TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Notre-Dame-des-Landes : pourquoi l'état refuse d'abandonner la construction de l'aéroport ?

La future plateforme ne bénéficierait plus d'aucun soutien


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mercredi 4 Février 2015

Jacques Bankir, spécialiste de l'aérien, s'étonne de l'aveuglement du gouvernement concernant l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Pour lui, plus personne ne soutient la construction de cette nouvelle plateforme. Il s'en émeut dans une lettre envoyée au président de la République.



Jacques Bankir s'élève contre la construction de Notre-Dame-des-Landes. © Frédéric Massard - Fotolia.com
Jacques Bankir s'élève contre la construction de Notre-Dame-des-Landes. © Frédéric Massard - Fotolia.com
Jacques Bankir, ancien président de la compagnie Régional, s'inquiète de l'acharnement du gouvernement sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes.

Dans une lettre envoyée au Président de la République, il s'interroge sur les raisons d'un tel aveuglement concernant un projet qui aurait, selon lui, perdu tous ses soutiens.

Ce n'est pas la première fois qu'il prend la parole sur le sujet.

Il s'est régulièrement exprimé, notamment dans le quotidien Les Echos ou encore dans Ouest France.

Il remet ainsi en cause la pertinence de cet aéroport de la taille de Londres-Heathrow, soit 1 200 hectares et deux pistes pour traiter "peut-être 7 millions de passagers alors que Heathrow en traite 70 millions".

L'aéroport aurait perdu tous ses soutiens

Il assure que des dizaines de personnes, professionnels de l'aérien, lui ont témoigné leur soutien. "Dans la profession, personne n’est dupe quant à l’absurdité du projet".

Même Air France aurait très diplomatiquement indiqué ne pas vraiment croire au marché.

Quant à Vinci, le groupe ne semble plus vraiment pressé de lancer les travaux.

"Le président de Vinci a dit en gros : « nous ferons ce que veut l’Etat », autrement dit, nous avons assez de pain sur la planche et n’en sommes pas à un projet près", poursuit Jacques Bankir.

Il estime que, mis à part les riverains de Nantes Atlantique, dérangés par le bruit, plus personne ne souhaite entamer la construction de cet aéroport.

"J’espère donc que notre pays évitera le ridicule de lancer Notre-Dame-des-Landes l’année où elle reçoit le monde à Paris pour discuter climat et environnement".

Reste à savoir si son appel sera entendu.

Lu 2258 fois

Notez


1.Posté par Hervé le 05/02/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- Parce que Nantes-Atlantique est en avance de 5 ans sur son prévisionnel de trafic de passagers.
- Parce que renoncer aujourd'hui, c'est donner raison à tous ces vrais-faux écolos mais vrais malfrats qui ont complètement bousillé le site de NDDL. (venez voir les dégâts)
- Parce que dès lors, plus aucun projet ne pourra se faire (cf barrage de Sirven)
- Parce qu'il s'agit d'une réelle opportunité de développement économique de la région ouest qui pourra accueillir de nouvelles entreprises

2.Posté par Manu de Nantes le 05/02/2015 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réflexion de Jacques Bankir est tout à fait pertinente.
Il serait temps que l’on demande aux compagnies aériennes ce qu’elles en pensent de ce nouvel aéroport ? Il me semble qu’elles n’ont rien demandé. Si on leur posait la question quel serait l’impact d’un nouvel aéroport sur le trafic ? la vraie question est là. On peut leur poser la question si avec un nouvel aéroport elles compteraient ouvrir de nouvelle lignes, voire intercontinentales. La réponse est évidente du point de vue économique. Qui va payer la nouvelle infrastructure ? soit les compagnies, elles ont du mal à boucler leur fin de moi, les usager sur le prix du billet ou parkings hors de prix ou la collectivité (nous)?
A un moment il faut savoir admettre que ce n’est pas la bonne voie sinon c’est de l’entêtement qui donnera raison à terme aux opposants.

3.Posté par François le 06/02/2015 07:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si les gens qui sont pour cet aéroport sont si sûrs du succès de celui ci alors proposons leur de s''engager à payer les déficits si les résultats ne sont pas au rdv, alors ce ne seront plus les mêmes qui payeront les conséquences de ce type de projet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com