TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Orage ô désespoir... le vol Casablanca-Paris vire au cauchemar pour les passagers !

ADP incapable de gérer les situations de crise


le Dimanche 9 Juin 2013

A cause d'un violent orage, un simple vol entre Casablanca et Paris a tourné au cauchemar pour les passagers de la compagnie Vueling. Une expérience qui reflète une fois de plus le manque d'organisation des aéroports de Paris. Notre journaliste, Laury-Anne Cholez, était du voyage.



Ce vol cauchemardesque illustre une fois de plus le manque de communication d'ADP et son incapacité à gérer efficacement les situations de crise : "Nous avons été traités comme du bétail" /photo dr
Ce vol cauchemardesque illustre une fois de plus le manque de communication d'ADP et son incapacité à gérer efficacement les situations de crise : "Nous avons été traités comme du bétail" /photo dr
Le voyage possède toujours une part d'impondérable.

Mais ce qui s'est passé samedi 8 juin lors du vol Casablanca-Paris relève plus de l'incompétence que du hasard.

Reprenons l'histoire depuis le début. Il est 14 heures et je m'apprête à embarquer sur le nouveau vol direct Paris-Casablanca, mis en place depuis le 1er juin dernier par la compagnie Vueling.

L'appareil, un Airbus 320-200, n'est pas encore arrivé, retardé à Paris par le mauvais temps. Je prends mon mal en patience autour d'un café, dans l'un des espaces restauration de l'aéroport Mohammed V.

Nous embarquons finalement à 17h15, au lieu de 14h20, soit près de trois heures de retard.

Le vol se passe sans encombre. Les consignes de sécurités sont délivrées en Anglais et en Espagnol puis traduites en Français par une voix enregistrée.

En effet, la compagnie étant ibérique, l'équipage ne parle pas notre langue. Un détail qui posera problème pour la suite du voyage.

L'avion détourné à cause de l'orage

Avant d'atterrir, le commandant de bord nous annonce la fermeture de l'aéroport d'Orly à cause du mauvais temps.

Notre appareil est donc dérouté sur Charles de Gaulle, apparemment épargné.

Un murmure d'incompréhension se répand le long des couloirs car beaucoup de voyageurs ne comprennent pas l'Anglais.

Une fois au sol, les passagers agacés par ces trois de heures de retard, ne tiennent pas en place. Ils se lèvent sans tenir compte des consignes délivrées en Anglais et en Espagnol.

Lorsque l'avion atteint son point de stationnement, personne ne perd de temps.

Les voyageurs bondissent, attrapent leurs sac et leur manteau et se tiennent prêts pour le débarquement. La porte s'ouvre, l'escalier est mis en place. Mais aucun bus n'arrive.

Les policiers courraient après les passagers pour leur faire passer la douane...

Suite à ces intempéries, de nombreux vols ont été détournés sur Charles de Gaulle. Les navettes ne sont pas assez nombreuses pour absorber ce surplus de trafic.

La tension monte d'un cran. L'attaché de presse la compagnie, présent sur le vol, prend le micro pour faire le point en Français sur la situation. Il invite les passagers à regagner leur siège pour y attendre l'arrivée des bus.

Handicapé par son incompréhension du français et par l'absence d'information d'ADP, l'équipage tente de faire bonne figure. Une hôtesse souriante distribue des verres d'eau.

Mais les stewards peinent à contenir certains hommes passablement énervés, qui remontent vers l'avant de l'appareil et tentent de sortir sur le tarmac.

En attendant, certains appellent leur famille et leurs amis, venus à Orly pour les récupérer.

Et là stupeur, notre vol a bien été annoncé sur les écrans de cet aéroport, avant de disparaître sans aucune explication.

Les familles n'ont aucun moyen de savoir que nous sommes à Charles de Gaulle. "Cela me rappelle le vol Air France au retour du Brésil, dont l'arrivée avait été brièvement affichée avant de disparaître mystérieusement" frissonne une passagère.

L'information circule donc toujours aussi mal entre les deux aéroports parisiens…

Après plus d'une heure de patience dans un appareil étouffant, le premier bus arrive enfin. Un groupe de passagers est débarqué au terminal 3. Les plus rapides, sans bagages enregistrés, filent vers la sortie.

Ll'équipage de Vueling, il s'en est plutôt bien tiré...

Mais ils sont rattrapés par les policiers, car ils n'ont pas passé la douane. En effet, il semble que nous soyons arrivés du mauvais coté du terminal, sans poste frontière.

S'en suit alors une altercation assez violente, racontée par un témoin qui attendait sa femme. "Les policiers courraient après les gens pour leur faire passer la douane. Ces derniers excédés hurlaient excédés et voulaient rentrer chez eux au plus vite".

Tels des bergers rassemblant leurs brebis égarées, les policiers poussent les passagers vers des bureaux pour vérifier leurs passeports. Direction ensuite les tapis de bagages pour retrouver enfin sa valise.

