TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Nuapay propose une alternative au paiement par carte

Une diminution des coûts de paiements


Rédigé par Johanna Gutkind le Vendredi 18 Décembre 2015

Le groupe Sentenial, expert européen de la Fintech, lance Nuapay, son établissement de paiement en France, qui permet aux entreprises de gérer leurs encaissements tout en fidélisant leur clientèle. Retrouvez l'interview de Michael McManus, directeur de Sentenial France.



L'éditeur de logiciels financiers Sentenial, a lancé Nuapay en France, en novembre dernier.

Il s'agit d'un service de paiement B2B et B2C qui permet aux entreprises de gérer leurs encaissements.

Il est notamment destiné aux entreprises qui veulent commencer à proposer des prélèvements, dans 34 pays de la zone européenne.

Le lancement de Nuapay en France s’inscrit dans la continuité de la Directive Européenne sur les Services de Paiement, qui autorise une institution financière non-bancaire à proposer une offre alternative aux banques.

Nous avons interviewé Michael McManus, directeur de Sentenial France. Il nous dresse le portrait d'un service de paiement qui se veut innovant et efficace.

i-tourisme : Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Michael McManus :
Nuapay est opérateur et établissement de paiement régulé.

En début d’année, nous avons lancé une offre pour les PME/TPE : un module de gestion des encaissements pour les acteurs du e-commerce B2C ou B2B.

i-tourisme : D’où est venue l’idée ?

Michael McManus :
Sentenial opère depuis plus de 12 ans les paiements des grandes entreprises et des banques en Europe.

C’est en capitalisant sur ce savoir-faire que le groupe a développé Nuapay, afin de concevoir de nouvelles solutions et d'assurer leur support.

i-tourisme : Quels sont les principaux avantages de votre offre ?

Michael McManus :
Les principaux avantages de notre offre sont :

- La simplicité : Nuapay est proposé en mode logiciel en tant que service. Sa prestation est donc tarifée à la transaction et il n’ y a pas d’investissement initial.

- L'intégration : Nuapay est intégré avec le système comptable de l’entreprise avec pour résultat un traitement au fil de l’eau et de manière transparente de ses encaissements.

- Le coût : Nuapay propose des tarifs compétitifs et inférieurs à ceux proposés par les banques.

Nous proposons de payer par prélèvement : le logiciel automatise en ligne la signature du mandat de prélèvement.

Le site marchand peut prélever immédiatement et économiser les frais liés à la carte bancaire. Il peut aussi proposer des paiements fractionnés grâce à un échéancier.

Il s'agit de réaliser des économies sur le moyen de paiement pour le marchand et aussi pour le client, notamment en comparaison avec des offres de type Paypal.

i-tourisme : Comment se porte le marché dans lequel vous évoluez ?

Michael McManus :
La mise en œuvre de la norme SEPA a permis la standardisation des flux de paiements partout en Europe.

Cette standardisation a ouvert l’industrie des paiements européens et engendre une concurrence entre les acteurs historiques et l’apparition des nouveaux acteurs spécialisés.

Dans les secteurs e-commerce et e-tourisme, le sujet de l’achat en ligne est en forte croissance.

En effet, la problématique pour ces acteurs est double : le paiement par le canal carte et la taille/valeur de ces achats.

Dans le tourisme, le panier moyen est plus élevé que dans la grande distribution et pas forcément adapté au paiement carte avec une limite de fonds.

Notre proposition est de payer non pas par carte mais par prélèvement.

Dans le e-commerce, on peut observer une accélération de l’utilisation des nouveaux moyens de paiements. Aujourd’hui, les entreprises ont accès à de plus en plus de services pour traiter leurs paiements.

Avec l'émergence des nouvelles technologies sur tous les canaux, on observe une volonté des entreprises de dématérialiser l’ensemble des processus administratifs et financiers.

L’intérêt est grandissant de proposer le prélèvement en lieu et place de la carte en ligne et aussi au point de vente.

Dans ce cadre, nous avons lancé avec notre partenaire, Natural Security, le prélèvement biométrique qui permet ainsi au client de payer au comptoir de l’hôtel directement par prélèvement.

i-tourisme : Observez-vous une maturité chez vos clients ?

Michael McManus :
Le déferlement de nouveaux moyens de paiements comme Paypal, Apple Pay ou Wallets alertent les marchands et accélèrent le niveau de maturité.

L’habitude était le paiement par carte, mais on observe une accélération de la demande pour deux raisons :

- L’aspect coût

- La compréhension de l’enjeu du paiement sur la fidélisation client.

Les clients peuvent devenir fidèles aux distributeurs qui offrent tous les moyens de paiement.

Pour le secteur du tourisme, il y a une opportunité d’utiliser le paiement comme outil de fidélisation : un client qui ouvre un compte et signe un mandat avec un site d'e-tourisme peut se faire proposer un package de fidélisation lié à ce canal de paiement.

i-tourisme : Quels conseils donneriez-vous aux dirigeants d’entreprise qui souhaitent adopter vos solutions ?

Michael McManus :
D’intégrer pleinement Nuapay comme un élément de leur marketing.

Il y a une opportunité de diminution des coûts de paiements et cette manne peut être utilisée pour monter un programme de fidélisation spécifique autour de ce moyen de paiement.

i-tourisme : Rencontrez-vous des freins chez vos clients dans l’adoption de votre solution ?

Michael McManus :
Dans l'e-tourisme, il commence à y avoir une bonne compréhension des nouveaux moyens de paiements.

Ils ont tendance à être vus comme une opportunité.

Par contre, dans le tourisme dit « classique », la transaction en ligne et les moyens de paiements associés, sont vus comme un facteur externe au parcours client et une source de coût supplémentaire imposée et inévitable.

i-tourisme : Quels sont vos objectifs ?

Michael McManus :
Devenir la meilleure alternative aux banques et aux opérateurs monétiques pour le paiement des transactions e-commerce en Europe.

Le secteur du e-tourisme est bien entendu l'un des secteurs les plus prometteurs aujourd’hui.


Lu 1635 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com