne Nice-CDG perd de plus en plus de voyageurs tandis que Nice Dubai ne cesse pas de s’accroître..

Les dirigeants d’AF continuent à manipuler l’opinion publique sur le diagnostic de leurs mauvais résultats afin que ce lobbying puisse continuer en sous bassement, mais cela risque de conduire la compagnie à la banqueroute, mais eux ils s’en fichent vu que ce ne sont pas eux, mais l’Etat et les salariés de la compagnie qui vont payer leurs irresponsabilités."

Cordialement

Trehin Gil

TrehinGil@aol.com

Lu 4247 fois

Notez


1.Posté par Aeris06 le 07/03/2013 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette nouvelle parait ahurissante mais cette info s'avère-t-elle bien réelle ? Au-delà de ce qu'on peut lire ailleurs et qui correspond bien aux dires relayés ici, j'ai tout de même du mal à croire que les liaisons sur Nantes, Lille et Lyon disparaissent complètement de AF. N'est ce pas simplement les liaisons mises en suppléments lors de l'ouverture de la base qui disparaissent mais les fréquences originales sur ces lignes seraient toujours en place ? J'ai franchement du mal à croire à une disparition de la liaison avec Lyon par exemple sachant que l'offre TGV n'est pas attrayante. Cela serait dans ces cas là un mini-séisme.. nous sommes d'accord !

Le dernier espoir qui me laisse penser cela, c'est que la réservation sur ces lignes est encore disponible ce soir à n'importe quelle date de l'année. Alors que la liaison MRS-HAM a disparu. Je suppose que si c'était le cas à Nice, les opérateurs AF ne permettraient tout de même pas de pouvoir effectuer de réservation après annonce de la compagnie.

Ce qui n'empêche pas de toute façon de penser de manière générale que cette base sur Nice a été complètement mise de côté alors qu'il y a effectivement un certain potentiel. Pour la ligne CDG, cela pourrait s'expliquer par la diversification du réseau transversal en France par easyjet notamment et le renforcement de certaines lignes mais effectivement je pense aussi par la croissance sur des lignes provenant des hubs de LHR (Londres), FRA (Lufthansa), IST (Turkish) et DXB (Dubaï) et moins par CDG..

2.Posté par eXPERT le 07/03/2013 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai parfois l'impression que l'armée de commerciaux et marketing d'Air France est payée à ne rien faire. Pas vraiment de pub, pas vraiment de comm', du pipo.

De plus, je trouve que l'article sous-estime l'impact des coûts d'Air France. Leurs escales sont beaucoup trop lourdes et ingérables. Nous, nous ne saurions pas faire avec de telles structures pharaoniques.

Enfin, il est vrai que leur abandon du ciel français laisse une place heureuse à la concurrence. C'est sympa de leur part.

Dans toute autre compagnie, les équipes commerciales d'Air France auraient déjà été virées avec pertes et fracas, de la direction au simple démarcheur. Ca n'est pas pour déplaire à la concurrence !

3.Posté par Aeris06 le 07/03/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On semble y voir un peu plus clair aujourd'hui. Il n'y a aucune suppression de ligne du côté de Nice et les lignes sur Nantes, Lille et Lyon ne deviennent pas seulement estivales. En fait, d'après les dernières nouvelles, il y aurait simplement un réduction en terme de capacité sièges (donc quelques fréquences en moins) sur ces trois destinations pendant la période estivale mais ces lignes restent annuelles ! C'est déjà rassurant. Par contre, AF augmentent ces capacités sur Tel Aviv et Venise tout en gardant ses fréquences bases sur Naples, Athènes et Tunis comme la saison été passée.

En outre, le regret que l'on puisse avoir de la part d'Air France, c'est que l'on n'ait pas de nouveauté cette année sur cette compagnie..

4.Posté par Alfred le 07/03/2013 18:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien frileux tout ca, quand même. Je travaille dans l'industrie du voyage et suis d'accord avec le commentaire ci-dessus : très TRES grosse faiblesse cote comm. Comment veulent-ils conserver leurs parts de marche avec cela ?

5.Posté par Alfred le 07/03/2013 18:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De plus que devient cette fameuse base Bordeaux dont ils parlaient ? La demande est forte sur l'aquitaine, même en basse saison ou sa typologie change mais reste assez conséquente.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com