TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Nouvelles Frontières : TUI Travel prépare une grande partie de "chaises musicales"

regroupement et synergies des filiales françaises


Rédigé par Jean da LUZ le Lundi 9 Mai 2011

Les résultats de la filiale française du Groupe TUI devraient être dévoilés ce mardi à Londres, au moment de la publication des chiffres du Groupe. Ils ne seraient pas flambloyants, loin s'en faut... Une occasion en or pour le leader du tourisme mondial de restructurer sa filiale française en "emboîtant" ses différentes composantes (et notamment Marmara), le tout coiffé par le "3e homme" : Pascal de Izaguirre, patron de Corsairfly. Décryptage.



Jusqu'ici coincés entre Jean-Marc Siano et Hervé Vighier, les actionnaires ont tranché et opté pour le ''3e homme'' : Pascal de Izaguirre
Jusqu'ici coincés entre Jean-Marc Siano et Hervé Vighier, les actionnaires ont tranché et opté pour le ''3e homme'' : Pascal de Izaguirre
Télescopé de plein fouet par la révolution du monde arabe, Nouvelles Frontières en pleine restructuration de sa filiale Corsairfly, vient de perdre son président du directoire, Jean-Marc Siano.

Une information que TourMaG.com vous livrait en exclusivité ce lundi matin, avec le café au lait et les croissants.

Avec ce départ, c'est un profond bouleversement qui s'amorce au sein du Groupe.

Un départ "pour divergences de vues", sur la stratégie de l'entreprise, selon un communiqué officiel.

Selon nos informations, Jean-Marc Siano aurait refusé de voir coiffé l'ensemble des entités (tour operating compris) par un collaborateur (Pascal de Izaguirre) qu'il avait lui-même recruté.

Une autre version prétend aussi que les actionnaires reprocheraient à l'ancien Président du Directoire des choix contestables en République Dominicaine et au Maroc.

Dans tous les cas, force est de constater que l'affaire arrive à point nommé et que TUI Travel a désormais les coudées franches pour faire le ménage.

Les actionnaires ont tranché et opté pour le "3e homme"

Jusqu'ici coincés entre Jean-Marc Siano qui a tout de même mené à bien le redressement de Nouvelles Frontières en 2010 (*) et Hervé Vighier dont on ne tarit pas d'éloges sur les performances de son modèle (*), les actionnaires ont tranché et opté pour le "3e homme".

Jean-Marc Siano est parti. Hervé Vighier est toujours là. Que fera-t-il ? Passera-t-il le relais ou quittera-t-il l'entreprise ?

Toujours est-il que les conditions sont désormais réunies pour remettre à plat le Groupe et pouvoir faire jouer les synergies et la restructuration.

Chez Corsairfly, l'affaire bat son plein depuis la mise en place du plan "Take off 2012" qui a vu le départ de 330 salariés sur quelque 1.500 salariés.

Un plan allant de paire avec la modernisation et le renouvellement de la flotte. Objectif : transformer Corsairfly en une compagnie régulière long courrier tournée vers le loisir en sortant complètement du modèle charter.

Le tout avec une relocalisation sur Paris-Orly où la compagnie se repliera en abandonnant peu à peu ses dessertes provinciales.

Un plan élaboré par Jean-Marc Siano, adoubé par TUI et mis en musique par M. de Izaguirre. A Corsairfly, cet énarque de 53 ans qui a effectué toute sa carrière dans le secteur aérien, notamment à Air France, a démontré qu'il aimait travailler entouré des "siens".

Il a certainement reçu suffisamment de garanties pour pouvoir recruter des talents pour gérer les différents départements et notamment le tour operating et le distribution dont il n'est pas un spécialiste.

Jean-Marc Siano ne partirait pas seul...

Il continuera de garder un oeil sur Corsairfly mais pas plus... car le nouveau patron de Nouvelles Frontières risque d'être passablement débordé dans les mois à venir.

En effet, Jean-Marc Siano ne partirait pas seul. Dans un délai plus ou moins proche, c'est l'ensemble des directions du Groupe (production, distribution...) qui devrait entamer une grande partie de "chaises musicales", selon nos informations.

TUI Travel veut résolument faire des économies et ce d'autant plus que les évènements au Maghreb et au Moyen Orient vont plomber considérablement les comptes des filiales françaises et casser l'élan de la formidable machine à cash (*) qu'était Marmara.

On en saura probablement davantage ce mardi matin à Londres mais on évoque un manque à gagner en volume de l'ordre de 30%.

Il ne reste plus qu'à répondre à une question... combien ? Combien de personnes feront-elles les frais des "synergies" à venir ?

L'avenir seul nous le dira et comme disait quelqu'un, il n'est écrit nulle part... l'avenir, pas les chiffres !


(*) En février TUI Travel, avait prévenu que les événements en Tunisie ou en Egypte pourraient affecter ses prochains résultats à hauteur de 35 millions d'euros. NF a affiché une perte opérationnelle de 31,2 millions d'euros en 2010 (Corsairfly, principalement) contre une perte de 41,4 millions d'euros sur l'exercice précédent. L'activité tour-opérateur est repassée en positif (+3,9 millions d'euros (contre -3,7 millions précédemment).

(*) Marmara a affiché 23,61 millions de bénéfices sur l'exercice 2009/10 pour un chiffre d'affaires de 591 millions d'euros. Le voyagiste a transporté 1,12 million de clients

Lu 8191 fois

Notez


1.Posté par Petrouchka le 10/05/2011 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La révolte dans les pays arabes ne date que du dernier semestre 2010. Cela ressemble plus à un "bon prétexte" pour justifier une décision mûrie de + longue date...
"Une autre version prétend aussi que les actionnaires reprocheraient à l'ancien Président du Directoire des choix contestables en République Dominicaine et au Maroc" ... et peut-être les pertes à justifier.

