TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Nouveaux statuts : le SNAV joue la carte de l'ouverture

Vers un nouveau nom : "Les Entreprises du Voyage"


Rédigé par C.E. le Lundi 11 Avril 2016

Le SNAV soumettra au vote de ses adhérents de nouveaux statuts pour le syndicat, qui souhaite jouer la carte de l'ouverture, en offrant la possibilité à des organisations tierces la représentation d'un conseil. Le projet prévoit également d'étendre le nombre de conseils, qui seront dédiés à chacune des familles professionnelles : distribution, production, groupe, réceptif, voyage d’affaires, congrès et séminaires.



Jean-Pierre Mas son président n'a jamais caché sa volonté de faire évoluer le nom du syndicat. Il l'avait d'ailleurs rappelé lors du Congrès de l'organisation à Marseille. - Photo JDL
Jean-Pierre Mas son président n'a jamais caché sa volonté de faire évoluer le nom du syndicat. Il l'avait d'ailleurs rappelé lors du Congrès de l'organisation à Marseille. - Photo JDL
Le syndicat national des agences de voyages (SNAV) prépare une refonte de son organisation.

C'est à l'occasion de son assemblée générale, le 27 avril prochain, qu'il présentera son projet de nouveaux statuts.

"Le Conseil d’Administration de SNAV-Les Professionnels du Voyage a souhaité redonner toute leur place à différentes familles professionnelles (réceptif, voyage d’affaires, congrès et séminaires) en les dotant de conseils dédiés à leurs activités, dans le but d’une meilleure représentation de la branche", indique un communiqué qui résume les principaux changements.

Ce projet s'accompagne également d'un nouveau nom : le SNAV deviendrait "Les Entreprises du Voyage", complété de l'accroche "Union Professionnelle des Organisations du Voyage et de l’Evènement".

Jean-Pierre Mas, son président, n'a jamais caché sa volonté de faire évoluer le nom du syndicat. Il l'avait d'ailleurs rappelé lors du congrès de l'organisation à Marseille.

Ce changement de nom ne modifie pas la nature de l'organisation. Technique, elle reste un syndicat patronal.

6 conseils par métier

Le projet de nouveaux statuts concerne l'organisation administrative du syndicat, qui continuera de s'appuyer sur 3 structures principales : le conseil d'administration, les conseils et les comités des régions.

Les principales modifications touchent les conseils qui, dans ce projet, sont au nombre de 6 : le Conseil du voyage en France, le Conseil des tour-opérateurs, le Conseil des distributeurs et assembleurs de voyages, le Conseil du voyage d'affaires, le Conseil des organisateurs de voyages de groupe, le Conseil des organisateurs de séminaires, congrès, incentives, foires, et salons.

Exit donc les deux Conseils Exécutifs de Métier répartis en deux branches - producteurs et distributeurs. L'objectif est de représenter l'ensemble des filières.

"Chaque métier pourra ainsi discuter des thématiques qui le concernent plus particulièrement, et pourra être représenté au sein du conseil d'administration", explique Jean-Marc Rozé, secrétaire général du SNAV.

"C'était notamment une demande des DMC", précise Jean-Pierre Mas, président.

Chacun des 6 conseils devra élire un bureau pour 3 ans, censé représenter les différentes typologies d'entreprises du conseil concerné, et sera composé d'un minimum de 5 membres, dont un président et un trésorier.

Le syndicat souhaite jouer la carte de l'ouverture

Le syndicat souhaite aussi jouer la carte de l'ouverture.

Les nouveaux statuts prévoient de déléguer à une ou plusieurs organisations tierces les attributions et la représentation d'un conseil. Pour ce faire, il faudra la validation de la majorité des deux tiers du CA.

"C'est une nouvelle possibilité offerte par rapport à ce qui se faisait déjà, mais ce n'est pas une obligation" précise Jean-Marc Rozé. "L'objectif est de pouvoir déléguer à l'une ou l'autre de ces organisations, les attributions de ces conseils", ajoute Jean-Pierre Mas, président.

Un appel du pied à des organisations telles que le SETO (Syndicat des entreprises du tour-operating), CEAG (Cercle Economique des Agences Groupistes) ou encore celles tournées vers l'évènementiel...

Chacun de ces conseils sera représenté au conseil d'administration, composé de 16 ou 17 membres, contre 15 ou 16 dans les statuts actuels.

Si les statuts sont validés par le vote lors à l'AG du 27 avril, le conseil d'administration sera alors composé du président, du vice-président et du trésorier du syndicat, ainsi que de :

- 2 représentants du Conseil du voyage en France,
- 3 représentants du Conseil des tour-opérateurs,
- 3 représentants du Conseil des distributeurs et assembleurs de voyages,
- 1 représentant du Conseil du voyage d'affaires,
- 1 représentant du Conseil des organisateurs des congrès, séminaires, incentives, foires, et salons,
- 3 représentants du Comité des régions dont son président.

On y retrouve, comme dans les statuts actuels, le président de l'APST, ainsi que, le cas échéant, un membre affilié (qui ne se livre pas à titre principal à l'activité de vente de voyages) nommé par le CA (voix consultative).

Le mandat de président d'une durée de 3 ans, renouvelable deux fois, reste identique. Petite modification : l'ensemble des adhérents pourra se présenter au poste de président, plus besoin d'être membre du CA, ou élu au bureau d'un des conseils, ou au bureau d'une région.

Le SNAV pourrait-il alors devenir la fédération un temps évoqué ?

Jean-Pierre Mas répond : "le sujet qui est d'actualité est celui d'une confédération, qui est un projet plus large avec d'autres métiers du tourisme. Le SNAV, les entreprise du voyages regroupe, lui, les immatriculés. "

Lu 2372 fois

Notez


1.Posté par macron 2 le 11/04/2016 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au-delà des 6 "conseils", quid des sujets suivants :
-la désintermédiation et toutes ses variantes qui fait que cette catégorisation est maintenant souvent obsolète (dit autrement comment traite-t-on les vrais sujets transversaux, plutôt que de se focaliser sur les sujets qui excitent les interfaces entre commissions type "tva selectour afat" )
- les "(nouveaux) entrepreneurs du voyage" (sic) depuis toutes les petites start up "du voyage" à forte connotation numérique (voir les "villages" à top resa, SMT ...) jusqu'aux "gros" type evaneos/marco vasco se retrouvent ou dans cette structure ? (si la réponse est : " nulle part, ils n'y sont pas", quid de la capacité des entreprises du voyage à intégrer les nouvelles tendances et les évolutions rapides du monde du voyage )

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com