Là encore, la pagaille est de mise, la délivrance étant tout d'abord annoncée sur le tapis 3, puis sur le tapis 2.

L'heure tourne. Il est plus de minuit et le dernier RER vient de partir. Bien entendu, aucun taxi n'est disponible à la sortie du terminal. Heureusement, la solidarité prime. Certains trouvent une place dans une voiture. D'autres moins chanceux doivent se tourner vers les bus de nuit.

Ce vol cauchemardesque illustre une fois de plus le manque de communication d'ADP et son incapacité à gérer efficacement les situations de crise. "Nous avons été traités comme du bétail" résume un voyageur épuisé.

Quant à l'équipage de Vueling, il s'en est plutôt bien tiré, gardant son calme et son sourire, malgré ses difficultés à communiquer en Français.

Lu 9121 fois

Notez


1.Posté par voyageur057 le 10/06/2013 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un vol Casablanca-Paris, et non Paris-Casablanca, comme indiqué dans le titre

2.Posté par Vol au dessus d''un nid de coucou le 10/06/2013 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ne pas intégrer une nouvelle taxe "Gestion de Bor...l" , pardon de CRISE.... ???

3.Posté par ponset le 10/06/2013 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a sans nul doute eu des problèmes d'organisation et de communication mais que dire de l'indiscipline des passagers !
"Nous avons été traités comme du bétail" ...sans doute parce que certains d'entre vous se sont comportés comme du bétail ...

4.Posté par Moisy le 10/06/2013 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incorrection, indiscipline, impolitesse...décidément, le Français c'est bien comme le camembert : ça voyage mal.

5.Posté par Gudrun le 10/06/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila ce que s'est quand on voyage sur une compagnie low cost!!!

6.Posté par Laura le 10/06/2013 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il serait intéressant d'avoir le point de vue d'ADP.
Quant à la notion de vol "cauchemardesque", tout est relatif... Décidément, nous vivons dans une société qui perd la boule. Le moindre désagrément vire à la panique... Je rejoins Ponset (commentaire 3) ds sa réaction.

7.Posté par ADP le tiroir de caisse le 10/06/2013 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rassurez-vous ! quand il s'agit de ramasser de l'argent, ils (ADP) restent très pro et de plus en plus organisé: 10 min. gratuit devant les terminaux pour déposer les passagers, mais 11min.: les 10 gratuits sautent (donné c'est donné, non ?), tarif pour 20 min.: 3€, et l'heure, 9€. Dans les parkings sous-sols, ce n'est que 6€ de l'heure. Que font les familles qui déposent des passagers âgés, handicapés, enfants et bébé.... Ils paient. Les dernières bornes de paiement sont entrain d'être opérationnelles devant le 2E la semaine dernière. "les enfants, c'est pour mieux vous croquer". Après tout, si les clients ont payé les billets d'avion de 1000E dont 400E en moyen de taxes pour un moyen ou long courrier en moyenne et haute saison, ils peuvent bien payer 10€ de parking, ça coute toujours moins cher qu'en taxi...
Merci ADP

8.Posté par Laurent le 10/06/2013 18:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Propos du journaliste incohérent.ADP est informé par les compagnies et non l''inverse pour transmettre les infos.un vol avec un équipage espagnol qui parle anglais..dur de comprendre pour un français!! Vueling est de loin pour moi responsable

9.Posté par Laurent le 10/06/2013 18:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage de ne pouvoir développer davantage sur les responsabilité de la compagnie

10.Posté par bisson le 11/06/2013 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au total plus de 20 avions qui tournaient au dessus d'Orly ce jour du 8 juin 2013 pour etre detourné sur charles de Gaulle en attente de retour sur Orly

11.Posté par CDG Boy le 11/06/2013 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces propos semblent plus dictés par la colère que par une stricte éthique journalistique.

1. Avez-vous appelé ADP, la DGAC et les compagnies pour savoir ce qui s'est passé?
2. En raison de l'orage, plusieurs commandants de bord ont pris la décision de se dérouter sur CDG.
3. Ils en ont informé la tour qui n'a pas alerté ADP.
4. Traiter plusieurs avions non prévus en simultané, même à CDG, demande une mobilisation de moyens que l'on ne peut appeler sans préavis.
5. Croyez bien que nous sommes furieux que l'ensemble des passagers ait eu à subir de tels contretemps.
Parce que contrairement à ce que laisse à penser votre article, nous sommes tous très concernés par l'expérience que vous vivez dans nos aéroports.

Cordialement,

12.Posté par Laurent le 11/06/2013 18:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr et attn CDG boy..la tour n''a pas le rôle d''informer ADP mais c''est a la compagnie de le faire suite à un appel du CPT sur la fréquence escale indiquant sa décision . De plus les moyens pauvres d''ADP a CDG sont quand même notoirement connus.

13.Posté par jp marrent le 12/06/2013 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c est pas l ADP qui est a blâmée mais plutôt la société de handling que utilise vueling



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com