Quel retournement en tout cas : à un an d'intervalle, JM Siano a intronisé P De Izaguirre au sein de NF (à la tête de Corsairfly). Tout n'est pas si feutré que ce que l'on peut lire dans les articles de presse ^^(

"faire jouer les synergies et la restructuration" : c'est tjs ce que l'on dit dans ces cas de refonte de groupe, qu'en est-il réellement derrière le rideau? quelle stratégie proposent TUI Travel et la nouvelle équipe?

2.Posté par Océane le 10/05/2011 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Finalement, Mr Siano a préféré partir en justifiant "la divergence de vue", nettement préférable, à une éviction programmée à la fin de l'exercice comptable qui se termine au 30 septembre de l'année. Et la question du départ se pose également sur les autres membres du Directoire (hormis Pascal de Izaguirre bien sûr) et des directeurs du Comité Exécutif dit COMEX. Car à la décharge de Mr Siano, les problèmes affectant le groupe ne lui incombe pas entièrement, et les responsabilités de ces déficits récurrents incombent aussi aux différents directeurs de l'entreprise, au travers de leur management et de leur choix. Le problème de ce groupe, c'est la pression permanente sur les salariés, malgré des indicateurs humains laissant présager que tout va bien dans le meilleur des mondes, c'est la menace de perdre chaque jour son poste, depuis que les licenciements et ruptures conventionnelles s'accumulent entre les PSE qui ont lieu tous les 2 ans ; depuis l'entrée de l'entreprise dans l'actionnariat en 2001. Pour rappel actionnariat signifie dividendes pour les actionnaires et grosses rémunérations pour les directeurs. Ce type d'entreprise ne serait il pas devenu trop généraliste, sans aucune visibilité pour des clients, qui ont peut être plus l'impression d'être des cartes bleues. Pour l'instant, attendons le résultat de l'audit qui fera peut-être prendre aux directeurs et directrices un aller simple vers la sortie.

3.Posté par crepe le 10/05/2011 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
petrouchka, pour info en aucune manière c'est Siano qui a introniser De izaguirre..et son depart est bien perçue par une majorité du personnel NF et Corsairfly , qui s'est vu délaissée au profit de XL.
Oceane, les PSE tout les deux ans ?? si je fais le décompte tu en comptes 5. il n'y en a eu que deux dont celui en cours......
vérifier vos infos..moi je suis au coeur de cette bataille..

4.Posté par Petrouchka le 10/05/2011 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Crepe,
Dans ce cas qui l'a intronisé pour remplacer le PDG Mr H.P.? Je doute pourtant que ce soit le groupe TUI, d'autant que PdI est ancien AF et semble un peu éloigné du management TUI "Airlines"...
Mais je ne suis pas dans le secret des rois.

Ce que tu dis sur la perception me paraît logique, tant les affrétements CRL avient baissé certaines années...

5.Posté par Marcel le 11/05/2011 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JMS a eu le temps de choisir son COMEX et si il n a pas choisi les bons joueurs il est responsable de ses choix.Dans les moments difficiles et dans les societes qui réussissent ce sont souvent grace a un groupe de managers qui travaillent ensemble et en transversale et qui vont entrainer avec eux leurs equipes.Chez NF ca ne semble pas toujours le cas depuis plusieurs annees il y a les boss qui vivent tres bien et les salaries qui souffrent au quotidien .Toutes les directions de ces mastodontes vivent dans des silos ,les salaries ne se sentent pas impliques ,il n y a pas de partage donc c est l echec assure des que ca va moins bien.Chez les autres grands TO Francais que sont TC ou Transat les memes problemes peuvent arriver puisque des fusions ont eu lieu ou sont en cours sous la pression des maisons meres ou actionnaires qui veulent toujours gagner plus .Il faut REDUIRE LES COUTS !Leimotiv numero 1 de ces patrons qui sont en manque d idees et de strategie pour sortir du cash.C est souvent fait dans la precipitation et sans reel ecoute des salaries qui perdent une partie de leur identite et de leur motivation dans les fusions.
Les revolutions arabes vont accelerer les mutations au sein des TO francais.Ceux qui vont traverser cette crise sans precedent seront tres forts dans les annees a venir

6.Posté par Jérôme le 14/05/2011 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'analyse de Marcel est assez juste. Merci à vous. Avec la plus grande objectivité, il est intéressant de savoir que partout où Jean-Mars Siano a officié en tant que Directeur, les sociétés ont eu beaucoup de mal à s'en remettre... Au pire, ce fut le "dépôt de bilan" : Rev'Vacances époque Ara Sahaguian ; au mieux, il y eut de grosses erreurs de stratégies et par-là même financières : Kuoni France et maintenant TUI/Nouvelles Frontières. Pour autant, il est essentiel de saluer le parcours de monsieur Siano, parti de peu et sans aucun diplôme (malgré ce que la presse s'amuse parfois à colporter), il a tout de même réussi à côtoyer des ministres au quotidien. Hélas, malgré tout cette fois les actionnaire ont choisi l'énarque.

7.Posté par MARIANNE le 20/05/2011 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les allégations de Jérôme sont déplacées et diffamatoires. Les débats ne sont plus là. Il s'agit aujourd'hui de faire face à une crise sans précédent du tourisme français. Si Jérôme a de bonnes idées, notamment pour le redressement de la compagnie corsair fly je m'étonne qu'il ne les évoque pas. D'autres ont quitté le groupe n'arrivant pas à redresser la barre. Bon courage au nouveau Président, la tâche va être lourde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com